Samedi 22 juin 2024

Archives

Une activité de routine pour le gouvernement congolais

09/10/2014 3

Depuis lundi soir, des sources à la frontière burundo-congolaise indiquent qu’il s’observe un mouvement de retour des militaires burundais en provenance de la République Démocratique du Congo.

Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais
Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais

Dans une interview accordée à nos confrères de la RPA, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, minimise l’affaire : « Il s’agit d’un mouvement de va et vient habituel et non un départ forcé. »
Selon lui, depuis que son pays et le Burundi se sont convenus au niveau de leurs Etats major respectifs d’échanger des renseignements, il y a beaucoup de ce genre de déplacements. « Il y en a eu hier, il y en aura demain et après demain. » Il rassure que les militaires burundais ne sont pas en garnison sur le sol congolais. Il dit avoir appris des organisations de la société civile de l’est de son pays que les militaires burundais n’ont pas tous quitté la RDC : « Elles dramatisent. »
A la question de la présence des jeunes du parti au pouvoir au Congo, Lambert Mende indique que c’est un débat burundo-burundais : « Il ne faut pas importer ces chicaneries en RDC. » Ni la Monusco, ni la société civile, etc., ajoute-t-il, personne n’a évoqué ces ‘Imbonera’ (pour dire Imbonerakure, ndlr).
« Nous n’avons reçu cette information que des politiciens burundais », déclare le porte-parole du gouvernement congolais. Pour lui, la classe politique burundaise doit apprendre à faire sa compétition entre elle, sans impliquer ses voisins.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Kirahinda Joseph

    Ico umwana w’umwami aririye arakironka. Abavugije induru noneho nimutekane; hasigaye kumenya ico mwungutse.

  2. Burundi bwejo

    BaMutangaza amakuru mufitiye ivyemezo narumvise abo bavugako baharanira agateka kazina muntu mugabo ivyobavuga umuntu avyihweje usanga ari amarempentanya nigute abasoda bashika 900 mwobana imyaka ibiri ntumenye uwubarongoye?ese kuki mwovugako imbonerakure zagiye kwigira murikongo mbega kwiga imbunda bifata iminota ingahe? canke uwohoze kurugamba akeneye gusubira kwiga kuko yagwana nabasoda atazikurwana? Nagomba ndabasabe mwige gushikiriza inkuru. Mama gwimbonerakure ngozatashe tutabeshanye hariho umurundi atazi umubanyi none duhe urutonde rwabari muri kongo nivyaba arukuri.jewe ndumijwe nitangaza amakuru ryiburundi. Abaharanira agateka kamuntu kontarumva abafashe ivyapa ngobaje kumabarabara basabe URWANDA GUKORA AMAPEREREZA KUE NTARYAMIRA? muburundi nsimvuze ba;NGENDANDUMWE MICOMBERO ;NDIZEYE;NDADAYE ibiziga vyomurweru ayibanze agezehe. Muze mumharize rpa ko aragacerere canke nabo bari mubatekeye ivyo biziga mumifuko bavuze abashahuwe nabavomwe amaraso nivyagaragaye umuco urihehe mboanakimya

  3. BARADANDIKANYA

    Et les IMBONERAKURE sont-ils également de retour?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 507 users online