http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Sécurité

Nyakabiga : le ministre burundais des droits de l’Homme visé par un attentat, un mort et six blessés dont sa femme

24-04-2016
L’épouse du ministre Nivyabandi évacuée

L’épouse du ministre Nivyabandi évacuée

Des sources sur place affirment que l’attaque à la grenade perpétrée ce dimanche 24 avril à 12 heures et quart, à la fin du culte, avait pour cible le ministre des Droits de la Personne humaine, des Affaires sociales et du Genre, Martin Nivyabandi. C’était dans le parking de l’Eglise messianique ’’Guérison des âmes’’. Le ministre Nivyabandi et son épouse ont l’habitude de prier dans cette église initiée par la communauté des Banyamulenge.

Selon des témoins, la grenade a été lancée par un ’’homme apparemment dérangé mentalement’’, il s’est volatilisé après ce forfait. L’épouse du ministre Nivyabandi s’apprêtait à ouvrir la portière du véhicule quand l’engin a explosé.

«Elle a été touchée à la jambe, elle saignait beaucoup, des hommes l’ont amenée dans une propriété en face de l’église et nous avons pris des pagnes pour faire une sorte de garrot pour qu’elle ne perde pas beaucoup de sang», a indiqué une femme une voisine.

Selon des témoins, il y a un enfant qui était étendu par terre. «Tout le monde disait qu’il était mort. Une autre jeune fille signait du nez, elle a été touchée à la tête, elle était dans un état grave », lance un conducteur de taxi-vélo qui passait par là lors de cette attaque.

D’après des sources sur place, d’autres blessés au moins quatre, ont été  par après évacués à l’hôpital  avec l’épouse du ministre Nivyabandi. «Le pantalon du ministre a été déchiqueté par les éclats de grenade, son véhicule  endommagé de même qu’un autre qui était garé juste à côté», indique une dame qui a assisté à cette scène.

La plupart de gens habitant en face de cette Eglise interrogés étaient en colère, ils demandent que les lieux publics soient protégés. «C’est inadmissible qu’il n’y ait pas de policiers pour assurer la sécurité dans un endroit trop fréquenté comme un lieu de culte. Pourtant leur position est à moins de 100 mètres de cette église. Ils ne sont venus que pour constater les dégâts», déplorent-ils.

  11   Vos commentaires
  1. dester

    A la sortie d’une église, pitoyable!!!

  2. Abi

    « …..la grenade a été lancée par un ’’homme apparemment dérangé mentalement’’, il s’est volatilisé après ce forfait … »
    un dérangé mental qui parvient a se volatiliser?? Vraiment???

  3. Marie claire

    Quelle Horreur! Courage Cher Martin et bonne guerrison pour ta femme et les autres blessés.

  4. MIZA

    La violence est installée. Nos hommes politiques doivent s’entendre et l’enrayer ; car il y aura toujours des militants qui agiront toujours dans la violence. Quand les politiciens feront leur boulot, la justice devra prendre le relais.
    Quant aux autres débats, ils ne font qu’aggraver la situation.

    • KABADUGARITSE

      Bonne réflexion.-

  5. Ntahitangiye

    Quand on ose lancer les grenades aux gens qui sortent de leurs Eglises, ce n’est plus de revendication politique.Il n’y a que RFI qui lie cela au 3ème mandat.
    http://www.rfi.fr/afrique/20160424-burundi-ministre-nivyabandi-son-epouse-echappent-peu-attentat

    On peut alors se poser beaucoup de questions:
    1) Qui est plus coupable que l’autre entre celui qui fabrique la grenade et celui qui la lance aux autres?
    2) A combien de personnes profitent le vente des grenades par rapport aux victimes dans le monde ?
    3) Pourquoi au Burundi on tue sans oser revendiquer les actions posées ?
    4) Quand RFI dit :  » Une année après le début de la crise née de la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat, de nombreuses autorités ont désormais peur pour leur vie à tel point que même le président passe désormais peu de temps dans une capitale acquise à l’opposition et vit désormais la plupart de son temps à Gitega, au centre du pays ».
    Cela voudrait dire que c’est l’opposition qui lance les grenades pour chasser les autorités de la capitale ? Et après ?
    .

    • KABADUGARITSE

      Malheureusement nous mettons beaucoup d’émotions dans nos débats et c’est aveuglant. Et si nous nous limitions au seul principe selon lequel seul Dieu a le droit de prendre la vie car c’est lui seul qui la donne!

      • Ntahitangiye

        Et toi tu as quel droit pour ôter la vie de quelqu’un ? Peux-tu donner le droit à quelqu’un pour ôter la tienne ?
        Ceux qui tuent, pensent que c’est un moyen pour vivre mieux; c’est cela qui est aveuglant. Tu pourrais avoir des biens en abondance mais ton coeur sera troublé toute ta vie. C’est parce que nous ôtons la vie aux autres que nous sommes dans des guerres interminables. Nous avons des coeurs troublés. Et Dieu a dit : « Tu ne tueras point ». Mais toi tu dis : « j’ai le droit de tuer »
        L’homme a droit à la vie (voir ONU). Je ne suis pas obligé d’être Président de la République ou Ministre pour vivre.

  6. claude nahayo

    Tristesse pour les souffrances que nous partageons tous…Sans pouvoir etre en mesure de l’expliquer logiquement, car les violences « politiques » n’ont pas d’explications ou justifications possibles, il me parait evident que le success du dialogue inclusif nous protegera tous …Le success du sage HE Mkapa sera le salut de notre pays…Un mauvais compromis vaudra mieux qu’une confrontation fratricide insense ..Une escalation qu’on voit venir mais qu’on peut eviter grace a HE Mkapa….Beaucoup de souffrances…Que Dieu soit a nos cotes dans ces moments difficiles…Subiza inkota murwubati bavukanyi.

  7. Mbones

    L´attaque a été faite par « un homme apparemment dérangé mentalement » ! Est ce qu´il a été appréhendé ?
    Mr Martin est un DD vraiement innocent , je crois qu´on s´est trompé de cible, heureusement qu´il n´a pas été touché et bonne chance pour son épouse

    • Kezos

      Nimukanguke la revolution ne se done jamais : twese hamwe. Jewe ndi umu DD w’umuhutu ivyo biriko biraba sindavyemera. Duhaguruke basha!

Publicité