Samedi 03 décembre 2022

Politique

Trafic humain : 17 femmes interceptées en moins de deux semaines

15/11/2017 Commentaires fermés sur Trafic humain : 17 femmes interceptées en moins de deux semaines

Prime Mbarubukeye, président de l’Observatoire national contre la criminalité transnationale (ONRCT, Où est ton frère), tire la sonnette d’alarme : «Des femmes habitant les quartiers défavorisés en mairie de Bujumbura sont en train d’abandonner leurs maris dans la clandestinité.» Un bon nombre d’entre elles proviennent des zones Kinama et Kamenge de la commune Ntahangwa.

D’après lui, le phénomène de trafic humain va crescendo depuis le début de cette année. Il fait savoir que 17 femmes ont été arrêtées au cours de ce mois. Elles vont principalement dans trois pays : l’Arabie Saoudite, l’Oman et le Koweït.

M. Mbarubukeye demande aux autorités d’évoquer avec leurs homologues saoudiens la question de rapatriement des victimes. Pour rappel, le 2ème vice-président de la République est en ce moment en visite en Arabie Saoudite.

Timothée Niyonkuru, habitant de la zone Kamenge, est l’une des victimes. Sa femme a été interceptée vendredi 10 novembre en province Kirundo. Elle lui avait laissé un bébé d’une année. « Cela faisait deux semaines depuis qu’elle l’avait sevré.»

M. Niyonkuru fait savoir qu’un message écrit lui est parvenu vers 16 h sur le ’’voyage’’ de sa femme.

Des sources au sein de la police indiquent que cette dernière ne ménage aucun effort pour mettre un terme à ce phénomène. Néanmoins, elle n’y parvient pas car, affirment-elles, il y a beaucoup d’argent dans « cette affaire ».

M. Mbarubukeye souligne que plus de 350 femmes ont été arrêtées depuis janvier dernier.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 1 519 users online