Politique

Willy Nyamitwe : « La Commission d’enquête sur le Burundi est une farce»

24/06/2017 Agnès Ndirubusa 49
Willy Nyamitwe (Photo d’archive)

« Ce n’est pas une Commission d’enquête au vrai sens du terme, c’est une farce »  a déclaré le chargé de la communication à la présidence, l’Ambassadeur Willy Nyamitwe.

Lors d’une conférence tenue ce vendredi,  il a dénoncé le diktat de l’Union européenne et la  commission d’enquête qui, selon lui,  est « une farce, » . Il a fait savoir que les conclusions de cette commission sont connues d’avance. Pour lui, ce genre de Commission est mise sur pied uniquement dans le sens d’aller détruire les remparts sur lesquels reposent certaines nations. « Le peuple burundais a dit non, et bien, ces gens, ils n’ont qu’à courir. »

Willy Nyamitwe a indiqué que l’Union européenne a toujours essayé de mettre la pression sur le Burundi pour qu’il abandonne sa souveraineté et sa fierté. « Les Burundais ne vont pas céder à ce chantage.»  Il a tout de même affirmé que les relations entre l’Union européenne et le Burundi sont bonnes malgré ces couacs. « Les portes de la diplomatie ne sont pas fermées et toute la délégation européenne est là. »

Le chargé de la Communication à la présidence a également fait savoir qu’au lendemain de Genève, les Burundais voient bien que les droits de l’Homme sont devenus très politisés. « Ils sont devenus un instrument de coercitions qu’utilisent les Occidentaux contre certains pays, surtout africains. » Et de faire savoir que le Burundi va continuer sa politique de renforcement de la sécurité, de cohésion sociale, et de renforcement de sa culture démocratique.

Forum des lecteurs d'Iwacu

49 réactions
  1. KAKUNZE Boas

    Tu reconnais quand même quelques qualités aux Européens? Bravo.

  2. Gacece

    @Yves
    Quelle est cette façon de penser aussi limitante? Si quelqu’a le droit à sa propre vie, il a aussi le devoir de ne pas attenter ou ôter la vie à autrui. Et cela doit être consigné dans une loi quelque part, n’est-ce pas? Et part transitivité, chaque être humain a l’obligation de respecter la loi! C’est un devoir!

    Et c’est réciproque et tout simple! On n’a pas besoin d’être bardé de diplômes en droit (des droits de l’homme) pour comprendre cela!

    Le même principe s’applique à tous ces droits que vous avez énumérés. Arrêtez de vous prendre pour le roi des droitiers sans gauche!

  3. Fofo

    @John,
    Certes, cette spécialisation existe mais nous savons de quoi elle vise. Ces universités vont spécialiser des personnes qui seront utilisés pour défendre ce Concept de “Human Rights”. Ce que j’aimerais savoir : de “Quel droit et de quel homme il s’agit”? Sinon, un domaine qui a des fonds comme celui-là, les universités ne manqueraient d’en tirer profit en créant effectivement des disciplines!

  4. Yves

    @John : c’est bien ce que je dis, et ce n’est pas moi qu’il faut convaincre mais plutôt un autre intervenant, pour le moins têtu

  5. John

    @Yves, dans la plupart des facultes de droirt du monde, il y a une specialisation, un master en Human rights law. C’est une discipline universitaire a part entiere..

  6. Yves

    @Fofo : vous martelez que pour les individus, il n’existe pas de droits dans devoirs. Je vous cite deux droits issus de la déclaration universelle de DH et vous demande quels sont les “devoirs” liés à ces droits.

  7. Fofo

    @Yves,
    Dans un débat comme celui-ci, ce n’est pas bon d’utiliser un langage comme celui-là [Ndlr: Vu de loin, cela ressemble à un trouble obsessionnel-compulsif sévère]. Même si vous affirmez être un européen, d’après votre langage, je commence à douter. Ce langage est un langage d’intolérance qui n’est pas habitué chez les européens!

  8. Fofo

    @Yves?
    Sincèrement, je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Toutes ces obligations que vous venez d’évoquer se trouvent bel et bien dans les lois nationales. Le Droit n’est jamais unidirectionnel! Le droit s’applique à tout individu peut importe le porte qu’il occupe. Yves, comment s’appelle ce Droit qui accorde des droits aux uns et contraint des obligations aux autres? Moi, je n’ai jamais soutenu quelqu’un qui traite son prochain de manière inhumaine. Ce que je désire c’est le principe d’équité. Qu’il soit DD, opposant,citoyen ou étranger, chacun a le devoir de respecter le droit de l’autre, raison pour laquelle je préférerais que le terme “Droit de l’Homme” soit remplacé par le “Devoir de l’homme” car on on aurait tous le devoir de respecter le droit d’autrui!

