Mardi 18 juin 2024

Environnement

Région Ouest/Cibitoke : La population salue la mesure d’assurer la propreté édictée par l’administration locale

20/05/2024 Commentaires fermés sur Région Ouest/Cibitoke : La population salue la mesure d’assurer la propreté édictée par l’administration locale
Région Ouest/Cibitoke : La population salue la mesure d’assurer la propreté édictée par l’administration locale
Le gouverneur Bizoza admet qu’il continue à engager une campagne de rendre propres toutes les communes de Cibitoke

A travers les six communes de la province de Cibitoke, les habitants apprécient l’initiative de faire la propreté lancée par l’administration qui a déjà eu des résultats remarquables. Des tas de déchets sur les routes ont en effet été enlevés. Le gouverneur de Cibitoke menace d’appliquer des mesures administratives à l’endroit de certains de ses collaborateurs dont les entités présentent encore des signes de saleté.

Au niveau des chefs-lieux de toutes les communes de Cibitoke, des immondices de saleté sur les voies publiques ont été enlevés. Il en est de même pour des rigoles contenant de l’eau très sale qui, jadis, dégageaient une odeur nauséabonde. Ils sont aujourd’hui entretenus.

Une source haut placée parle d’une opération qui vise la propreté de tous les endroits à forte concentration humaine comme les marchés. A propos des matchés, le balayage et l’enlèvement des déchets à l’intérieur et à l’extérieur se font aujourd’hui quotidiennement au niveau de tous les centres de négoce de Cibitoke.

Même si ces centres de négoce font entrer des recettes à la commune, il y a quelques temps, l’entretien ne suivait pas. Ce qui agaçait par ailleurs les habitants de Cibitoke. De l’avis de certaines personnes, la question de l’utilisation des taxes et impôts levés pose problème.

Elles disent que des cas de corruption, de détournement des fonds et de malversations économiques ne sont pas à exclure. Ce qui est très décourageant et pathétique selon leurs propos.

Des gens à Buganda et Mabayi ne fréquentaient plus certains marchés pourtant modernes à cause des montagnes de saletés dans les marchés qui les repoussaient. La même situation se remarquait à Mugina, Murwi, Rugombo et Bukinanyana. Nos sources estiment que dans l’ensemble, pour toutes les six communes, la baisse de la fréquentation des marchés aurait en partie causé une baisse significative des taxes et impôts.

Pour le moment, les habitants de ces communes poussent un ouf de soulagement grâce à cette mesure prise par le gouverneur de province qui fait aussi la promotion de l’hygiène et de l’assainissement des zones rurales et surtout des centres urbains des communes.

Toutefois, la décision suscite des inquiétudes puisque certains administratifs se montrent réticents et ne veulent pas suivre l’ordre donné par leur chef hiérarchique. C’est pourquoi les habitants souhaitent le limogeage, suivi de sanctions sévères, de toute autorité qui veut se rebeller contre la mesure.

Bien plus, l’ensemble des habitants contactés fustigent le comportement des agents de santé communautaire en charge de l’hygiène et de l’assainissement qui brillent par leur inaction alors qu’ils devraient s’attaquer aux problèmes liés à la malpropreté de tous les coins et dans toutes les communes.

Limoger les contrevenants

Le technicien chargé de la promotion de la santé dans la province de Cibitoke nie ces allégations et tranquillise la population. Il fait en effet savoir que leurs agents ont avant tout le devoir d’inspecter l’état des lieux de l’hygiène dans les ménages, les hôtels, les églises, les bistrots et les restaurants. Il reconnaît tout de même que l’état d’hygiène laisse à désirer dans certains endroits malgré tous ces efforts.

Le gouverneur de Cibitoke, Carême Bizoza quant à lui admet avoir engagé une campagne de rendre propres toutes les communes malgré les obstacles constatés ici et là. Il lance un ultimatum à tout propriétaire d’un établissement à grande concertation humaine d’y assurer régulièrement l’hygiène et la propriété. A défaut, il sera sanctionné conformément à la loi.

L’appel du gouverneur concerne également chaque citoyen et chaque administratif qui doivent initier des travaux d’entretien à la fois au niveau des ménages et sur les voies publiques. Sinon, les coupables seront obligés de payer des amendes au moment où les administratifs seront limogés de leurs fonctions.

M. Bizoza explique que la mesure prise vise à prévenir les maladies des mains sales notamment le choléra et la dysenterie bacillaire qui font légion dans la plaine de l’Imbo.

Le responsable de la protection et de la sauvegarde de l’environnement dans la région Ouest quant à lui conseille à tout un chacun de veiller à une bonne conservation et transformation des déchets qui peuvent servir comme de la fumure organique dans les champs.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 352 users online