Vendredi 26 février 2021

Santé

Deuxième série de dépistage massif du covid19

10/02/2021 Samuel Mbonimpa 0
Deuxième série de dépistage massif  du covid19
Des patients en train de recevoir des instructions sur le processus du dépistage, sur le site de dépistage massif situé à Kanyosha

A trois jours de la clôture de la deuxième deuxième campagne de dépistage massif du covid19, les activités vont bon train. Iwacu s’est rendu sur différents centres de dépistage.

Mardi 9 février. Vers 9 heures du matin sur le terrain de l´ETS Kamenge des tentes abritent la foule présente pour le dépistage et ceux qui ont déjà fait le test et qui viennent pour le contrôle. Ces derniers devisent alors que les médecins font des tests aux nouveaux venus.

« Je me suis venu ici pour le suivi des contrôles. J’ai été testé positif au Covid il y a quelques jours, maintenant je suis sous traitement », confie H.N un patient rencontré sur place. Il ajoute que la plupart de ceux qui sont là sont venus pour le contrôle. Ils suivent le traitement avec succès. Le patient a salué la gratuité des médicaments reçus.

Vers 11 h du matin, au centre de dépistage à Kanyosha dans la commune urbaine de Muha au sud de la capitale économique, un jeune garçon affirme faire le dépistage de son plein gré. « C´est vrai qu’au début, les gens venaient nombreux et le nombre a diminué avec le temps. Je suis venu ici parce que je ressentais un malaise. »

Sur tous ces centres, des agents chargés de dépister les gens disent que les travaux vont bon train. Ils font savoir que le flux des patients est allé decrescendo depuis le début de cette campagne . Mais ils n’en diront pas plus et avancent qu’il revient au ministère de la Santé publique et de Lutte contre le SIDA d’annoncer les réalisations.

Pour rappel, la campagne qui se clôturera ce vendredi 11 février a été la deuxième, après celle lancée le 6 juin 2020 par le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye sous le slogan « Que je guérisse, que je ne contamine pas et que je ne sois pas contaminé »
Iwacu a tenté de contacter le ministère de Santé publique et de Lutte contre le SIDA, sans succès.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 250 users online