Vendredi 23 février 2024

Archives

Centre-ville : ras-le-bol de la présence de policiers !

Autour du kiosque Brarudi, la présence de policiers et d’un camion de la police gène les vendeurs de téléphone portable ©Iwacu
Autour du kiosque Brarudi, la présence de policiers et d’un camion de la police gène les vendeurs de téléphone portable ©Iwacu

Depuis plus de deux mois, des policiers encerclent le kiosque Brarudi devant l’ex-marché central de Bujumbura. Les vendeurs de téléphone portable aux alentours se lamentent qu’ils subissent des arrestations sans arrêt. « La dernière en date s’est passée ce 30 septembre lorsqu’un vendeur du nom de John a été délesté de douze téléphones portables et de 90.000 Fbu », témoigne un autre vendeur.
Il a été emmené, poursuit-il, au commissariat municipal, l’ex-Bureau Spécial de Recherche. Le porte-parole adjoint de la police ignore cette arrestation, mais il explique que c’est une façon de dissuader les voleurs qui fourmillent dans cet endroit.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Pourquoi ces gens ne pas louent des shops comme les autres?

  2. Milenge Henry

    laisser la police faire son travail

  3. Milenge Henry

    nimureke igipolisi gikore ico cahamagariwe gukora

  4. Le titre de cet article est mal choisi je trouve. Vous soutenez ce « ras le bol » me semble t-il. La police et peu populaire de part le monde, mais ce ne pas souvent que j´ai entendu les gens se lamenter de la présence policière. Le contraire plutôt. Ces vendeurs de téléfone payent-ils aussi le loyer, les taxes de la mairie et de l´OBR comme l´occupant du magasin à côté qui vend les même produits??! Où va-t-on si des médias qui se disent serieux com le groupe de presse IWACU se mettent à relayer les reclamations des brigants qui se font passer pour de « pauvres citoyens qui ne cherchent qu´à gagner honnetement leur vie? » Donc selon vous la police devrait dégager la place et laisser libre cour à toutes sortes de trafic illicite qui s´y opère? Article populiste je trouve!

  5. Ndayavurwa Melchiade

    C’est trop ridicule comme stratégie surtout de la part d’une police qui se vante bénéficier des formations excellentes. Quand on veut lutter contre la drogue ou le banditisme, on part pas sur le marché. En professionnel, on se dirige vers là où on produit cette drogue.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 602 users online