Lundi 12 avril 2021

Sécurité

Sécurité/Mwaro: un écolier de 15 ans et un domestique  tués par des malfaiteurs

06/04/2021 Hervé Mugisha 0
Sécurité/Mwaro: un écolier de 15 ans et un domestique  tués par des malfaiteurs
Deux personnes ont été assassinées à Mwaro dans la nuit de ce dimanche 4 avril

Dans la soirée de ce dimanche 4 avril, des personnes armées ont fait irruption au domicile familial d’un dénommé Athanase Mpawenayo, président du Cndd-Fdd  sur la colline Makamba. Sur le coup, elles ont tué son enfant et son domestique. C’est dans le quartier Gitwa, au chef-lieu de cette province.

Les victimes s’appellent Chanel Mpawenayo, un écolier de la 6ème année primaire et  Meschak, le domestique de la maison. D’après Domitien Niyonkuru, commissaire régional Centre-Est, le meurtre  a été commis aux environs de 20 heures et demie. «Les malfaiteurs se sont directement dirigés vers son  domicile ».

Une fois chez lui, raconte cet officier de police,  ils  ont trouvé un de ses enfants dehors. « A ce moment, ils lui ont menti, arguant que ce sont des amis de son papa, qu’il fallait qu’ils les accompagnent à l’intérieur».

Face à leur insistance, le commissaire régional indique que le gamin aurait été intrigué, sur le coup, préférant se sauver.  Une chance que n’auront pas son frère Chanel et Meschak, le domestique. « Après s’être introduits dans la cour du domicile familial, ils les ont tués à bout portant ».

A en croire le commissaire régional, d’après les premiers éléments de l’enquête, « tout laisse croire que les malfaiteurs n’étaient venus que pour tuer. » M. Niyonkuru précise que dans leur fuite, ils n’ont rien emporté.

Désiré Nduwimana, porte-parole de la police, indique que deux personnes ont déjà été appréhendées pour des enquêtes approfondies pour faire la lumière sur ce double assassinat au domicile de ce président du Cndd-Fdd  sur la colline Makamba.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 353 users online