Mercredi 22 septembre 2021

Politique

ONU : «Un 4ème mandat risquerait d’intensifier la crise au Burundi»

26/02/2017 26
Antonio Guterres
Antonio Guterres

Le secrétaire général de l’ONU se dit très préoccupé d’un éventuel 4ème mandat du président Nkurunziza. Selon l’AFP, Antonio Guterres évoque, dans un rapport présenté au Conseil de sécurité jeudi 23 février, que la volonté du président Nkurunziza de briguer un autre mandat risquerait d’intensifier la crise et de saper les efforts collectifs en vue d’une solution durable.

Pour Albert Shingiro, ambassadeur du Burundi auprès des Nations unies, le rapport du successeur de Ban Ki-Moon est biaisé. Il estime que sa rédaction a été influencée par le désir de vengeance de Jamal Benomar, conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU sur la résolution des conflits, dont le Burundi réclame le remplacement.

Selon toujours l’AFP, l’ambassadeur Shingiro se dit stupéfait que le Secrétaire général de l’ONU se soucie du nombre de mandats du président burundais. Selon ce diplomate, les présidents, en Afrique et ailleurs, rempilent des mandats sans que la même préoccupation ne soit évoquée.

Signalons que le président Nkurunziza a affirmé, en décembre dernier, lors d’une conférence publique, qu’il ne pourrait pas se refuser à briguer un autre mandat si le peuple le lui demandait.

Forum des lecteurs d'Iwacu

26 réactions
  1. roger crettol

    “Laissez les Burundais régler leurs problèmes par eux-mêmes” ….

    Dans l’idéal, c’est la meilleure des solutiosn, évidemment.

    Dans la réalité du Burundi de 2015, 2016, et 2017, s’il n’y a pas d’ingérence extérieure, cette “solution” du problème revient à le nier et à laisser le pouvoir en place régler à sa guise les problèmes qu’il perçoit au Burundi …

    Le pouvoir en place a montré qu’il sait réprimer, s’accrocher à des positions “non-négociables”, et veiller à asphixier ou à pousser à l’exil une frange de sa population qui ne va pas à la messe chez le CNDD-FDD.

    Quel avenir pour cette monoculture ? L’oppresssion n’a jamais engendré de bons résultats – les évolutions en Europe aprés la chute des régimes communistes illustrent abondamment le bien-fondé de cette crainte. Nous faisons face aujourd’hui encore à la criminalité engendrée sur de longues années par des systèmes corrompus et répressifs.

    La démocratie occidentale n’est peut-être pas la panacée que l’on souhaite, mais cette démocratie, et l’alternance au pouvoir qu’elle devrait permettre et favoriser – sans recours à la violence armée – reste le meilleur cadre connu pour qui veut une évolutiuon de la société dans la paix et la meilleure équité.

    Il faut être borné pour ne pas voir clairement que les problèmes actuels ont leur origine précisément dans l’autoritarisme de ces 40 ans de dictatures “hima”, comme je les ai vues appeler. Il faut être incapable d’en tirer le moindre enseignement pour vouloir poursuivre la même politique en changeant simplement d’acteurs.

    On passe son temps à répéter les mêmes vérités à un CNDD-FDD obtus qui n’a du pouvoir démocratique que les conceptions qui peuvent germer dans la cervelle de militaires et ex-rebelles : la démocratie, c’est quant tout le monde chante le même refrain et marche au même pas. Gloire et honneur au chef, et tant pis pour les dégâts – nous avons le pouvoir.

    En fait, et c’est là la sagesse de l’Afrique de l’Ouest qui parle : si l’on n’y prend pas garde, c’est le pouvoir “qui vous a”.
    [ Enseignement dérivé des pratiques de magie communes chez ces populations – les forces occultes sont à congédier formellement après une invocation, sous peine de voir les praticants succomber aux maléfices de ce pouvoir occulte. ]
    Congédier formellement – c’est se soumettre au rituel d’élections libres, ouvertes à tous et menées dans un climat apaisé.

