Jeudi 01 décembre 2022

Société

Rumonge : le coffre-fort volé à l’Huilerie Savonor retrouvé dans le quartier Nkayamba

18/11/2020 Commentaires fermés sur Rumonge : le coffre-fort volé à l’Huilerie Savonor retrouvé dans le quartier Nkayamba

Un des responsables du vol avec effraction perpétré à l’Huilerie Savonor de Rumonge dans la nuit du 6 au 7 novembre a été arrêté par la police ce lundi 16 novembre à Kiramira de la commune de Rugombo en province de Cibitoke. Il est originaire de cette localité.

Selon des sources dignes de foi, la police a collaboré avec des agents du Service national de renseignements et des membres des Comité mixte de sécurité dans l’arrestation d’un certain Augustin Nduwimana, veilleur de nuit à cette usine.

La police a dû ramener ce présumé voleur à Rumonge, sous bonne garde, pour qu’il puisse montrer là où il a caché le coffre-fort volé à l’Huilerie Savonor. Il était caché dans le quartier Nkayamba.

Des policiers et les cadres de cette usine sont allés le récupérer. Ce coffre-fort était scié et défoncé mais une partie de cette armoire de métal blindée était intacte. Il y avait dedans plus de 18 millions de francs burundais et 3 chèques de 250 millions de francs burundais.

Cet ancien veilleur de nuit de l’Huilerie Savonor de Rumonge est sous interrogatoire pour des enquêtes approfondies. Des sources contactées à Rumonge affirment que ce coffre-fort contenait plus de 88 millions de francs burundais.

vol

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 2 055 users online