Mardi 16 juillet 2024

Politique

Rema Burundi : 20 ans de services dédiés aux victimes des déplacements forcés

15/06/2024 1
Rema Burundi : 20 ans de services dédiés aux victimes des déplacements forcés
Le directeur de Rema Burundi a annoncé que l’ONG continuera à déployer des efforts pour prévenir les déplacements forcés et réintégrer leurs victimes.

Fondée par des réfugiés burundais au Kenya, Rema Burundi a célébré, ce 6 juin 2024, 20 ans de soutien aux victimes des déplacements forcés. Avec plus de 415 projets financés, cette Organisation non gouvernementale (ONG) a incarné l’espoir et la résilience pour des milliers de Burundais touchés par les déplacements forcés.

Origine de l’Organisation

Dans son discours d’accueil, le Représentant Légal de Rema Burundi, Rev. Ferdinand Haberimana a informé que la guerre civile que le pays a connue a entraîné la mort des milliers de personnes et forcé de nombreuses autres à fuir vers les pays voisins.

C’est dans ce contexte de crise que les réfugiés burundais vivant au Kenya ont fondé Rema Burundi, une organisation pour encourager, consoler, conforter et affermir les relations entre eux. Elle a été agréée au Burundi en 2004 après leur rapatriement.

Rema Burundi se consacre à toutes les personnes contraintes de quitter leurs milieux de vie habituels pour des raisons climatiques, humaines, environnementales ou liées à des projets de développement d’intérêt public. Elle s’occupe également des victimes des causes plus classiques de déplacements forcés comme la guerre.

Sa stratégie globale vise à fournir un soutien aux personnes déplacées en les inspirant à résoudre leurs propres problèmes par le biais d’un dialogue constructif et du plaidoyer auprès des principaux décideurs.

L’organisation collabore avec des organisations de base représentant les migrants et les rapatriés, ainsi qu’avec d’autres organisations de défense des droits de l’Homme, des acteurs clés du gouvernement et des institutions législatives burundaises.

Vision de Rema Burundi

« Rema Burundi souhaite voir le Burundi devenir une communauté intégrée et dynamique où toutes les personnes ont un potentiel égal pour accéder à des moyens de subsistance durables », a indiqué Dr. Théodore Mbazumutima, directeur de l’ONG Rema Burundi a remercié tous les partenaires qui ont contribué au succès de la mission de Rema Burundi et les a exhortés à continuer de soutenir l’Organisation dans la poursuite de ses objectifs.

Le directeur de l’ONG Rema Burundi a exprimé sa gratitude envers le ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique pour avoir facilité le déroulement des travaux de l’organisation. Il a également remercié les bailleurs de fonds internationaux et nationaux, notamment les églises des différents pays et Rema UK, qui ont toujours soutenu techniquement et financièrement l’ONG Rema Burundi.

Ses domaines d’intervention

Rema Burundi remercie les bailleurs de fonds internationaux et nationaux, notamment les églises des différents pays et Rema UK.

Rema Burundi intervient dans plusieurs domaines clés, notamment l’inclusion sociale, l’amélioration de l’accès des victimes de déplacements forcés à des habitations décentes et à d’autres moyens de subsistance.

L’organisation a aidé de nombreux rapatriés à retrouver leurs terres et leurs biens, en étroite collaboration avec la CNTB et la CSTB ainsi qu’avec toutes les autorités administratives au niveau ministériel, provincial, communal et local. De ce fait, elle est d’ores et déjà préparée pour travailler main dans la main avec la CVR qui va bientôt assurer la relève de la CSTB.

Dans le cadre des activités génératrices de revenus, Rema Burundi aide les communautés à faire face aux problèmes récurrents de pauvreté qui sont à l’origine des déplacements forcés. Jusqu’à présent, plus de 415 projets ont été financés par Rema Burundi, pour un montant total de 200 millions de BIF.

Rema Burundi travaille également sur l’adaptation climatique afin de lutter contre les effets des changements climatiques. Dans la zone Gatumba, située dans la province de Bujumbura, l’organisation Rema Burundi a déjà collaboré avec des leaders clés de la communauté pour trouver des solutions durables aux inondations qui affectent la région.