    Amen.

  2. Joël nibaruta

    Il nous faut une alternance au sommet de l’État.Un hutu 1annee non renouvelable puis un tutsi dans les mêmes conditions et la mise en place d’un gouvernement constitué de technocrates qu’il faudrait remanier sur base d’une évaluation objective ainsi que la mise en place d’une cours suprême indépendante.Et vous allez voir les résultats seront beaucoup plus surprenants et tout en respectant les équilibres ethniques contenus dans l’accord d’Arusha.

  3. Jamar vient de se venger effectivement contre le Peuple Burundais ce qui met en peril la credibilite des NU. Entretemps, le Peuple Burundais est debout contre toute forme de colonisation. Personne ne va diriger le Burundi sans passer par les urnes.

    • ngabire

      Mr, vous êtes debout mais beaucoup de Burundais ont les yeux hagards se demandant où ils vont trouver de quoi se mettre sous les dents. La faim terrasse nos frères et soeurs.. j’espère que vous lisez les articles en lien avec la situation économique. Le tissu scolaire est détruit , le chômage bat les records chez les jeunes et les taxes ..DD, .Ne restez pas aveugles face aux souffrances du peuple…

    • Lumiere

      Je ne suis pas de meme avis que le DD sur un nombre de choses, mais concernat ce n ieme mandat, je me pose plusieurs questions: c’est vrai, les premiers perdants seront les burundais, une democratie naissante remplacee par un parti (ex rebelle) unique! Mais, cote Bagumyabanga, qui sont les premiers perdants? Les actuels hommes forts du parti et de l’armee, qui silencieusement aspirent au poste….vous avez ete grand general, un ministre tres fort, president du parti ou de l’AN / du Senat. Au fait, qui n’aimerait pas grandir dans ses fonctions….Nivyo, umuriro waka utumbera iyo ubwatsi busigaye….Que deviendront ces “super powerfull” lors du nnieme mandat???

    • DUCK

      No change to the constitution will be allowed. Just give it some times as this issue is ripe for Africa. Staying longer in power by changing the constitution will no longer be acceptable democracy.

  4. KABADUGARITSE

    Politique et “diplomatie” ni nyama ya tembo. Personne ne me démentira.-

  5. ridicoulus

    Le fanatisme savamment distillé nous pousse à aduler quelqu’un qui nous tire vers le bas.

  6. ridicoulus

    Le fanatisme savamment distillé nous pousse à aduler quelqu’un qui nous pousse vers le bas.

  7. Kimaranyi Gloriose

    C’est très dommage qu’un ambassadeur comme Albert Shingiro prenne référence aux présidents africains qui empilent pour le 4e,5e ….. mandats c à d pour lui on peut violer la constitution comme tout les africains le font. Pourquoi ne se réfère t il pas à la Tanzanie où l’alternance est une réalité? Je l’ai quelque fois apprécié malgré son arrogance mais il a manqué le temps de se taire . Il n’est pas permis à un Ambassadeur de dire n’importe quoi . Tellement il était nerveux jusqu’à dire que le secrétaire général de l’ONU est parmi l’axe du mal pour le Burundi . Aussi il se décharge en accusant Benomal comme ayant influencé le SG il oublie que ce dernier était commissaire en charge des réfugiés il connaît tout sur le Burundi car il a eu à gérer les réfugiés que le gouvernement d’Albert Shingiro a contraint à l’exil.

    • KARUNDI

      “Pourquoi ne se réfère t il pas à la Tanzanie où l’alternance est une réalité?” Comme si la Tanzanie était un paradis? None ni kubera les anti-3èmandat atariyo mwagiye gukorera??? Ko mwashimye kuja gukorera i Kigali où le Président est annoncé régner jusqu’en 2034!!! L’Afrique!!! Je crois que votre référence est le Rwanda, non?

