EN

Société

Traite d’êtres humains : « Une augmentation sensible des victimes en 2019 »

31/07/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Traite d’êtres humains : « Une augmentation sensible des victimes en 2019 »
Traite d’êtres humains : « Une augmentation sensible des victimes en 2019 »
Prime Mbarubukeye : « La police doit être vigilante, surtout pendant la période qui suivra l’ouverture des frontières et des voies aériennes ».

L’organisation « ONLCT Où est ton frère » déplore une augmentation des victimes de la traite des êtres humains en 2020. C’est au moment où le monde célèbre ce jeudi 30 juillet la journée internationale de lutte contre la traite des êtres humains.

« Le chiffre des victimes a augmenté de 32,8% en 2019 », rapporte Prime Mbarubukeye,  président de cet Observatoire national pour la lutte contre la criminalité transnationale(ONLCT) : où est ton frère.

Pour lui, c’est une augmentation sensible par rapport aux statistiques de des années antérieures.  Il souligne néanmoins qu’au cours de la première moitié de l’an 2020, la situation a changé de cap. « Le  premier semestre a été caractérisé par une accalmie car visiblement, le covid-19 a barré la route aux trafiquants. »

Selon Mbarubukeye, l’augmentation des victimes de la traite en 2019  s’explique surtout par la délivrance frauduleuse des documents de voyage : « Ils les octroient aux hommes, aux femmes et aux enfants mineurs sachant bel et bien que ce sont des victimes de  la traite ».

La police appelée à être vigilante  

Les victimes sont embarquées vers les pays du golfe, notamment Oman, Arabie Saoudite, Koweït, etc.  Le président de l’ONLCT demande au gouvernement d’être rigoureux dans l’octroi des documents de voyage surtout envers les enfants mineurs. « La police doit être  vigilante, surtout pendant la période qui suivra l’ouverture des frontières et des voies aériennes ».

En 2018,   les organisations qui militent pour les droits humains ont demandé au gouvernement de mettre en place un cadre légal de coopération entre les pays du golfe et le Burundi sur l’échange de main d’œuvre. Iwacu a contacté  la porte-parole du ministère en charge des relations extérieures  pour savoir l’état d’avancement  sans succès.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 803 users online