Dimanche 03 mars 2024

Sports

Urunani fan’s club, des supporteurs uniques !

20/12/2016 3

Urunani et ses fans, c’est une belle histoire d’amour. En témoignent les nombreux trophées obtenus à l’arrachée dans les ultimes instants grâce aux encouragements de ses supporteurs.

Urunani fan’s club lors du championnat national de Cibitoke
Urunani fan’s club lors du championnat national de Cibitoke

C’est l’éternel sixième homme, le rempart sur lequel l’équipe a toujours compté. Tel les supporteurs anglais de Liverpool qui ont juré avec leur devise : «U will never walk alone», de ne jamais laisser marcher seul leur club, les supporteurs d’Urunani ont toujours été avec leur équipe de cœur même dans les moments de doute.

Plus d’une fois, leurs cris et coups de gueules ont servi à inverser le cours d’un match perdu d’avance. La finale remportée dans les dernières minutes en 1999 contre Espoir BBC lors du tournoi de Memorial Gisembe à Kigali en étant l’exemple.

Dans le stade Amahoro bouillonnant, l’inusable animateur, Claude Uwimana, alias «Dio», entonne ses chants, il se doute qu’il vient de sonner la révolte des poulains de Jeff Matenda, alors coach d’Urunani. Par deux tirs primés à trois points, Kennedy Munyankindi crucifie les Rwandais. Tous les supporteurs burundais exultent. Toutefois, personne ne sait qu’à ce moment-là, ce sont les premiers jalons de ce club qui viennent d’être jetés.

«De retour au pays, nous nous sommes organisés. Après chaque match, on se devait de faire un petit briefing pour faire le point et petit à petit le club des supporteurs a pris forme», se souvient Magnus Mahonda, président.
Souvent habillés en tee-shirt bleu-blancs frappés du logo de leur équipe, les supporteurs d’Urunani sont devenus une référence dans le basketball de la sous-région de l’Afrique de l’Est.

En 2014 quand Urunani s’adjuge le trophée de la Zone 5 à l’issue d’une finale palpitante disputée à Bujumbura, les remerciements les plus directs des joueurs iront à leurs fans spécialement à Dio. Le tonitruant animateur par ses pas cadencés arrivait à déstabiliser le camp adverse. «Un artisan majeur dans notre sacre », indique Elvis Hakizimana, le capitaine.

«Nombreuses sont les fois où ses chansons nous ont permis de nous sentir pousser des ailes, car elles mettaient de la pression sur l’adversaire, ce qui nous aidaient à redoubler d’ardeur».

Un soutien de poids…

L'inusable Dio mettant de l'ambiance au terrain du département du ministère des sports
L’inusable Dio mettant de l’ambiance au terrain du département du ministère des sports

Outre le soutien moral sur les terrains, le club des supporteurs constitue un appui indispensable pour l’équipe Urunani. Il soutient financièrement le comité exécutif du club.

Grâce aux cotisations de ses membres (environ 10.000Fbu/mois/membre), certaines des dépenses de l’équipe sont facilement couvertes. Cet apport permet à Urunani de sortir la tête de l’eau surtout que la conjoncture économique actuelle met à mal les finances des clubs de basketball au Burundi.

«Dorénavant, l’équipe n’a plus à puiser dans ses réserves. Les frais de rafraîchissement ou de déplacements des joueurs après les entraînements ne posent plus problème», se félicite Magnus Mahonda, président du club des supporteurs.

Une noble tâche à laquelle s’est d’ailleurs vite jointe la diaspora burundaise vivant aux quatre coins du monde. « Seuls ceux qui sont épris de cette volonté d’aider le font, on ne tient en laisse personne. Et la plupart sont nos anciens joueurs d’Urunani», ajoute Magnus.

Egalement, le club des supporteurs assiste socialement certains des joueurs en état de besoin. « On doit se serrer les coudes même en dehors des terrains. Sinon, le fondement du mot « Urunani »(solidarité) n’aurait plus raison d’être. Un exemple qui doit servir de modèle aux autres supporteurs », avance My Peace, un fan.

Signalons que ce club des supporteurs d’Urunani tient une assemblée générale une fois le mois. Le club projette d’étendre ses activités même à l’intérieur du pays.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. WANDEGE

    urunani c’est une partie de moi…

    • Toussaint

      Urunanai un jour Urunani Toujours! Loin ou proche, Urunani reste dans nos coeurs.

      • Nicodeme

        ça me va directement au coeur je vous assure

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 350 users online