Dimanche 23 juin 2024

Société

Nouvelle attaque de Bob Rugurika contre Iwacu

10/12/2023 18
Nouvelle attaque de Bob Rugurika contre Iwacu

La Rédaction

C’est désormais une coutume. Lors de chaque sortie médiatique, Iwacu reste toujours la cible de Bob Rugurika, le directeur de la Radio publique africaine, RPA. Vendredi 8 décembre, l’émission destinée à « démontrer que le Président Pierre Nkurunziza est mort empoisonné », il dit « détenir les preuves », a été encore une occasion d’attaquer ses confrères du journal Iwacu.

Bob Rugurika a accusé le journal d’être « à la solde du pouvoir ». Apparemment, il ne tolère pas qu’un média puisse faire un traitement médiatique différent de la RPA.

Dans sa diatribe, il a évoqué un article de « plusieurs pages que le journal aurait publiées contre lui en 2015 ».

Ines Gakiza, l’animatrice de l’émission, très professionnelle, a essayé de recadrer en vain le directeur de la RPA, très remonté. Iwacu, dont tous les articles sont archivés et disponibles en ligne, a contacté Ines Gakiza pour lui demander le lien de ce papier évoqué par Bob Rugurika. Iwacu a effectivement consacré un long papier à notre collègue. Nous ne savons pas s’il s’agit de ce papier-là .

Dès qu’elle nous fournira l’article en question, nous le partagerons avec nos lecteurs pour qu’ils puissent se faire leur idée.

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. Matefer

    Bonjour tout le monde,
    Dans une communauté avec peu d’opportunités il y a choses indispensables le népotisme (pour ne pas dire la solidarité négative), la corruption (pour ne pas dire la manipulation) et la jalousie (pour ne pas dire le mensonge, dénonciation camlonieuse, le meurtre, …). C’est ce qui se passe chez nous.

    Pour se positionner politiquement, ou pour attirer l’attention des donateurs, au moins l’une de ces trois choses doit être exploitée. Il faut une prise de conscience collective pour rendre notre pays une terre d’opportunités et non des spéculations.

  2. Gugusse

    J’admire ceux qui écoutent jusqu’à la fin des ragots pareils. Espérons que le « Rugurika show »  a eu beaucoup de « likes » pour qu’au moins il puisse en tirer quelques sous. J’ai tenu 10 minutes. Magufuli, un autre covid-sceptique, aurait lui aussi été empoisonné. On recycle la même histoire. Ceci étant dit, Nkuru est mort à un moment opportun, mais tout indique que tout le monde a été pris de court, d’où les improvisations de dernière minute dont on a tous été témoins.

    • Gacece

      @Gugusse
      Laissez-les parler. Ils ont des preuves ire-réfutables, qu’ils présenteront au cours de l’émission Kabizi du 35 décembre 9999 avant Jésus-Christ.

      • Gugusse

        Amen!

    • Stan Siyomana

      @Gugusse
      Je crois que tout le monde est suppose mourir a un moment inopportun.

  3. Anonyme

    @Nahimana, Mahmoud & Georges

    Autant je critique également la forme, mais vous ne devriez pas négliger le message. Il se passe tellement de choses dans notre chère partie. Bob n’est pas le seul à disposer d’informations je vous l’assure. Un jour nous pourrons parler et témoigner, mais ce jour n’est pas encore arrivé.

    En attendant, profitez de chaque instant, ne faites de mal à personne, faites toujours de votre mieux, et n’oubliez pas de dire aux personnes qui vous ont chères à quel point vous les aimez.

    Hanyuma ngo uwutaraburogwa avuga ngo…

    • Mahmoud

      Pour vous répondre, mr ou mme Anonyme sachez que des tactiques de subversions sont nombreuses.
      Il n’y a pas longtemps des fake news de rumeurs de coup d’état ont été diffusées jour et nuits sur des plates-formes diverses.
      Finalement la supercherie n’a pas tenue et les faussaires avaient courbé l’échine.
      Ne s’avouant pas vaincu, les mêmes individus reviennent avec des histoires plus invraisemblables que déplorables, sinon dignes de satan.
      Les échéances électorales arrivent à grand pas.
      Qui ne peut pas deviner l’objectif de ces agissements?
      Ce que je peux vous affirmer, tous ces fauteurs de troubles jouent perdant car les Burundais les ont démasqués et savent en qui faire confiance.

      • Anonyme

        Cher Mahmoud,
        Je ne suis pas d’accord avec votre point de vue mais je le respecte. Je vous remercie pour la courtoisie.

  4. Nahimana

    Honnêtement ces histoires de poisons , de sorcellerie sont tout simplement primitives.
    J’ai ré écouté le brulôt où Rugurika parlait de poison venu de la Tanzanie. Est ce que la Tanzanie a une usine de poisons?
    Come on. C’est dommage qu’un tel amalgame intéresse et effraie un auditoire acquis.
    Cette histoire est servie à des Burundais qui croient à la sorcellerie, empoisonnement et envoûtement .
    Suivez mon doigt.
    Ce sont des balivernes, parce qu’il connaît vos croyances. Basta

