Lundi 12 avril 2021

Société

« Sans paix, pas de développement durable »

01/03/2021 Pacifique Gahama Commentaires fermés sur « Sans paix, pas de développement durable »
« Sans paix, pas de développement durable »
Gilbert Nibigirwe : La paix n’a pas de sens si elle ne pas durable

La famille rotarienne du Burundi a célébré ce 27 février la Journée internationale de l’Entente mondiale, c’est dans le cadre du 116ème anniversaire de la naissance du Rotary sur le thème, ’’une jeunesse encadrée pour la consolidation de la paix’’.

Selon Gilbert Nibigirwe, président de Rotary Club Bujumbura, cette organisation est engagée dans la promotion de la paix et entend encore aujourd’hui, pérenniser la culture de la paix.

D’après lui, la paix n’a pas de sens si elle ne pas durable et elle doit donc s’appuyer sur les jeunes générations afin qu’elles ne puissent plus vivre les faits du passé.

« Le partenariat que l’Unicef nous propose aujourd’hui et que nous souhaitons permanent à travers le thème de ce jour ’’Generation Unlimited’’ ne pouvait que bien tomber », a-t-il indiqué.

Gabriel Ndayisaba :”L’entente mondiale est issue d’une résolution avant la première guerre mondiale.”

Gabriel Ndayisaba, ancien représentant du gouverneur de district 1950 du Rotary au Burundi a présenté cette organisation et le concept de l’entente mondiale. « La place de l’entente mondiale au niveau international occupe la première place ».

Il a indiqué que la paix est à la base les projets à savoir accès à l’eau potable et assainissement, la prévention et le traitement des maladies, l’amélioration de la santé, mère et enfant, le développement économique et l’environnement.

Le rotary est un réseau mondial de décideurs solidaires qui voient un monde où les gens se rassemblent et passent à l’action pour apporter un changement durable dans le monde, dans leur communauté et à eux-mêmes.

Selon lui, la place de l’entente mondiale est issue d’une résolution avant la première guerre mondiale. « Rotary international à une longue histoire de la promotion la paix, l’entente mondiale et d’efforts pour traiter les causes sous-jacentes des conflits communautaires du monde entier ».

Le nouveau club de Rotary

Mme Tina Razafinimanana, chargée du projet adolescent à l’Unicef a présenté le programme de prévention à base communautaire de la violence et la promotion de l’innovation pour les adolescents des communautés déplacées et communautés hôtes.

Elle a également insisté sur ce que signifie ’’Generation Unlimited’’, un nouveau partenaire multisectoriel mondial établi pour aider les jeunes et adolescents. Elle a parlé aussi des priorités comme connecter tous les apprenants et les écoles à internet, mettre à l’échelle les programmes de formation en ligne et les plateformes d’autonomisation, promouvoir les connaissances et opportunités des entrepreneurs et encourager les adolescents à devenir des agents de changement.

Elle indique également que l’Unicef aide plus 83 mille adolescents, 26 mille groupes de solidarité et 81 mille adolescents entrepreneurs accompagnés.
Les activités de cette journée se sont clôturées par la présentation du nouveau club de Rotary. La famille rotarienne est composée de trois clubs à savoir le Rotary club qui se composent des adultes, Rotaract qui comprend des jeunes compris entre 18 à 30 ans et Interact qui englobe des enfants de 12 à 18 ans.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 360 users online