Lundi 17 mai 2021

Politique

Liesse populaire en face de la Place des Martyrs de la Démocratie

13/05/2015 4

La joie  dans les rues de Bujumbura cet après-midi.
La joie dans les rues de Bujumbura cet après-midi. IWACU.


Coup d'etat 114h.15 La colonne faite de blindés militaires, de pick-up armés de mitrailleuses suivi d’une foule immense de manifestants en délire s’est arrêtée en face de la Place des Martyrs de la Démocratie.
Des manifestants venus de tous les quartiers de la ville Bujumbura convergent vers cette place. Sur leur passage au niveau de la Cathédrale Regina Mundi, cette colonne a essuyée des tirs de la part des policiers postés en face des Bureaux du SNR non loin de l’Etat-major.

Il y a eu plusieurs blessés dont des policiers, des tirs sporadiques se font encore entendre au centre ville.
Quand cette colonne a essuyé des tirs, un véhicule blindé a riposté à coup de mitrailleuse. Il y aurait eu des morts et des blessés. Au centre ville, plus aucun policier ne circule.

Des coups de feu au niveau de la RTNB

Des reporters d’Iwacu signalent des tirs dans les environs de la RTNB qui continue à diffuser de la musique variée.
La RPA reprend ses émissions

C’était vers 14h30, une foule immense se dirigeait vers cette station et réclamait qu’elle puisse reprendre ses émissions. Des blindés militaires sont en train de patrouiller en ville.

Une foule Immense se dirige au Commissariat municipal de Bujumbura (BSR)

Cette foule est constituée de manifestants, ils affirment qu’ils comptent libérer leurs amis incarcérés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Mugabo Joas

    “……..Dieu brise les grands sans information, et il en met d’ autres à leur place; car il connaît leurs œuvres.
    Il les renverse de nuit et ils sont écrasés; il les frappe comme des impies à la face de tous les regards…..” JOB 34:24-26
    “Malheur à toi (Nkurunziza, Adolphe, Ndakugarika, Nduwimana, Bunyoni, Kazungu, Prime et autres faux généraux…) qui ravages et qui n’a a pas encore été ravagé, qui pille et qu’ on a pas encore pillé ! Quand tu auras fini de ravager tu seras ravagé; quand tu auras achevé de piller on te pillera……….
    Eternel , aie pitié de nous! Nous espérons en toi. Sois notre aide chaque matin et notre délivrance au temps de la détresse.” Esaie 33:1-2

  2. Simpliste

    Ndashimiye ibikogwa vy`abarundi bo mu bwoko , mu madini batandukanye bahiriko baragwanira y`uko amasezerano y`a Arusha n`Ibibwiriza Shingiro vyùbahiriza.Intambwe mugezeko irashimisha naho hari abandi batabibona, ariko Imana Izodushikana ku nsinzi.
    Muragabe ntimutezure kuko abansi ntibicaye, mubandanye kw`irarira aho mu baye kuko umwansi ntaho araja kuko ari yubitse.
    Naho Nkurumbi na abamushigikiye ikibanza cabo kiriho.
    Imana Ibazigame muri urwo rugamba gw`amahoro, rw`iteke.

  3. Souleymane

    Bravo peuple du Burundi! Maintenant, exprimez votre joie et rentrez chez vous! Vous avez fait un travail propre! Vous allez dissuader Kagamé, Sassou et Kabila. Je suis Burkinabé et je suis fier que vous ayez continué l’oeuvre que nous avons lancé au Burkina contre les tyrans, les dictateurs, les fossoyeurs de la démocratie! Ressortez demain, nettoyez les rues et pas de violence! Faites comme au Burkina! Oubliez ce Peter qui se croyait illuminé et qui affichait une apathie digne d’un monstre!

    • Merci mon ami. Si tu connais un nommé Koudougou, Hassan tougouma, Pale Soyo, dis leur bonjour de ma part. Merci du soutien du Peuple Bourkinabé.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 144 users online