Jeudi 17 juin 2021

Politique

Remaniement ministériel : un civil à la tête du ministère de la défense

20/05/2015 10

C’est officiel Emmanuel Ntahomvukiye est le deuxième civil dans l’histoire du Burundi à prendre les rênes de ce ministère. Ce magistrat qui a été membre de la Cour spéciale des Terres et autres Biens et président de la Cour anti-corruption succède au Général-Major Pontien Gaciyubwenge, tombé en disgrâce aujourd’hui.

Des sources dignes de foi affirment que sa résidence située à Kinindo a été encerclée hier soir par des hommes en uniforme. Selon Charles Nditije, le président de l’Uprona, le limogeage de ce ministre était « prévisible au vu de ses propos ou positions souvent contradictoires».

Signalons qu’avec ce remaniement, le ministère du Commerce a été confié à Mme Irina Inantore, cette juriste de formation était au Tribunal de grande instance. Le chef de la diplomatie burundaise est désormais l’ambassadeur Alain Aimé Nyamitwe, il remplace l’ambassadeur Laurent Kavakure.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. mami

    Zenon Nicayenzi ntiyigeze kuba ministre de la defense atari umusirikare. No mu Bufaransa nimba ntihenze le ministre de la defense ni umu civil.

  2. Ndagijimana M.

    L’ humiliation des ex FAB et des Tutsi de la FDN continue, mais jusque quand? Nkurunziza est un jusqu’ auboutiste. L’armee doit faire extremement attention, y compris les militaires qui soutiennent le mandat de la haine, du mepris et de la desolation. Ce que les gens ignorent c’ est que tout ce que Nkurunziza et ses proches collaborateurs font s’ inscrit dans le cadre de la vengeance contre le groupe ethnique de ceux qui ont commis les massacres de 1972 contre les Hutu. C’ est sur ce terrain que tente desperement Nkurunziza de rassembler tous les Bahutu mais ceux-ci sont convaincus qu’il s’ agit d’ une tricherie politique au regard des malheurs que le CNDD FDD a fait subir aux Bahutu pendant 10 ans de pouvoir et de la pire des gouvernances que le Burundi ait jamais connue.

  3. NKUNZIMANA

    ayons confiance au temps il nous fera voir, c’est vremant impassable et pourtant c’est vrai

  4. Congera Athanase

    Uyo Emmanuel ndamuzi cane yarandiriye urubanza igihe yakora i Bururi, ntazobihakana arivugira we nyene ko yanka abantu bava mu ntara zimwe zimwe zigihugu, ariko umuntu wese arafise aho ageza. Ngoma ya SACEGA

  5. Iratabara

    je comprends pas comment un pays presque en guerre pourrait être nomme un civil a la tête d’un ministère très important comme la défense.

    • Mbunde

      @Iratabara
      Une guerre suppose deux armées qui se font face et se battent. En voyez-vous? Moi pas! Le pays fait face à une violation des textes fondamentaux qui le régissent, pas une guerre. Ils faut appeler les choses comme elles sont et pas d’abus de langage svp!

      • Marisa

        Je croyais qu’on craignait une attaque imminente des El-Shebab!!!Pas mal la strategie de notre President fondateur!

    • Mbunde

      @Iratabara
      Et quand bien même le pays était en guerre, ce n’est pas le ministre de la défense qui se bat.

      • Kabongy

        Vrai, le ministre de la defense ne se bat pas, mais dans un pays du tiers monde comme le notre, il fait pourtant partie de l’equipe qui planifie et supervise ce que l’etat major fait…. va-t-il poser une seule question au “vainqueur “chef d’ etat major???? He is here to eat not to work. Question: Est-ce que Mr. Nkurunziza ne veut plus voir un militaire ex FAB au ministere???? Ce gars aura toute forme de surprise, he will not survive easly!

        • Kibangu wa Kibangure

          Demain ne vous etonnez pas vous allez entendre à la Radio CNDD -FDD de Kabondo que Ntahomvukiye est nommé au grada de Maréchal.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« 1972 », à chacun sa vérité ?

Depuis le 28 avril, cinq grandes conférences de témoignages et de réflexion sur les « événements de 1972 » sont prévues par le Sénat du Burundi. Elles vont se clôturer le 25 juin courant. Le but est de se souvenir (…)

Online Users

Total 1 108 users online