EN

Société

Une avenue très endommagée, des usagers dépités

06/11/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Une avenue très endommagée, des usagers dépités
Une avenue très endommagée, des usagers dépités
Une voiture traversant un fossé au milieu de la route

Avec les nids de poules, certaines avenues du quartier asiatique, zone Rohero, sont presque impraticables. Les usagers grognent.

Tout près du port de Bujumbura, certaines avenues sont menacées. Il s’agit notamment du tronçon reliant le boulevard Melchior Ndadaye (ex 1er novembre) à la gare routière en passant devant l’entreprise de construction AGGLOBU. A quelques mètres de la jonction avec ce boulevard, un grand trou. Les petites voitures, les tricycles et autres doivent bifurquer pour passer.

Un chauffeur d’un taxi déplore que les rotules, les pneus, les ressorts et les vitres de leurs véhicules s’abîment à cause de ces nids de poule. Il fait savoir que le risque d’accident est élevé dans cette avenue empruntée par des poids lourds qui se dirigent vers la gare routière.

Même son de cloche chez Damas Habonimana, un conducteur de vélo. « J’ai frôlé la mort quand j’essayais de contourner le fossé. Un camion-remorque a fallu m’écraser», raconte-t-il. Il fait savoir qu’en cas de pluie, la situation devient encore plus catastrophique.

Un autre fossé sur le même tronçon se trouve devant l’entreprise AGGLOBU, à côté du bar restaurant proposant de la viande de chèvre. C’est sur la jonction avec l’avenue dite de « Tanzanie. » Pour un rôtisseur de ce bar, ces nids de poule sont apparus il y a plusieurs mois. « Avec la saison des pluies, l’eau stagne dans ces trous. Quand des véhicules de transport et poids lourds y passent, ils nous éclaboussent et entachent nos biens et habits des clients», se plaint-il.

Pour ces usagers la réhabilitation de ce tronçon s’impose. Ils appellent les autorités de la mairie de Bujumbura à intégrer la réfection dans leur agenda.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Le parti de l’aigle, quel renouvellement ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le parti de l’aigle, quel renouvellement ?

Dès l’élection d’Evariste Ndayishimiye à la tête de la République, la question sur son successeur au secrétariat général du parti a surgi. Mais selon plusieurs sources, au CNDD-FDD, c’est le Conseil des Sages qui détient le vrai pouvoir. En fait, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 262 users online