  9. Karabona

    Ou une machine à mentir?

  10. Yves

    @Fofo : “Merci quand même de reconnaitre que les droits sont liés aux obligations”. Par rapport à cette nouvelle fixation que vous faites… éclairez-nous et expliquez-nous les obligations liées au droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne (art. 3 convention des droits de l’homme) ou encore celles résultant du droit de ne jamais être soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (art 5) ?
    Je sens qu’on va rire.

  11. Yves

    @Fofo : Le cours de droit de l’homme que j’ai suivi était un cours à part entière, enseigné (et évalué) à part entière, comme toute autre discipline de droit. Les droits de l’homme sont une discipline à part entière, avec même des spécialistes figurez-vous ! Incroyable, n’est-ce pas ? J’en discutais récemment avec des collègues qui se gaussaient

    Vous avez raté une nouvelle occasion de vous taire. Cet entêtement à faire étalage de votre ignorance en public, de manière si systématique, pose question. Vu de loin, cela ressemble à un trouble obsessionnel-compulsif sévère, mais il faudrait que vous demandiez à quelqu’un de spécialisé sur la question ^ ^

  12. Jereve

    Il n’y a pas plus farceur au mauvais sens du terme que celui qui, d’une part, profère des insultes contre ses bailleurs et bienfaiteurs, et d’autre part tends la main à ces mêmes bailleurs pour quémander l’assouplissement des sanctions.

  13. Fofo

    @Karabona,
    Merci quand même de reconnaitre que les droits sont liés aux obligations. Certes, le Gouvernement devrait être le modèle en tout car il est le garant de toutes les lois du pays. Mais tu ignores que le Gouvernement est une personne morale or une personne morale est constituée des personnes physiques. Qu’il soit haut placé ou un simple citoyen, chacun devrait observer les lois de son pays, s’acquitter de ses obligations envers la nation et envers son prochain et connaître ses limites. C’est ainsi que nous pouvons vivre en harmonie et c’est ça le principe du droit. Sinon, un droit qui accorde expressément des droits aux uns et contraint des obligations aux autres, c’est n’est pas du droit c’est du “DESORDRE”.

  14. Fofo

    @Yves,
    [….Il a fait partie de mon cursus en 3ème BAC de sciences politiques, et c’est le cas dans de nombreuses universités…]. Bien dit mais pourquoi n’en font-ils pas un “Cours à par entière? Par ce qu’ils sont conscients que ce serait contraire aux principes du Droit.
    Merci de préciser qu’il s’agit d’un “Concept” et non “Un Droit” et d’en faire référence au Droit International mais en ma connaissance, en aucun cas, le Droit ne peut jamais conférer des droits à quelqu’un sans évoquer les devoirs auxquels ils se rapportent.
    Effectivement, mon pays la ratifié en toute ignorance et c’est pourquoi il en assume ses responsabilités. Toutefois, vous savez que la plupart de ceux l’ont ratifié le regrette aujourd’hui.

  15. Stan Siyomana

    @Katihabwa Erick
    Soyons quand meme serieux: Qui vous dis qu’une personne avec un nom comme hronecker comprend votre Kirundi?
    Et quand vous utilisez le terme “abadayimoni b’abazungu”, que voulez-vous dire exactement?

  16. Karabona

    Pour une fois, je suis parfaitement d’accord avec vous, Fofo, il FAUT lier toujours et en tout lieu les droits et les devoirs, les droits et les obligations et… il faut commencer par le haut et rappeler à nos dirigeants actuels qu’ils ont certains DEVOIRS parmi lesquels: respecter la Constitution et les lois du peuple burundais, le devoir d’assurer les conditions d’une vie digne à ce peuple (du travail, un enseignement de qualité, des soins médicaux, etc…), ils ont encore le devoir de gérer l’argent public (soit l’argent du peuple) en “bon père de famille”, le devoir de rendre des comptes au peuple, le devoir de répondre de leurs actes, le devoir de respecter les engagements internationaux du peuple burundais, le devoir de développer notre pays, le devoir de PROTEGER CHACUN des citoyens, le devoir de proteger tous les groupes sociaux, le devoir de corriger les inégalités, le devoir de respecter la séparation des pouvoirs, le devoir, etc etc… Ne dit-on pas l’exemple vient d’en haut? Mais au Burundi, la pyramide est inversée, c’est le peuple qui veut montrer l’exemple à ses dirigeants… et il en meurt, un peu plus chaque jour!

