Mercredi 22 septembre 2021

Société

Sécurité: un corps en décomposition retrouvé à Kinindo

30/06/2021 Commentaires fermés sur Sécurité: un corps en décomposition retrouvé à Kinindo
Sécurité: un corps en décomposition retrouvé à Kinindo
La maison de la zone Kinindo où un cadavre en décomposition a été retrouvé

Un cadavre en état de décomposition avancée a été retrouvé enterré dans une parcelle sise sur l’avenue Ruheshi de la zone urbaine Kinindo. Selon l’entourage de ce ménage, ce corps a été découvert par des maçons. Ils étaient en plein travaux de terrassement pour ériger la fondation d’une annexe.

« Après avoir vu ce cadavre, le propriétaire de la maison est accouru à la zone pour appeler la police ». Les policiers sont venus faire le constat. Le propriétaire de cette maison, sa fille et leurs deux domestiques ont été mis au cachot de la zone de Kinindo, ont fait savoir leurs voisins.

Une peur se lisait sur la plupart des visages des habitants de cette avenue sont dans la peur. Ils demandent que leur sécurité soit renforcée. «C’est effrayant de voir un cadavre retrouvé dans une des maisons du voisinage».
D’après Patience Itangishaka, chef de zone Kinindo, cette personne aurait été tuée, il y a un mois vu son état de décomposition. « Le plus urgent pour le moment est d’enterrer ce cadavre pour le placer loin de la population ».

L’administration de la zone Kinindo indique que les enquêtes sont déjà en cours pour connaître la vérité et établir des responsabilités. Il appelle ses habitants à rester sereins et tranquilles.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 113 users online