Politique

Des «taxes» polémiques à Rugombo

11/01/2018 Chanelle Irabaruta 4

5.000 Fbu pour les taxi-motos, 10.000 Fbu pour les taxi-voitures et 20.000 Fbu pour les conducteurs de minibus, tels sont les sommes qui leur sont exigées par la commune Rugombo en province Cibitoke. Ces montants sont à verser une fois par an.

Un parking de taxi-vélos et taxi-voitures dans la commune Rugombo

Les concernés se lamentent, ils n’ont pas été informés de cette mesure. «C’est peut-être une contribution forcée et déguisée aux élections de 2020 », confient à demi-voix certains d’entre eux.

Selon des témoignages recueillis sur place, la mesure est exécutée au forceps. L’administration exige d’eux des quittances de paiement pour circuler d’une commune à une autre. Sinon, les récalcitrants se voient obligés de rester ‘‘confinés’’ dans la commune de Rugombo.

Sous anonymat, un taximan demande que ces contributions s’arrêtent. D’après lui, l’administration devrait leur expliquer au préalable en quoi elle consiste et pourquoi ils doivent s’en acquitter. «S’il s’agit d’une taxe, qu’on nous le dise en bonne et due forme».

Beatrice Kaderi, administrateur, confirme ces collectes auprès de ces conducteurs. Elle fait savoir que ce sont des taxes communales annuelles. Cependant, elle ne pipe mot au sujet de la destination ou l’utilisation des sommes collectées : «Les concernés savent exactement à quoi elles servent», dit-elle laconiquement.

En plus, Mme Kaderi confie que la somme demandée aux taxi-motos a été réduite de 1.000 Fbu. Avant qu’elle ne soit diminuée, elle était fixée à 6.000 Fbu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Mafero

    @Dora: Personne n’a voté CNDD-FDD, quelqu’un s’est juste imposé/a fait un forcing (en s’appuyant sur des institutions que vous connaissez) et c’est tout le monde qui doit payer la facture, y compris les membres de ce CNDD-FDD.

  2. harimbari

    Finalement chacun peut organiser son territoire pour recolter les taxes. Personne ne viendra t’en demander l’utilisation. C’est le moment propice de s’enrichir.

  3. roger crettol

    «Les concernés savent exactement à quoi elles servent»

    Mon Dieu ! Où irions-nous si n’importe quel “journaille”, comme on l’a dit autrefois et à côté de chez moi, s’arrogeait le droit de demander à quoi sert une taxe ?

    L’administration fait déjà preuve d’une grande mansuétude en divulgant cette précieuse information “aux concernés”. Lesquels, primitifs en mal d’éducation – patriotique ou autre – n’ont pas retenu la confidence. Ne devrait-on pas infliger une amende à ces nigauds désinvoltes ?

    JerryCan s’étrangle, et la bière lui sort par les narines.

    Note de la rédaction

    Il est possible de lire Iwacu depuis le Burundi, via cette adresse

    https://medium.com/@1509105160699/

  4. Kabingo dora

    Toujours de plus en plus de taxes et de plus en plus élevées, ceux qui ont voté le fdd-cndd préfèrent fermer les yeux, on verra plus tard , ils finiront par lâcher ceux qu’ils soutiennent . Un jour .

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

479 utilisateurs en ligne