  17. Congo

    @yves, perd pas ton temps, fofo n’est peut être qu une machine à écrire.

  18. KAKUNZE Boas

    “…avait été la dernière pièce de l’échaffaudage politique destiné à faire s’écrouler le régime Havyarimana, le FPR s’occupant de leui asséner les derniers coups sur le plan militaire. Celui qui ne tient pas compte de l’histoire est condamné à la revivre”.
    M. Mavugakuri, si je ne m’y méprends pas je sens que tu regrette l’éfondremnet du régime de Habyalimana. si c’est vraiment cela que tu veux dire, je te plains. Car un pouvoir qui se donne comme tache de massacrer son peuple porte toujours en son sein le germe de sa destruction.
    Heuresement qu’au moins tu semble donner à l’histoire sa place dans le dénouement des imbroglios socio-politiques.
    Les mêmes causes produisant les mêmes effets, attendons ce qui va résulter de cette tension sociale burundaise qui cherche désespérément sa source en Europe.
    Ce Willy m’agace quand je sais que sa famille, celle de son Très grand frère Aimé, celle de sa soeur sont chez ces gens dont il accuse de tous les maux, les Européens. Bagiye kuronderayo iki ko wumva iki gihugu bapfukamye mu nda be na mukuruwe na N.P. gitekanye kandi gitemba amata n’ubuki?

  19. LANGA SOURCE

    Les Burundais doivent apprendre à se prendre en charge,car l’histoire recente montre que l’ONU,l’UA n’ont jamais pu un peuple en detresse ou stopper des massacres,genocide.Bref,laissons de croire que la souffrance qu’endure le peuple burundais sera resolue par la communauté internationale.Ne soyez plus naïf,prenez -vous en charge.

  20. Katihabwa Erick

    Ivyabaye mu rwanda usibye wewe ushobora kuba wiyobagize, nabazungu batumye bishoboka ukuri kwavyo barakuzi. Gusa nokubaza akabazo gato: kugeza ryari?!

  21. Katihabwa Erick

    Wowe wiyise hronecker uvuzivyo kuko uzico abadayimoni babazungu bapfukamye mu nda isi bashoboye. Mwaramaze kunywana nabo , iherezo ryanyu eizoba rimwe!

  22. hronecker

    Nyamitwe mon frere, tu surfes au sommet depuis un temps relativement long dans un monde desequilibre. Tout ce que je peux te souhaiter c’etre humble dans la vie de tous les jours.

  23. Yves

    @Fofo : “Il n’y a jamais eu un cours en droit appelé « Droit de l’Homme”. Il a fait partie de mon cursus en 3ème BAC de sciences politiques, et c’est le cas dans de nombreuses universités.Well done again Mr Fofo ^^ Mais comme vous avez compris depuis bien longtemps que le ridicule ne tuait pas, vous avez appris à en user et à en abuser. Je vous l’ai déjà expliqué, les droits de l’homme ne sont pas qu’un simple concept mais un corps de textes et de conventions qui ressortent du droit international. Qui s’appliquent à tous les signataires (dont le Burundi). Et ce quelque soient les lois nationales en vigueur, car le droit national est subordonné, par essence, au droit international . Pourquoi vous acharnez-vous ainsi à vouloir induire les gens en erreur ?

  24. Fofo

    Willy a raison. Il n’y a jamais eu un cours en droit appelé “Droit de l’Homme” ni une loi ou un code dans un pays qui s’ appelle “Code ou Loi” appelée “Droit de l’homme”. Comment un “Concept” puisse supplanter les lois d’un pays? Le respect des droits humains n’est que le respect des codes et lois d’un pays. Or, le respect des codes et lois est un devoir de tout citoyen ou résident de ce pays. Quand on parle d’une loi, on parle des devoirs et droits de l’homme envers l’autre. Au lieu de promouvoir les lois (devoirs et droits), ils ont préféré promouvoir les droits!!! Quel malignité???
    Les africains à cause de leur pauvreté se précipitent à ratifier les traités sans avoir pris le temps d’analyser leur portée. Quelqu’un se met la corde dans la gorge et quand on la tire, il commence à crier. Il faut assumer sa responsabilité!