    • DUCK

      Arafitse droit d’ expression yo kubivuga. jewe nabimenye kera cane ubwo yabibwiye Ministre Margot wa Swenden.
      Ikibazo kiri ku niveau ya African Union.
      Izo changement za constitution muri Afrika birahava vuba. Museveni n’ abandi ba president barabikoze.
      Menya ko White House ya Clinton yashigikiye abanwanyi bayo Museveni with his allies. Menya ko White House ya Clinton niyo yabishigikiye kuko O.U.A. ntaco yarimaze kandi ntaco yabimazeko. Izi changement za constitution zirahava vuba bidatinze. Please, just trust me.

    • DUCK

      Gloriose
      Iyo uba mukibanza ca Albert Shingiro, nukuri wari gukora uko nyene yakoze. Menya ko ntaco bizomumarira kandi ko ntaco bizomarira President Nkurunziza.
      SG wa UN yatumijeko inama urgent yerekeye crise y’ u Burundi. Iyo nama izoba muri Mars. Nzokurikirana neza kandi nzokumenyesha.
      Gambie na Tripoli vyerekanako President Nkurunziza atazonanirana kandi ko atazogeza kuri 2020 atakuwe ku butegetsi.

      • KARUNDI

        Arrêtes de parler de Tripoli si t’es Africain comme moi, Please!! Une aberration, les Occidentaux qui tuent nos leaders, et c’est ta référence préférée, honte à toi!

  8. Bundes

    Haha! Wa muhisi nyakwigendera niwe yavuga ngo ” ni urya nyene; aracari urya nyene; kandi azoguma ari urya nyene! !!!….Nkurunziza n’ est pas prêt à céder! Désillusionnez- vous; ibintu biracari zuguru!

    • Vuvuzel

      Icari kuduha abo bagabo batwarubu bagatorwa en 1993, Ndadaye nabiwe nabo bagatorwa en 2005.

      • Banzubaze

        @Vuvuzel
        Urakora ikibi wa mugabo we!
        Ushatse kuvuga ko ubipfuriza ayo Ndadaye na Karibwami hamwe na Ndayikeza babonye?
        Gihimbagurwa bunyamaswa?

  9. Verstehen

    Pour ca il faudrait d’abord changer les limites dans la constitution, ce qui n’est pas fait. Ensuite ,il faudrait que son parti le désigne comme candidat, ce qui n’est pas fait. Enfin, il faudrait qu’il gagne les élections. L’inquiétude de Monsieur le SG est vraiment anachronique.
    Par contre ,ce qui est intéressant c’est de savoir si les Burundais ont droit de changer leur constitution, si le CNDD a le droit de présenter un candidat qu’il veut, que Nkurunziza garde son éligibilté en tant que citoyen. Pour toutes ces questions, à moins de remettre le Burundi sous tutelle, l’ONU n’a pas vraiment de compétences, seul les Burundais peuvent décider, les consultations électorales étant ce qu’elles sont au Burundi, tout peut arriver comme un 4e,5e. Ce sera légal peut être mais coté légitimité, ce sera une autre histoire.

  10. KABADUGARITSE

    Sur la question de briguer un quatrième mandat, je pense qu’il s’agit là, d’une mauvaise interprétation. A la veille du troisième mandat, il avait plutôt dit que c’était la dernière fois; qu’il ne se représenterait donc plus.-

    • Ukuri KUBISI

      @Kabadugaritse !!! Utumye ntwenga kabisa!!!! Niko se brother or sister , mbere yuko kagame ahindura ibwrizwa-shingiro ry’ u Rwanda umwaka uheze, yari yaravuze inshuro zingana gute ko atazigera arihindura cg ngo yiyamamarize kwongera kuyobora u Rwanda. Reka ndakwibutse . Yaravuze ati : ” Sinshobora kongera kwiyayamamariza kuba umukuru w’ igihugu c’ u Rwanda, kuko ntabonye unsimbura nyuma ya za mandats ziteganywa n’ Itegeko-Nshinga ry’ u Rwanda, byaba bivuga ko nategetse nabi !!!!” None vyagenze bite se nyuma , yararihinduye yingeza izindi manadats ngo zizrangirana n’ umwaka wa 2034 !!!!!!!!! Nizere ko wumvise !!!!!!!

