http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Ngagara : un coiffeur tué, 2 clients grièvement blessés

Le corps sans vie de Vianney

Le corps sans vie de Vianney

Cette tuerie est survenue ce lundi 21 septembre vers 20 heures du soir dans un salon de coiffure au quartier VI. L’endroit est communément appelé ’’Kwa Bikwemu’’. Il est très fréquenté.

Selon des témoins, des hommes armés déposés par un pick up ont fait irruption dans ce salon de coiffure. Ils se sont mis à tirer. Le coiffeur prénommé Vianney a été tué sur le champ.

2 clients dont un Congolais ont été grièvement blessés. Après ce forfait, le véhicule qui les attendait est reparti. Ces hommes armés n’ont rien volé.

Selon des sources sur place, ce salon de coiffure est contigu à un restaurant, ils ne sont séparés que par un contreplaqué. Ces mêmes sources précisent que l’objectif de ces hommes armés était de passer par ce salon de coiffure pour attaquer ce restaurant.

Ce dernier serait soupçonné d’avoir servi de point de ravitaillement des jeunes lors des manifestations. Ce restaurant ainsi que d’autres maisons des environs ont dernièrement fait objet de fouille perquisition.

  10   Vos commentaires
  1. ursule Furaha

    c est vraiment triste ils veulent montrer que le pays va mal en tuant le maximum des gens et surtout les congolais qui vivent dans les quartiers des insurgés vous êtes vraiment la cible faites attention
    À qui peut profiter le meutre d un simple coiffeur ou d un simple étudiant congolais
    Réfléchissez un peu

  2. corneille mikalano

    c’est avec amertume que j’appelle, le collectif des étudiants congolais au Burundi en général et la communauté des étudiants congolais de l’université espoir d’Afrique au Burundi en particulier et tous les congolais de la diaspora Burundaise de mobiliser tout leur moyen possible pour ramener au Congo avec honneur le corps de notre cher camarade Cédric de la télécommunication promotion 2014 fusillé à ngagara la nuit d’hier à 20h. Contacter l’ambassade et la radio isanganiro
    Chers amis,
    Je tiens à m’associer à votre peine, et à vous apporter tout mon soutien en ces durs moments que la vie nous impose.
    Veuillez recevoir toutes mes plus sincères condoléances.

  3. Faisons quand même attention !
    A cette allure on risque ne plus différencier :
    1) Des crimes dus aux règlements de compte
    2) Des crimes dus au banditisme classique
    3) Des crimes dus aux jalousies
    4)Des crimes dus aux haines entre les individus
    5) Des crimes politiques
    Etc..
    Et si on place tous ces crimes sous l’étiquette politique alors je ne sais pas où nous allons.

    • Jambo

      Un crime commis par des gens en pick up tu le situes dans quelles catégories que tu as citées?

  4. Jambo

    Chaque chose a une fin. Même un génocide à un moment donné, prend fin. Le mandat qui se nourrit de feu et de sang ne saurait durer longtemps. Sa chute est inévitable.

  5. Marie Claire

    Mes condoléaces á la famille éprouvée et un bon retabliessement á ceux qui sont blessés. Cette barbarie doit cesser parce que le peuple brundais est fatigué d’enterrer chaque jour ses filles et fils!!

  6. Rupande

    C,est vraiment dommage pour notre pays,on tue les gens comme si on tuer des mouche,ses tueries ne nous amèneront nulle part,si les gens ont manifestes contre le troisième mandat du president c,est leur droit de manifester,on ne peu pas oblige tous le monde d,être membre du CNDD FDD.Bientot ses jeunes assassines seront obliges de prendre les armes pour se défendre,que Nkurunziza et son clic n,oublient pas que la rebellion a Kamenge a commence de la sorte,on ne va pas croiser les bras alors que nos fils et filles sont entrain d,être tues par les vampures.

    • Baobab

      @Rupande
      « …que Nkurunziza et son clic n,oublient pas que la rebellion a Kamenge…. »
      C’est son clic ou son cric?
      En principe il utilise son cric lorsqu’il a une crevaison d’une roue de sa 4×4 blindée! (Je rigole!)

  7. KAISER

    Condoléances. Ces crimes doivent cesser. Toutefois, apprenons à raisonner: si le but des tueurs était d’entrer dans le restaurant, qui leur a empeché d’y entrer? Le mur de contreplaqueé ? Non. Etant armés, ils pouvaient aussi aller directement à ce restaurant. Le but des assassins était d’assassiner, un point c’est tout.

  8. Aventurier

    Mon pays brule, pleure, recule… tandis que les fantaisistes font des marches pour la paix, leur paix!

Publicité