Mardi 27 juillet 2021

Sécurité

Zone Ngagara: une sentinelle tuée par balle

11/12/2020 Commentaires fermés sur Zone Ngagara: une sentinelle tuée par balle
Zone Ngagara: une sentinelle tuée par balle
Le corps sans vie de Donatien Nkundwanabake gisant dans la rue dénommée Rutovu

Le drame s’est produit dans la matinée de ce jeudi 10 décembre, dans le Quartier I de la zone Ngagara, commune Ntahangwa, au nord de la ville de Bujumbura. Donatien Nkundwanabake, 48 ans, natif de la province Mwaro, sentinelle, a été tué par balle tirée à bout portant, lors d’un vol qui aurait mal tourné, aux environs de 4 heures du matin.

D’après des témoins trouvés sur les lieux du drame, une bande de truands a tenté de braquer l’alimentation dénommée « News Times Business », autour de 3 heures du matin. « Ils étaient à bord d’une voiture, de marque Toyota T.I., à vitres teintées», raconte la sentinelle de cette alimentation.

Cette dernière a été bâillonnée, ligotée, un pistolet braquée sur lui, le canon sur la tempe, pour l’empêcher de faire un mouvement brusque pouvant mettre fin à ses jours.

Vers 3 heures et demie, les voisins sont alertés par un résident du quartier qui rentre chez lui. Tentant de faire fuir les truands, à coups de pierres, c’est ainsi que Donatien Nkundwanabake, sentinelle dans cette localité a été transpercée par une balle, dans la bouche. Il est mort sur le champ.

Rencontré au chef-lieu de la zone Ngagara, le chef du Quartier I, René Nkengurutse, a déploré, l’incompétence des policiers en poste à la zone Ngagara. « Je les ai appelés, à maintes reprises, depuis 3 heures et demie. Ce n’est qu’à 4 heures et demie qu’ils sont intervenus. L’irréparable était déjà consommé ».

Déboussolé, M. Nkengurutse a demandé à ce que la sécurité soit renforcée et aux résidents d’alerter les forces de l’ordre à temps, pour prévenir de tels drames.

Amenée au poste, vers 8 heures, pour faire sa déposition, la sentinelle de l’alimentation, au départ ciblée par cette attaque, a été mise en garde à vue pour des raisons d’enquêtes.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Nyakamwe » n’est pas seul

Cinq ans après la disparition du journaliste Jean Bigirimana d’Iwacu, sa famille porte toujours le deuil avec douleur. On sent chez elle une sorte de résignation stoïque suite à la perte de son cher fils, qui était aussi un pilier (…)

Online Users

Total 1 785 users online