    Comprenez-moi, je ne soutiens pas la violation des droits de l’autre plutôt je veux qu’il y ait un équilibre entre les droits et devoirs. Sinon, on risque de nous retrouver dans une société on chaque personne connait ses droits tout en ignorant ses devoirs. Imaginez un salarié qui réclame un salaire (Droit humain) tout en ignorant ses devoirs professionnels!!!!

  25. Happy

    @Julius “C’est dommage que vous ne compreniez pas le contenu de mon commentaire”. J’ai réagi à votre 2e paragraphe, quand vous justifiez l’argument de Willy Nyamitwe pour refuser l’enquête sur le Burundi. Le mal burundais ne vient de l’extérieur, il est interne. Je m’insurge contre cette habitude de toujours voir le mal dans l’étranger… Il faut assumer que les brebis égarés sont parmi les burundais eux-mêmes… Les valeurs comme l’intégrité, l’honnêteté, la justice, l’altruisme ( valeurs exigées pour un mushingantahe dans le temps) … sont devenues inexistantes chez les autorités politiques …., l’égoïsme, l’injustice, le népotisme ont prix place. C’est ça le mal qui gangrène le pays . Si l’occident s’en mêle, c’est parce qu’il y a le feu qu’il faut éteindre, c’est parce qu’ils entendent les cris des opprimés qui arrivent jusqu’à eux. Wumvise induru ku mubanyi, ntuja kuraba ibiriko biraba? Ikibazo gisigaye ni ingene utabara… L’Occident fait la même chose. Si on ne veut pas qu’il se mêle de nos conflits, évitons de nous entredéchirer….

  26. @mandela
    Je pense que vous lancez votre réaction au retour du bistrot.

  27. @Yves
    Vous n’avez rien compris de ce que j’ai dit. Quand je dis “checks and balances”, je parle équilibre des pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et presse au sein d’un pays pour permettre par exemple ce qu’on appelle “democratic oversight” c-à-d le contrôle de l’action gouvernementale par les trois autres pouvoirs . Cet équilibre entre nations vient de vous et de vous seul. Il faut être très fort pour se permettre un tel écart.

  28. John

    @Cher Jean, en parlant au sinister Banza, c’est comme preacher dans le desert. Pour lui, Kagame n’aurait pas du resister pour sauver le peu qu’il a pu sauver. Pour lui, la solution finale est la seule cause a defender. @Banza, le sinister, la solution finale a voulu briser le Roseau mais celui ci a resiste. Que ca te plaise ou non, les Tutsis vivront et feront partie integrante aussi bien de la nation burundaise que rwandaise. Ntaho muzobashira.

  29. Rurihose

    Nyamitwe a bien répondu sur la VOA. pince sans rire que tout le Burundi est en paix sauf lui.
    Le charmant complice Freddy (Journaliste Voa) ne l’a pas interrompu comme les autres pour relever cette monstruosité

  30. Jean Habonimana

    Je vous comprends bien. Nous vivons dans un monde cruel et cynique. Face à l’irresponsabilité des Nations-Unies, la lâcheté de l’EAC, l’insignifiance de l’UA, les bourreaux ont le droit absolu d’exterminer les victimes. C’est aux victimes de trouver les moyens de survivre : 1) la résistance triomphante sur les bourreaux comme Kagame et Israël ; 2) la disparition physique ou la fuite comme l’ont fait les chrétiens du Moyen-Orient.

  31. @Happy
    C’est dommage que vous ne compreniez pas le contenu de mon commentaire.

  32. Mafero

    @Julius, je suis à100% d’accord avec vous. Comment cet homme qui n’aime pas et nargue l’Union Européenne vient d’y séjourner très récemment? Est-il vraiment convaincu des propos qu’il lance?

  33. Ntazizana

    Mr Nyamitwe, arrête de tromper des gens. Si le gouvernement renforce la sécurité, pourquoi ta femme et enfants ont quitté le Burundi?

  34. mandela

    Le feuilleton va recommencer Julius. Vous ne narguerez pas les Burundais a l’infini;

  35. mandela

    Un petit pays si pauvre sans rien et ses dirigeants actuels avec têtes vides et ventres ronds bombes, oui avec ce petit espace vole au peuple et dos contre le mur vous pouvez vous permettre de tout parce qu’incapables de comprendre les enjeux et conséquences

  36. @Muvugakuri
    Excusez-moi mais vos propos n’ont aucun rapport avec ce que j’ai écrit.