  5. Mahmoud

    Conseil à Bob Rugurika
    Je m’excuse de faire passer ce message dans ce forum cepedant je crois que la place est bien indiquée d’autant plus que l’article évoquait des diatribes du concerné.
    Mr. Rugurika, je respectais votre travail journalistique mais hélas depuis un certain temps je me demande quel mouche vous a piqué.
    Vous vous faites celui qui connaît toutes les vérités. Vous devriez faire profil bas lorsque vous affirmez des pures faussetés et soutenez que vous avez leurs preuves. On est porté à s’interroger quels sont vos mobiles.
    Les États-Unis avaient attaqué l’Irak sous Sadam Hussein prétextant qu’il possédait des armes de destruction massives. Finalement ces affirmations savamment propagées s’était avérées fausses. Le Général Powel qui en avait été le propagandiste au nom de son gouvernement avait fini par s’excuser des honteux mensoges.
    Pour ce qui vous concerne, je sais que depuis 2015 vous vivez à l’extérieur du Burundi parce que vous y êtes poursuivi et accusé à tort ou à raison d’association à la tentative du coup d’état de l’époque.
    Aujourd’hui je constate dans vos agissements que vous ne voulez pas accepter que le Burundi réussisse à se sortir des années de malheur qu’il a vécu.
    Oui, je suis de ceux qui soutiennent les actions de l’actuel Président. Tout n’est pas parfait certes, le chemin sera long pour aboutir au parfait.
    De votre part vous êtes de ceux qui se sont donné pour mission de chercher à saboter les efforts des Burundais pour se développer.
    Tantôt ce sont des fake news de coup d’état dont vous affirmez posséder les preuves.
    Aujourd’hui ce sont d’autres fake news sur la mort de l’ex-président Pierre Nkurunziza où vous affirmez posséder les preuves de son empoisonnement par un groupe de généraux dont Evariste Ndayishimiye, Président actuel, ferait partie.
    Sachez par ailleurs que j’ai été surpris d’apprendre ta collaboration avec Alain Bunyoni depuis qu’il n’exerce plus le pouvoir. Alors que vous n’aviez cessé de le vilipender dans vos écrits auparavant.
    Mon interrogation: « Quel est votre intérêt dans tout cela »?

    À bon entendeur salut.

    • Georges Ndikuriyo

      Mahmoud je vous remercie de d’avoir rappelé à l’ordre Bob Rugurika.Preuves ou pas preuves les burundais veulent la paix.Il n’arrivera pas à nous diviser juste parce qu’il a de quelconques intéréts personnels.Bob vous avez tort de persister dans l’erreur.Le respect que les burundais avait pour vous et votre radio est tombé bien bas depuis vos accusations.

  6. Gacece

    L’échec du coup d’État de 2015 semble être resté en travers de la gorge de Bob Rugurika. Il s’en prend alors à des boucs émissaires… indéfinement! Il a rêvé et il continue de rêver trop grand.

  7. Sebarazingiza

    Je ne connais pas un monde où les différents médias ne se chamaillent pas! CNN contre Fox News, BBC contre SKY News, …
    On n’oublie souvent que derrière ces groupes/médias il y a des humains et que le journalisme est une « Science Humaine ».
    Soit; kuri jewe nibisanzwe ko umwe araba à droite uwundi akirabira à gauche; nivyo tumenyereye ngaha bamwe bamwe turi muri Occident. Et en plus inkuru zica ziryoha kurusha!!!
    Sinon mwese nimukomere mubandanye muduha inkuru; niho turonka nivyo tuganira aho turi!

  8. abruzi

    Il se fait que je ne connaît pas actuellement un journal dédié au Burundi aussi professionnel qu’Iwacu-Burundi. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour l’encourager à garder le cap.

    La plupart des autres journaux(écrits , ou audiovisuels) dédiés au Burundi cherchent d’abord à influencer au lieu d’informer. Même quand ils informent, cela reste un moyen d’atteindre d’autres objectifs et ceux-ci impactent le traitement qui est fait de ces « informations », ce qui peut parfois les dénaturer.

  9. Je pense qu’il est important d’animer une émission en parlant d’une façon professionnelle et avec un ton plus ou moins pausé. Que de s’attaquer à quiconque demande la lumière sur toute les déclarations ou révélations. En plus dans une émission il faut toujours se garder de faire des attaques contre des personnes ou des groupes qui ne sont pas invités ou qui ne bénéficient pas de de droit de réponse directe dans la même émission.

  10. Je vous demande juste l’honnêteté journalistique. Veuillez publier l’article dont j’ai cité : L’article signé par Rugero et que votre journal avait publié quand j’étais en prison en 2015. L’article était intitulé « Je ne suis pas Bob Rugurika… » Apparemment, vous l’avez supprimé. Rugero citait son directeur (Antoine Kaburahe) qui leur disait que la RPA ne faisait pas le journalisme….mais plutôt le « journalisme de salon »….

    Note de la Rédaction
    L’article évoqué a été publié sur le blog personnel du journaliste Rugero qui travaillait à l’époque à Iwacu.
    L’article avait été cité par le site Bujumbura news.
    https://bujanews.wordpress.com/2015/01/24/rugero-nest-pas-rugurika-%E2%98%B9-et-alors/
    A Iwacu, les journalistes qui le souhaitent peuvent tenir un blog personnel.
    Du reste, qu’un journaliste dise « qu’il n’est pas Bob Rugurika  » n’est pas un crime !

    • Nderagakura

      Des fois, certains journalistes d’ Iwacu font caresser le pouvoir pour leur existence, et Antoine Kaburahe le fait aussi en depit de sa fuite vers l’Europe.

    • Louis

      @ Rédaction:
      Le lien que vous venez de donner n’est pas l’article en question. C’est la réponse d’un certain P.C. à Roland Rugero. Donnez nous le link de l’article pour que nous puissions lire nous même.

      Note de la Rédaction

      Rassurez-vous. Le lien a été donné par le journaliste Roland Rugero lui même via son compte twitter.
      Vous pouvez le retrouver ici
      https://twitter.com/RolandRugero/status/1734228027775610894
      Il n’y a rien de caché -)
      Bonne lecture
      Merci

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 3 303 users online