  11. SENYAMWIZA JEAN CLAUDE

    @Pablo
    « None dukore iki? None Monsieur le secrétaire général des NU udufashije iki » ?

    Si vous pensez que les solutions du Burundi viendront de l’extérieur, détrompez-vous. Le génocide des Tutsi du Rwanda est là pour nous le rappeler tous les jours. Sinon, Monsieur le SG des NU est une autorité morale qui est là pour dénoncer les injustices dans le monde mais sachez que les NU ne sont pas armées, ne sont pas une police internationale et que seul le Conseil de Sécurité des NU en l’occurrence la Chine, les Etats-Unis d’Amérique, la France, la Grande Bretagne et la Russie, peut armer les NU et lui donner les mandats nécessaires pour ramener Mr NKURUNZIZA à la raison. Mais vous savez vous-même qu’ils ne sont pas prêts à un consensus sur le Burundi pour des raisons qui d’ailleurs ne dépendent en rien de NKURUNZIZA mais des rivalités et d’influence géopolitique internationales entre les Russes et les Chinois d’un côté et les Occidentaux de l’autre. Par contre si une guerre contre NKURUNZIZA éclatait, même aujourd’hui (je suis sûr que tout ou tard cela finira par arriver) il y aurait immédiatement repositionnement des points de vue du Conseil de Sécurité des NU et les choses pourraient bouger rapidement. Pour le, moment, NKURUNZIZA a encore de beaux jours devant lui car une guerre contre son pouvoir n’est pas pour demain mais elle viendra c’est clair et net et NKURUNZIZA qui sera plus qu’affaibli ne la gagnera pas. Il risquerait par contre d’être tenté par une solution à, la Habyarimana avec toutes les conséquences que je vous épargne ici. Ceci dit NKURUNZIZA peut continuer de faire des discours destinés aux paysans burundais arguant qu’il a été élu mais tout le monde sait dans quelles conditions il l’a été… ! Politiquement parlant il est presque mort mais pas encore enterré. Son 3è mandat est un vrai fiasco qui compromet dangereusement la jeunesse burundaise et empêche à ce beau pays d’aller de l’avant. Un vrai gâchis qui nous fera reculer de plusieurs années et qui ne lui permettra pas du tout de garder le pouvoir (au fait pour en faire quoi ????) indéfiniment comme il le souhaite… !

    • dodo

      Ça fait des années qu’on nous chantent le départ de Mugabe, ce dernier vient de fêter ces 93 ans!! Je crois que le départ de Peter dépend de Dieu, si sa destiné est de laisser le pouvoir quand le temps viendra alors il quittera le cas contraire rien ne lui arrivera. D’ailleurs nous en sommes témoins depuis le coup d’État de 2015, rien ne lui arrive

    • Bakari!

      @SENYAMWIZA JEAN CLAUDE
      “Ceci dit NKURUNZIZA peut continuer de faire des discours destinés aux paysans burundais …”

      Je vous déconseille énergiquement de mépriser le paysan burundais. Il a déjà montré plus d’une fois que vous avez intérêt à ne pas le prendre pour une prune.
      Regardez plutôt du côté du non paysan. Qu’est-ce qu’il a déjà prouvé jusque-là?
      Par ailleurs, les prophéties de malheur ne nous apportent rien durant cette période d’incertitude, à part nous saper le moral.

  12. Pablo

    None dukore iki? None Monsieur le secretaire general des UN udufashije iki?

    • minott

      pablo,menya ko intore itaganya ariko intore yishakira ibisubizo

    • John

      @Pablo, None washaka afashe iki ga Pablo? Ntawufasha utifashije. C’est plutot ca la sagesse

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 230 users online