  37. @Langa Source
    Si vous lisez tout ce que j’ai écrit, vous verrez que ne suis pas fanatique de cette stratégie. Par contre, je dis que ceux qui en usent croient avoir raison et ferment yeux et oreilles sur tout ce qu’ils n’aiment pas et ils y croient fermement, tellement qu’ils réitèrent comme s’ils étaient victorieux. Soyez patient et lisez entre les lignes.

  38. Yves

    @Julius : les “checks and balances” ne sont absolument pas ce que vous décrivez. Il ne s’agit pas d’équilibre entre nations mais d’équilibre à l’intérieur d’une nation, entre les trois pouvoirs que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Très exactement ce qui n’existe plus au Burundi, où le pouvoir exécutif a totalement asservi le pouvoir judiciaire et où le législatif en est réduit à un rôle de presse-boutons. Et il n’est ici question que d’une seule ineptie parmi les nombreuses autres qui ont truffé votre pathétique plaidoyer

  39. Langa Source

    @JULIUS:Pensez-vous vraiment cette strategie de grands penseurs du CNDD-FDD,en occurence le célèbre vouvouzela Willy Nyamitwe payante?Ils induisent en erreur le mutama Peter.Je vous le dis en toute verité,le Burundi ne peut narguer l’Union Européenne et son voisin le Rwanda et avoir la paix.L’heure vas bientôt sonner pour que les nuages dans le ciel du grands lacs s’effacent.

  40. Happy

    Aveuglement quand tu nous tiens!!!Cette corruption qui gangrène les autorités africaines, ces mêmes autorités qui volent et affament son propre peuple, ces africains qui zigouillent leurs compatriotes, c’est ça que tu appelles diktat Européen !!! Il faut avouer que la cupidité et l’égoïsme sont mère de tous les péchés…. Ces présidents africains sans vision pour leur pays, des présidents qui ne voient que leur nombril et celui de leur progéniture…
    Quand Dieu a demandé à Adam ce qu’il avait fait après avoir mangé le fruit défendu, il rejeté le tord à Ève au lieu d’assumer, car c’est lui , de sa propre volonté à mis le fruit dans sa bouche, l’a mastiqué et avalé. Et Ève a rejeté la faute au serpent , vous voyez… Ces Africains ne veulent pas assumer, il mettent tous les tords sur les Occidentaux. La reconnaissance d’une maladie est un premier pas vers la guérison…..

  41. Jean Habonimana

    L’homme fort du régime Willy Nyamitwe a parfaitement raison. On ne peut rien attendre des Nations Unies pour sauver les peuples suppliciés. Depuis deux ans, le régime chrétien d’origine divine viole les accords d’Arusha, dont les NU sont garantes (!!!), massacre, mutile, torture, castre, viole, embastille et exile la jeunesse de la mauvaise ethnie et la seule arme que lui oppose les NU c’est leur fameux « Nous sommes profondément préoccupés ». Tous les peuples qui ont fait confiance en les NU ont été décimés. Les musulmans bosniaques ont eu le malheur de remettre leurs armes aux troupes des NU qui leur avaient promis de les protéger et les Serbes les ont massacrés par milliers. Les Nations Unies ont retiré leurs troupes du Rwanda et ont laissé exterminer un million de tutsis rwandais. Il a fallu le génie de Kagame et du FPR pour mettre en déroute l’armée et les milices génocidaires et sauver le peu de tutsis rwandais qu’il a pu sauver. Willy Nyamitwe a raison on ne peut rien attendre des Nations Unies.

  42. Happy

    Qui est aveugle que celui qui ne veut pas voir?

  43. @Muvugakuri
    100% d’accord avec vous surtout avec “Celui qui ne tient pas compte de l’histoire est condamné à la revivre!”

  44. Muvugakuri

    Mon cher Julius,
    ”insulter quelqu’un dans une langue qu’il ne comprend pas? Allons donc! N’ont-ils pas cherché (maître Mangain et consorts) à nous faire croire qu’on parle Haoussa à Karuzi? Vous vous rappellez de ces images des sbires de Boko Haram qu’on a montrées en train de décapiter de pauvres quidams en Afrique de l’Ouest en récitant des sourates du Coran en haoussa, images que Maingain et consorts ont cherché désespérement via France 3 à nous faire croire que ce sont celles des Imbonerakure en pris en flagrant délit de génocide à Karuzi?

  45. Jenny

    Derrière ce brouhaha anti-européen, vous retrouverez en grattant un peu, ceux qui tirent vraiment les ficelles et lui versent du poivre sur la langue vénimeuse.