Cette collaboration inclut la formation de ces leaders locaux sur une approche basée sur les compétences des membres de la communauté en vue de créer une communauté florissante. Aujourd’hui, Rema Burundi ambitionne d’approfondir ses études et de renforcer son plaidoyer en faveur des personnes déplacées à cause des changements climatiques.

L’objectif est de mieux comprendre les enjeux et de promouvoir des actions concrètes pour soutenir ces populations vulnérables.
Rema Burundi est très active dans les services de santé, avec la construction notamment d’un centre de santé sur la colline Nyembuye, Zone Muzye, en commune de Giharo dans la province de Rutana. Celui-ci a accueilli plus de 18000 patients en 2023 et nourrit une ambition de devenir un Centre Médical dans un très proche avenir.

Rema Burundi a aussi assuré l’approvisionnement en eau potable à la population proche de ce centre de santé sur les sous-collines Bangu I et Bangu II ainsi que sur celles de Kibonobono Mutara et Nyembuye afin de lutter contre les maladies causées par la mauvaise hygiène.

Enfin, dans le domaine de la protection sociale et de l’éducation à la citoyenneté, Rema Burundi forme plusieurs leaders issus de différentes confessions religieuses. De plus, un orphelinat nommé Hope Center a été fondé à Gatumba. Il accueille 42 orphelins dont 12 ont déjà achevé leurs études universitaires.

Remerciements

Plusieurs participants ont témoigné sur l’impact de Rema Burundi dans leur vie. Un témoin a affirmé : « Rema nous a tendu la main en payant les frais scolaires de mes enfants, en nous soignant -en particulier mon mari qui souffrait du syndrome de Guillain-Barré et en payant le loyer pendant que nous étions à l’étranger. »

Guillain Irambona, un jeune lauréat de l’orphelinat Hope Center de Gatumba, a également pris la parole pour remercier Rema Burundi de l’avoir soutenu jusqu’à la fin de ses études universitaires.

Différents intervenants ont montré que Rema Burundi, à travers ses nombreuses initiatives et ses 20 ans de dévouement, incarne l’espoir et la résilience pour des milliers de Burundais touchés par les déplacements forcés. Ils lui ont alors souhaité de continuer à œuvrer pour un avenir meilleur pour tous.

Remise des certificats aux partenaires

Au cours de cette cérémonie, la joie se lisait sur les visages des participants.

A travers la clôture des cérémonies de célébration du 20è anniversaire, des certificats ont été remis à toutes les personnes ayant contribué de près ou de loin au succès des activités de Rema Burundi. Il s’agit notamment des deux premiers directeurs ayant dirigé l’Organisation au cours des 20 dernières années.

Des certificats et des cadeaux ont également été attribués à Sally Botteley, présidente et représentante légale de Rema UK ainsi qu’à MM. Phil Cole et Steve Eyre, ses deux cofondateurs et membres du Conseil d’administration de Rema UK.

Défis et perspectives d’avenir

Les cérémonies du 20e anniversaire sont venues consacrer la réussite de nombreuses activités qui ont été initiées par Rema Burundi. Nonobstant cela, le directeur de Rema Burundi a souligné que la répétition des conflits, les problèmes financiers et les catastrophes liées aux changements climatiques, comme les récentes inondations à Gatumba, compliquent l’exécution de ses missions.

Cependant, le directeur a réaffirmé que Rema Burundi ne ménagera aucun effort pour réaliser sa vision à travers différents projets et programmes, notamment la création des activités génératrices de revenus ainsi que l’aide aux victimes des changements climatiques et des déplacements forcés ainsi que d’autres personnes vulnérables au sein de leurs communautés d’accueil.

Le but est de renforcer leurs moyens de subsistance durable, leurs conditions de vie d’hygiène et d’assainissement du milieu, puis de protéger la santé et l’environnement ainsi que d’aider à recouvrer les droits de citoyenneté. Au final, Le directeur a assuré que Rema Burundi continuera à déployer des efforts pour prévenir les déplacements forcés et réintégrer leurs victimes socialement.

CVR

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Innocent Irambona

    votre publication est nourri de ma part,savoir que Iwacu fait la visibilité de ceux qui contribue d’une façon ou d’une autre pour le développement de la nation.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 160 users online