Lundi 12 avril 2021

International

Visite du président Ndayishimiye en Egypte : les premiers accords sont signés

24/03/2021 Emery Kwizera 0
Visite du président Ndayishimiye en Egypte : les premiers accords sont signés
Le président Ndayishimiye et son homologue égyptien

« L’Egypte et le Burundi signent des mémorandums d’entente en matière de tourisme, de l’enseignement, de la culture et de la communication », peut-on lire sur le compte twitter de la présidence ’’Ntare Rushatsi House’’ de l’après-midi de ce mercredi 24 mars 2021.

Selon le même tweet, un accord relatif à l’exemption de visas pour passeports diplomatiques et de service ainsi qu’un autre pour l’exécution intégrée des ressources hydriques au Burundi ont été signés.

Ce n’est pas tout, les délégations burundaise et égyptiennes sous la direction des deux Chefs d’Etat ont mené des discussions sur l’investissement, le transfert des technologies, des projets sur le lac Tanganyika, l’appui de l’Egypte dans le domaine des infrastructures et de la santé, …

La délégation burundaise comprend 4 ministres : Albert Shingiro, le chef de la diplomatie burundaise, Thaddée Ndikumana en charge de la santé, Déo-Guide Rurema chargé de l’agriculture et de l’élevage, et Ibrahim Uwizeye, en charge de l’énergie et des mines.

Du côté des hommes d’affaires, il y a Audace Ndayizeye, Adrien Ntigacika, Rama K. Pandey, Saïdi Niyongabo, Anicet Ndoricimpa, Juma Mohamed, Jean Ndururutse, Méthuselah Niyoyankunze et Gilbert Nzeyimana

Pour rappel, le chef de l’Etat burundais, Evariste Ndayishimiye a entamé, mardi 23 mars, une visite officielle en Egypte jusqu’au 26 mars 2021. A l’agenda, figurait justement un entretien avec son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. Et dans un point de presse animé par les deux Chefs d’Etat, le président burundais a rappelé que l’Egypte et le Burundi sont attachés aux principes et aux valeurs de la Charte des Nations Unies.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 401 users online