Mardi 31 janvier 2023

Société

Pierre Claver Ndayicariye : « La CVR doit inspirer les autres pays »

08/12/2022 5
Pierre Claver Ndayicariye : « La CVR doit inspirer les autres pays »
Le corps diplomatique en train de suivre l’exposé de la CVR

La Commission vérité et réconciliation (CVR) a rencontré, ce mercredi 7 décembre à Bujumbura, les diplomates accrédités au Burundi. Pierre Claver Ndayicariye, président de la CVR, a fait savoir que c’est pour communiquer sur les réalisations des résultats obtenus pour aider sur le plan politique et diplomatique.

« Dès l’année prochaine, nous entamerons les autres périodes. Toutes les crises, nous allons les attaquer de la même façon », a annoncé le président de la CVR au cours d’une rencontre, de ce mercredi 7 décembre, avec le corps diplomatique.

Le président de la CVR, Pierre Claver Ndayicariye, a indiqué que l’objectif de cette réunion est de présenter le bilan des réalisations de ces dernières années afin que ces diplomates sachent la vérité et qu’ils puissent contribuer techniquement ou financièrement à la mission de la CVR.

D’après lui, sa commission doit inspirer d’autres pays. Selon son rapport, en 2021, la CVR a déclaré que le crimes commis en 1972-1973 ont été qualifiés de génocide contre les Bahutu du Burundi et des crimes contre l’humanité pour les tueries commises contre les Bahutu, les Batutsi du Sud-Ouest et contre les Batwa de Muramvya (Mwaro) en 1972-1973.

Il a ajouté que 19. 897 restes des victimes de 1972 ont été retrouvés dans 190 fosses communes et 986 personnes ont été auditionnées dans dix provinces de 2020 à 2021. En 2022, la CVR affirme avoir enquêté dans les 8 provinces restantes sur 1972-1973.

« A quand la réconciliation ? »

L’ambassadeur des Pays-Bas et le Nonce apostolique ont posé la question sur comment la CVR travaille pour assurer la réconciliation après ces résultats obtenus. La CVR a rétorqué que la réconciliation se bâtit sur base de la vérité. « Nous organisons des séances de consultations des religieux. Nous les montrons d’abord la réalité. C’est pour nous aider à réconcilier les Burundais », poursuit-elle.

Restaurer l’autorité de l’Etat pour éviter les disparités à tous les niveaux du tissu social avec des traitements équitables de la population, c’est un des messages que la CVR dit avoir donné aux magistrats, aux agents des forces de l’ordre, etc.
Pierre Claver Ndayicariye a souligné que les résultats de la CV vont contribuer à la réécriture de l’histoire du pays.

CVR

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Bellum

    Les occidentaux, toujours égaux à eux-mêmes, vont certainement financer la CVR de Ndayicariye. Une commission dirigée par un brillant idéologue de la cause mais qui n’apportera ni la vérité ni la réconciliation. Un régime accusé de crimes contre l’humanité depuis 2005, de coup d’état constitutionnel en 2015, de hold-up électoral en 2020 peut-il présidé à une œuvre aussi grave que la Commission Vérité et Réconciliation ?
    Les occidentaux financent tout ce qui bouge car il s’agit de « jeter des piécettes » (dixit de Gaulle) à de misérables africains incapables de se prendre en charge. Ils ont financé à coup de milliards les Accords d’Arusha mais ont laissé les DD les violer par un coup d’état constitutionnel en 2015 alors qu’ils en étaient des garants. La Hollande a dépensé des milliards pour humaniser la police mais à l’arrivée la police a massacré, torturé, mutilé, castré, violé, emprisonné et exilé des milliers d’innocents. Les occidentaux ne voient pas la catastrophe qui se déroule sous nos yeux à savoir l’expansion dans tous les Grands Lacs de l’idéologie de génocide. Née au Rwanda en 1959, exportée au Burundi en 1965 et désormais installée au Congo en 2022. La boucle est bouclée. Depuis 60 ans, l’idéologie du génocide a tué 2 millions de Rwandais, un million de Burundais et 5 millions de victimes collatérales en RDC suite à l’installation des génocidaires rwandais en 1994 dans l’immense Congo.

  2. Nininahazwe

    Comment veit il associer le corps diplomatie à un travail qui a exclu la communauté intl ?

  3. Misigaro

    Il faut clôturer 1972-1973 pour entamer 1993 hanyuma hace haba réconciliation définitive entre les Hutus et les Tutsis, dusangire urukanywa ivyakera tubihebe

  4. Tharcisse

    Je crois qu’on a rien à inspirer. Déjà une identification sans ADN ou au carbone14 pour déterminer l’année de la mort , n’est pas un exemple à partager.

  5. Binka

    En quoi,…,le Probleme est burundais et unique…

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 108 users online