Lundi 06 décembre 2021

Politique

25ème journée des manifestations : l’anarchie

20/05/2015 13

15h13. Musaga, les affrontements entre policiers et manifestants ont pris une grande ampleur. Des tirs nourris de la police retentissent de toute part dans le quartier. La population, qui se terre pour s’abriter des tirs, raconte que l’assaut des policiers a été mené à partir de 14h. Dans le même temps, des camions des Setemu se sont employés à enlever les barricades d’une RN7 déserte. Aucun bilan ne peut être fait pour le moment.

14h20. La plupart des axes des quartiers Nyakabiga et Jabe sont barricadés ; ceux qui ne le sont pas encore sont en cours de processus. Aucune voiture ne pénètre dans les quartiers Cibitoke et Mutakura. A Ngagara, il n’y a pas une ombre qui passe ; le quartier semble mort.

Des barricades formées des poteaux de la compagnie de téléphonie mobile Vietel
Des barricades formées des poteaux de la compagnie de téléphonie mobile Vietel

12h : l’avenue de l’université est bloquée

Des poteaux de la nouvelle compagnie de téléphonie mobile Vietel sont déracinés par les manifestants, furieux. Des barricades formées de ces mêmes poteaux et de pneus brûlent en travers de l’avenue de la République.

Nyakabiga, des manifestants à quelques mètres de la présidence…

11h30. Les manifestants érigent des barricades à quelques trois cent mètres de la présidence de la République sur l’avenue Muyinga. Un policier de la BSPI disperse la foule en tirant dans le tas. Deux heures avant, des tirs nourris ont retenti, dirigés vers les manifestants, qui occupaient l’avenue de la République. Un militaire a été touché grièvement.

La police a fini par accepter un retrait
La police a fini par accepter un retrait

10h50. Cessez-le-feu

Les leaders des manifestants entament des pourparlers avec la police, qui finit par accepter un retrait. Les manifestants réinvestissent la RN7, tandis que la police se replie sous les hués de la population.

10h. La RN7 bloquée

Bataille de rue entre une centaine de policiers et de manifestants, ces derniers ont opposé une résistance farouche à une police qui n’est pas parvenue à les déloger de leurs retranchements.

Lutte acharnée à Musaga

Les manifestations avaient débuté ce matin à 9h. La police a voulu disperser la foule en tirant. Les manifestants ont résisté, s’en est suivi une série d’affrontements : jets de pierre d’un côté contre lacrymogène et tirs nourris de la part des policiers.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. karundi

    Musaga, Nyakabiga, Ngagara, Cibitoki/Mutakura, Buterere, manifestent à mourir. Ils se veulent plus démocrates que le reste de Bujumbura. Ces Chrétiens qui veulent être plus Catholiques que le Pape.
    Est-ce que Kiriri, Rohero, Mutanga Nord et Sud, Sororezo, Kabondo, Quartier 10, Carama, Gasenyi, Gatunguru, Gasekebuye, Kajaga, ces quartiers qui abritent les leaders des mannif n’ont pas su que P. Nkuru brigue un mandat de trop? Pourquoi les leaders des mannifs ne manifestent-ils pas chez eux? N’y a-t-il pas de pneus/gens à brûler, des rues à bloquer? des boutiques à fermer? des fonctionnaire à empêcher à aller au travail?
    Ewe mwana w’umukene uzopfa wararushe! Les enfants de ces pauvres quartiers ont raté le Concours National, édition 2015 pour quel intérêt? Pas le leur en tout cas.

  2. BUKURU JOSEPH

    murakoz kuduha inkuru

  3. Kazoza

    Abo bose bari mw’ibarabara nabo Nkurunziza yirereyeko ces derniers 10 ans, c’est maintenant le retour de l’ascenseure et qu’il tient bon!

  4. Congera Athanase

    mbega ko mudashirako commentaires zacu, discrimination

  5. Simpliste

    Mbega aho pasitori-perezida yitwaza ko aba ali shababu ashaka kuvuga bande? Ubwo sikuvuga abari mu mw`iyerekano? Abarundi nkawe ashaka kwegekako amabi kugirango amakungu amushigikire, kira ariko aribesha aragenda kandi azo heza nabi, naho atarivyo ndamwipfuriza, kandi ukarishe ….., ruramumwa, utanguye intambara izohereza iwe, d`après pasitori-perezida.
    Imana Izigame Uburundi , Abarundi n` Ababubamwo bose.

  6. Theus Nahaga

    Nkurunziza et sa clique doivent partir et si nous refusons toute coopération, ils finiront par partir. Nshimirimana et Bunyoni ne sauront pas nous tuer tous et ne nous forceront pas à nous entre-tuer. Le Burundi se bat pour se leever dans sa dignité « uhagurkana ubugabo urikukira ».

  7. Gondwanais Lamda

    Mille merci IWACU. Votre étincelle va rallumer la flamme qui va éclairer le Burundi. Bon Courage à nous tous Burundais, la lumière est au bout du tunnel. Que Dieu Protège la patrie.

  8. mutima

    Bien vouloir metter les commentaires de tous merci.

  9. KAMITI

    Kera nkiri muto, abantu bashwanye, ababanyi binararibonye barabumviriza hanyuma bakabanguranya. Kugira berekane ko ivyo bapfa biheze barabaca urwarwa bagasoma bagakwana munda imbere y-abagabo. None aho tugeze, abarundi bamira ntibacumvigwa ? Nta barundi bohaguruka bagatumako abo batwara nabashaka gutwara bakabumviriza hanyuma bagasubiza ibintu mu buryo ? Kuko uno munsi iherezo yibiriko biraba nirihe ? None hakora igikenye gusa ? Nta Barundi b-umutima bakiriho ?

  10. Mtu wachini

    Thanks to Iwacu for providing accurate new in this horrific moment.

  11. dester

    La police anti emeute effectue un très bon travail!!! je remercie le president DOs Santos président de la republique Angola qui a donné son avis sur la crie actuelle, d’autant que son pays a connu la meme crise et qu’il a su sortir son pays de ce neocolonialisme. L’Afrique uni contre la nouvelle colonisation avec en aide des traitres negres pret a colaborer avec les blancs.

  12. Iratabara

    nous remercions le journal IWACU courage

    • KAMITI

      Mbega ko kera abagabo binararibonye babonye abagwana baca babaja hagati bati bangwe hanyuma bakumviriza ico bapfa bagaca babumvikanisha. None ntabagabo bakiriho ? None ibi biri mu Burundi bizohera gute ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 3 842 users online