  46. LANGA SOURCE

    Explication :E.U signifie European Union en anglais,ou bien U.E (Union Européenne) en français

  47. LANGA SOURCE

    @Comment allez -vous gouverner en narguant la communauté internationale,une confrontation avec l’EIU alors que vous continuez à pleurnicher pour que celle-ci vous stoppe ses sanctions économiques?Si vous voulez vraiment rompre avec l’EU,cessez de continuer à crier comme un enfant.Conseil de compatriote :Accepter cette commission d’enquête internationale pour qu’elle puisse travailler avec le procureur burundais.Bravo à la RDC qui a accepté de le faire.Un homme averti en vaut deux!

  48. Tout comme on ne change pas une équipe qui gagne, on ne change pas une stratégie qui gagne. En effet, le Burundi, par le biais de certains tenors, a tenu tête à l’Union Européenne parfois par une arrogance sans précédent. Et l’Union Européenne, par sa soi-disante diplomatie, trop compliquée pour certaines Nomenklatura Africaines, prend tout son temps comme un chat qui joue avec une souris, parfois en se rabaissant au niveau du partenaire décrié! Messieurs, Dames de l’Union Européenne, votre démarche ne fonctionne pas face à un partenaire résolu à profiter de votre langage flou. C’est comme si vous insultiez quelqu’un dans une langue qu’il/elle ne comprend pas. Votre stratégie est inefficace, celle du Burundi est “gagnante” (ce qui n’est pas vrai bien entendu!). Le monsieur vous nargue passe plus de la moitié de son temps chez vous, c’est à peine que vous ne lui amenez pas le visa à la maison. Il se dit, “Hier je les ai arrosés, aujourd’hui ils s’agenouillent, alors c’est la meilleure voie pour remettre ces Blancs à leur place”. Et comme on dit, “Il faut battre le fer tant qu’il est chaud” et il le fait si bien.

    A vrai dire, je pense que Willy Nyamitwe a raison de parler cru aux Européens. En effet, ces gens nous ont imposé leur diktat depuis le 19è siècle par ce qu’on appelle le ‘Hard Power’, la chicote étant le principal outil. Dans les années 1990, ils passent au ‘Soft Power’ en conditionnant l’aide à la démocratie (Souvenez-vous de la Conférence de la Baule sous la houlette de Mitterrand). Le même Mitterrand n’a pas résisté au plaisir de coordonner le genocide Rwandais en 1994. On a vu des pouvoirs se faire et se défaire sous la coordination de cette France des Droits de l’Homme (souvenez-vous de l’humiliation infligée à Pascal Lissouba au Congo Brazzaville). Quand les Occidentaux toussent l’incohérence et l’inconsistance nous attrapons cette grippe assaisonnée de massacres, de viols, de disparitions forcées et que sais-je encore. Car ce que nous vivons résulte de la Baule.

    Dois-je conclure qu’on a raison de narguer les Européens tout en muselant ses concitoyens? Absolument pas, mais, les Européens doivent savoir que faire les choses à moitié en matière de gouvernance en Afrique est pire que ne rien faire. Notre continent noir est encore au stade de “La raison du plus fort est la meilleure.” Ainsi, si les Burundais ne sont pas en mesure de rétablir l’équilibre des pouvoirs (checks and balances chez les Anglo-Saxons), les Européens ne le feront jamais et les leaders Africains continueront à nous narguer par Européens interposés, car la stratégie du berger se révèle efficace et on ne la change pas car on ne change pas une stratégie qui gagne.

  49. Muvugakuri

    Nul n’ignore le rôle joué par la commission internationale d’enquête mise sur pied par le Conseil de sécurité des Nations unies dans le contexte de la tragédie rwandaise de 1994. Cette commission composée entre autres par maîtres Bourdon, William Shabas, Bernard Maigain et d’autres sinistres ténors de barreaux de ce monde qu’on ne présente plus, avait été la dernière pièce de l’échaffaudage politique destiné à faire s’écrouler le régime Havyarimana, le FPR s’occupant de leui asséner les derniers coups sur le plan militaire. Celui qui ne tient pas compte de l’histoire est condamné à la revivre!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Prévenir, atténuer, alerter

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Prévenir, atténuer, alerter

C’est parti. La Commission électorale nationale indépendante, CENI, annonce qu’elle présente le calendrier électoral la semaine du 17 au 23 juin. « The die is cast », les carottes sont cuites pour la préparation des élections électorales de 2020. Cependant, cette activité (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 197 users online