Dimanche 07 mars 2021

Santé

Quand la hausse de prix du certificat de test Covid-19 inquiète…

09/02/2021 Samuel Mbonimpa 1
Quand la hausse de prix du certificat de test Covid-19 inquiète…
Des voyageurs dont des hommes d'affaires attendant leur certificat de test Covid dans les enceintes de l'INSP

Le 4 février, le ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida a décidé de hausser le prix le certificat du test Covid, de 10.000 BIF à 60.000 BIF. Les concernés se montrent inquiets, mais remarquent toujours un léger mieux en comparaison avec les autres pays de la région.

« Si c’est la mesure de l’Etat, que pouvons-nous changer ? On aurait aimé que le coût reste inchangé, mais ça n’a pas été le cas. Le gouvernement a ses raisons », confie A. M, jeune homme rencontré à l’Institut National de Santé Publique, INSP en sigle pour chercher son certificat de test Covid.

C’est dans les enceintes de cet institut où se trouve le service chargé d’octroyer des certificats aux voyageurs. Il était venu chercher ce papier. Il compte s’envoler jeudi. Et d’ajouter que partir de 10.000 BIF pour aller à 60.000 BIF, donc une augmentation de 500% est une situation à laquelle, on ne s’attendait pas. « C’est pas imaginable ».

De son côté, Jacques Miburo, homme d’affaires, venu lui aussi chercher son certificat, explique : «C´est vrai que la hausse de prix a eu lieu, mais quand on compare le prix de ce certificat avec les prix du même certificat dans les pays où nous voyageons, nous sommes encore dans de bonnes marges ».

Il signale qu’à l’exception du Burundi, ce test s’avère cher même dans les pays de la région, qui en font payer pas moins de 50 dollars américains. «Le Burundi affiche toujours un léger mieux pour ses prix qu’il n’y a pas de raison de s’indigner outre mesure», conclut cet homme d’affaires.

Interrogé si les la montée du prix de ce papier n’a pas affecté le flux de ceux qui recherchent ces certificats, l’équipe chargé de les octroyer s’est gardé de tout commentaire, indiquant qu’il faut plutôt s’adresser la hiérarchie.

La mesure d’augmenter le prix pour le certificat de test Covid a été prise par le ministère de la Santé Publique le 4 février, et le ministre Thaddée Ndikumana a indiqué que les raisons de cette hausse étaient entre autres la cherté de la technologie utilisée pour la fabrication de ces certificats.

Signalons que cette somme est versée à la BRB par le bénéficiaire.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. A quand la reouverture des frontieres terrestres et maritimes?
    Pourquoi ne pas mettre les memes conditions que pour les entrees pair air?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 1 077 users online