Politique

Manifestation à Bujumbura : «Bye bye CPI !»

28-10-2017

Le gouvernement burundais a organisé une marche manifestation, ce samedi 28 octobre 2017. Objectif : se féliciter du retrait définitif du Burundi de la CPI.

Les hauts dignitaires dont l’Ombudsman, la ministre de la Justice et celui des Relations extérieures esquissant des pas de danse

Plusieurs milliers de citadins se sont donné rendez-vous au rond-point des Nations unies, situé au nord de la capitale. C’est aux rythmes variés de tambours, de la fanfare et de gospels que ces manifestants ont fait le tour du centre-ville pour finir à la Place de l’indépendance, un lieu hautement symbolique.

Un maître de cérémonies scandait des slogans contre la CPI et la foule enthousiaste les répétaient à gorge déployée : «Bye bye CPI», chantaient-ils à tue-tête.

«Les ennemis du pays veulent que le Burundi soit comme la Libye ou l’Irak. Ils ont tué Saddam et Kadhafi, ils voulaient faire pareille avec Nkurunziza. Mais le ’’Dieu des Burundais’’ est grand», a-t-il martelé.
Selon Thérence Ntahiraja, l’assistant du ministre de l’Intérieur qui s’est exprimé au nom du gouvernement, le Burundi est entré dans l’histoire en tant que premier pays à se retirer du Statut de Rome. «La CPI est instrumentalisée et méprise les pays africains», a-t-il lâché.

Il a indiqué par ailleurs que le gouvernement va consolider sa lutte contre l’impunité et la déstabilisation du pays. Le respect des droits de l’Homme et des libertés sera renforcé  «C’est pour mériter le respect que nous donne le Conseil de sécurité qui invalide toutes les résolutions que les colonisateurs leurs envoient contre nous».

Et d’inciter les Burundais à la vigilance. «La lutte continue.» Selon Thérence Ntahiraja, «Louis Michel et d’autres Burundais n’arrêtent pas de fomenter des complots à coup de mensonges contre le Burundi.  Ils ont essayé de vendre le mensonge du génocide contre les Tutsi qui n’a jamais eu lieu. Ils vont continuer».

Les ministres des Relations extérieures, de la Justice, de l’Agriculture et des Transports étaient présents lors de cette marche manifestation ’’pour dire adieu à la CPI’’.

L’ombudsman burundais, des parlementaires ainsi que le maire de la ville de Bujumbura étaient également de la partie. Tous ont bouclé la cérémonie à pas de danse sur un rythme de gospel.

  10   Vos commentaires
  1. Barasukana Gacece Jackson

    @ndimwo,
    Vous dites vrai comme cultiver.

  2. Ndimwo

    @juju
    Gacece est occupé à savourer les bonnes Heineken et côtes levées du Canada. Il n’est pas comme la majorité de ceux qui défilaient alors que leur marmite était vide.

  3. Karanda ilia

    C’est pathétique ce qui se fait au Burundi . Et les autorités viennent de décreter à Makamba que “ tout citoyen burundais doit aimer le Burundi” ! Hmm oui , aimer le Burundi veut dire aimer ses dirigeants ? Eh non , je veux bien aimer le pays et certaines de ses populations . Je n’aime pas et alors pas du tout les gens qui veulent modifier la constitution , ceux qui bafouent les droits de l’homme , bref ces gens qui tuent . Ceci n’a rien à voir avec aimer le pays.

  4. juju

    Y’a-t-il un projet d’interet public termine avec succes qui pourrait meriter des celebrations? Dites-moi quand cette celebration aura lieu pour que je me joigne aux autres dans la rue. Vous me verrez cote a cote avec Gacece mon ami.

  5. Kibaju

    Ok les criminels ko tubazi ntaco tuzobihanira twebwe nyene les exemples ne manquent pas !!!! WAIT AND SEE!!

  6. Uwuramvye arabona

    Emwe uwuramvye arabona, abarundi twimirije habi ndabarahiye !!! Wait and see !

  7. Rurihose

    Le monde vous regarde.
    Un Omundsman qui défile pour soutenir l’impunité, quelle déchéance ????
    Les FNL jetés dans la Ruvubu, les soeurs italiennes égorgées, les fosses communes, la députée Hafsa Mossi, le Sénateur Ntasano, le journaliste Bigirimana, la famulle Nkezabahizi décimée, etc…
    Tous ces crimes sont documentés.
    Il n’y a jamais de crimes parfaits

    • Barumwete Alain Chris

      C’est cela seuelement que tu as repertorié comme crime ? Et toutes ces crimes sont à l’actif de qui ? . N’est-ce pas aussi discutable car on a vu des manifestants violents virés en rebelles ? Ta liste est loin d’être exostive. Tu a oublié sciement la famille du Général Karakura, Du Lt Gnl Adolphe N. et j’en passe

  8. Rupande

    Dire bye bye a la CPI c,est bon, pouvons nous aussi dire que c’est la CPI qui empêche la croissance économique au Burundi,povons nous dire que c’est la CPI qui a fait que le Burundi soit le pays le plus pauvre du monde?Est ce que c’est la CPI qui va changer la constitution pour faire du Burundi la monarchie ou le président sera la jusqu’e ,2034.
    Chers burundais soiyons vigilants et attaquons les vrais problèmes qui hantent notre pays mais pas des fiturites,ceux qui chantent la victoire au retrait du Burundi a la CPI c’est ceux la même qui sont entrain de modifier la constitution afin de s’éterniser au pouvoir.
    Nous ne voulons pas des dirigeants qui retirent le Burundi de la CPI parcequ,ils veulent se protéger des crimes qu’ils avaient commis.
    Nous voulons des dirigeants qui ont une bonne vision pour notre pays.

    • Meursault

      @Rupande
      « Nous voulons des dirigeants qui ont une bonne vision pour notre pays ».J’estime avec vous que le Burundi a besoin d’un leadership pour voir les priorités pour le pays au lieu de ces vociférations de rue insignifiantes et dignes d’un état fasciste.Avec ces politiciens qui trouvent de l’honneur à s’exhiber dans la rue au rythme des slogans vides, il y aura toujours une bonne partie de la population pour les croire plutôt que de constater l’évidence: le déclin du pays.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité