Diplomatie

USA : lancement du programme du Réseau des jeunes leaders burundais

16-09-2014

Ce Jeudi 11 septembre, l’ambassade des Etats-Unis au Burundi a lancé le programme du Réseau des jeunes leaders burundais ouvert à ceux qui ont appliqué dans le programme YALI et participé à la rencontre du président Obama, à Washington, avec les 500 exceptionnels jeunes leaders africains, le 26 juillet dernier. 

Dawn Liberi, L’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi ©Iwacu

Dawn Liberi, L’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi ©Iwacu

Dawn Liberi, l’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi, a indiqué, dans son allocution, que ce réseau travaillera sur plusieurs projets dans les prochains mois. Il y aura un atelier sur l’emploi au cours des prochaines semaines, des initiatives de services communautaires et la participation dans plusieurs cours en ligne. Et d’ajouter que ce réseau sera vaste et partant sera bénéfique même pour les jeunes de l’intérieur du pays.

Quant au Programme de Mentorat des Anciens de l’association des Alumni, il regroupe quelques-uns des individus chevronnés du Burundi, que ce soit dans le gouvernement, le business, la société civile etc. « Ces éminentes personnalités ont toutes assisté à des programmes d’échanges aux Etats-Unis, parrainés par le Département de l’Etat, et sont désireuses de partager la richesse de leurs connaissances avec leurs patriotes burundais », signale l’ambassadeur.

A travers ce programme de Mentorat, chaque ancien élève sera jumelé à un jeune motivé par affinités. Des réunions régulières en tête-à-tête seront organisées. « Nous espérons que ces interactions vont renforcer les capacités des jeunes motivés et des professionnels expérimentés », déclare Mme Liberi.

Ketty Ruhara, l’une des bénéficiaires du Programme Yali aux Etats-Unis, fait savoir que grâce au Réseau des jeunes leaders burundais, ils pourront transmettre les compétences reçues aux autres jeunes burundais. « Notre objectif est d’investir en eux, d’échanger nos expériences, de travailler ensemble pour avoir une jeunesse forte et unie. »

  2   Vos commentaires
  1. Paradoxe

    M. ou Mme Kanura Rwaruka:
    Parmi les présidents africains que les USA on « formé “figure un certain major Pierre Buyoya et d’ailleurs il est le seul président burundais ayant participé à ces stages de formation en leadership dans le pays de l’oncle SAM. Je n’ai rien à dire en ce qui concerne ses résultats!
    Ce que l’ambassadeur Liberi évite de faire pour des raisons que j’ignore, c’est de jouer un rôle clé pour la défense de la démocratie pour créer un environnement de réussite pour ces jeunes qu’elle prétend avoir au cœur! Quelle est la position de l’ambassadeur des USA sur le changement de la constitution? L’intention du président à briguer le troisième mandat? Pourquoi ne demande-t-elle que le CNDD présente un candidat autre que le président pour renforcer la démocratie et les acquis du peuple? Où est la place de l’opposition? Les droits des citoyens (Pierre-Claver Mbonimpa et les jeunes du parti MSD)? Toutes des questions très importantes qui influenceront la situation socio-politique du pays dans le lequel ces futurs leaders seront supposé d’appliquer les connaissances acquises!
    L’idée de préparer la relève est très bonne en soi mais qu’est-ce vient avant? L’œuf ou la poule? Un vrai paradoxe!

  2. KanuraRwaruka

    Bonne initiative. Les USA ont déjà formes quelques presidents africains avec les resultats spectaculaire , le cas du Rwanda et Côte d’Ivoire

Publicité