Vendredi 19 avril 2024

Société

Région Sud/Rumonge-Muhuta : Au moins 4 personnes sont mortes, une dizaine blessée

09/12/2023 Commentaires fermés sur Région Sud/Rumonge-Muhuta : Au moins 4 personnes sont mortes, une dizaine blessée
Région Sud/Rumonge-Muhuta : Au moins 4 personnes sont mortes, une dizaine blessée
Plus de 200 hectares de palmeraie à huile sont inondées par la rivière Murembwe

De fortes pluies ont inondé des centaines de hectares de champs de cultures, elles ont occasionné des glissements de terrain. Les pistes sont presque impraticables, les ponts détruits … Bilan : 4 morts et plus de 10 blessés. Des activités de prévention des risques et des catastrophes constituent une urgence.

L’administrateur communal de Muhuta en province Rumonge indique que trois personnes, dont une femme et deux enfants, sont mortes depuis le début de la saison des pluies emportées par le ruisseau Nyamusenyi.

Leurs corps ont été retrouvés une semaine après dans un amas de boue. Selon la même source, une foudre a blessé des personnes dans cette commune, les infrastructures sociales ont été endommagées par des fortes pluies qui se sont abattues dans cette commune ainsi que des dizaines d’hectares de champs de cultures abîmés.

Les pistes ont été endommagées rendant la circulation difficile. « Des glissements de terrain sont souvent observés dans cette commune de Muhuta », a-t-elle indiqué. Scholastique Niyonsavye, Administrateur de Muhuta indique que la gestion des risques et catastrophes dans sa commune doit constituer une priorité.
Elle suggère que la plateforme provinciale de gestion des risques et catastrophes devrait être dotée de moyens matériels et financiers suffisants afin de faire face aux changements climatiques. Les organisations de la société civile devraient s’impliquer dans la gestion des risques et des catastrophes, vu l’ampleur des dégâts.

Plus de 200 hectares de palmier à huile inondés

Des sources proches de l’Office de l’huile de palme (OHP) indiquent que les berges de la rivière Murembwe ont cédé et l’eau a causé une grande inondation dans les plantations de palmeraie de Murembwe. Plus de 200 hectares de palmiers à huile ont été envahis par l’eau de la rivière Murembwe et ces palmiers ont commencé à sécher.

Il en est de même du côté de la rivière Dama où des champs de culture et des plantations de palmeraie sont inondés par la rivière. Selon les mêmes sources, des efforts devraient être faits pour canaliser et orienter l’eau de la rivière Murembwe sinon le risque de destruction de la RN 3 est imminent.
Des inondations touchent aujourd’hui le village construit à la sous colline Makombe sur la colline Mutambara en commune de Rumonge qui héberge les ménages victimes de la montée du lac Tanganyika.

Le site où a été érigé ce village est aujourd’hui inondé. Le gouverneur de la province Rumonge vient d’indiquer que ces ménages vont être relogés sur un autre site plus sûr qui ne sera pas inondé.

Des vents violents qui balaient le lac Tanganyika à une grande vitesse font des victimes. La route nationale numéro trois (route Bujumbura-Nyanza-lac) risque d’être coupée et devenir impraticable surtout au niveau du tronçon Magara-Gitaza où des nids de poule et grandes flaques d’eau sont visibles rendant difficile la circulation sur cet axe routier. Il en est de même sur l’axe Rumonge-Muyama à Buyengero dont seules les motos y passent. Les communes de de Bugarama et Muhuta font face au phénomène de glissement.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Déceptions

Par Léandre Sikuyavuga Menaces, calculs ou pur suivisme ? L’Assemblée nationale vient d’adopter presque à l’unanimité le projet du Code électoral. Seuls deux députés ont émis leurs objections. Ce Code qui va régir les prochaines élections avait pourtant suscité moult réactions (…)

Online Users

Total 3 186 users online