Samedi 27 février 2021

Économie

«Tous les circuits d’exploitation doivent être connus des pouvoirs publics»

26/02/2018 Hervé Mugisha Commentaires fermés sur «Tous les circuits d’exploitation doivent être connus des pouvoirs publics»

« Le Rwanda, la RDC et le Burundi doivent profiter de leur proximité géographique, se concerter sur la possibilité de créer des synergies pour une régulation des flux transfrontaliers. Faute de quoi, les retombées des ressources minières ne pourront jamais impacter sur la vie de leur population », a fait remarquer Pr Gilbert Midende.
C’était vendredi 23 février, lors de la soirée dédiée à l’entente mondiale, organisée par le Rotary Club Kigobe 2012.

« Il faut une gestion des flux transfrontaliers »

L’expert géologue explique que pour profiter pleinement des retombées de ces ressources, les gouvernements de ce pays doivent élaborer un cadre juridique légal, profitable à tous les acteurs du secteur. « Tous les circuits d’exploitation doivent être formalisés, connus des services publics afin que d’amont en aval, les acteurs du secteur y trouvent leur compte ».

Au-devant de la chaîne, selon lui, les orpailleurs artisanaux. «Ce sont eux les principaux producteurs, mais malheureusement leur production n’impacte pas sur la vie des communautés comme il se devrait. Elle n’est pas bien gérée et profite à une infime partie des gens, alors qu’elle peut être à l’origine d’une nouvelle dynamique».

Pour ce, il fait savoir que cette structuration du secteur leur permettrait de sortir de l’ombre, de travailler en toute légalité en jouissant de tous les droits y relatifs. Bien plus, ajoute M. Midende, cela permettrait en retour d’accroître les recettes des gouvernements. « Parce que les redevances et taxes liées à cette exploitation seraient collectées ».

Dans ce sens, il appelle les dirigeants des 3 pays à plus de concertation  « Dans l’intérêt commun, ils doivent comprendre qu’une fois canalisées dans de circuits connus, les recettes liées à l’exploitation de ces ressources vont doubler voire tripler. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 026 users online