Mardi 13 avril 2021

Environnement

Mutanga Sud : Ntahangwa stabilisée, ses riverains enchantés

04/11/2020 Commentaires fermés sur Mutanga Sud : Ntahangwa stabilisée, ses riverains enchantés

Au quartier Mutanga Sud, commune Mukaza, les travaux de stabilisation de la rivière Ntahangwa vont bon train. Un travail salué par les riverains.

Des bulldozers, des camions, …font des va-et-vient à Mutanga Sud. Ils sont alloués aux travaux de stabilisation des rives de la rivière Ntahangwa. Sur place, des ingénieurs et différentes catégories de main d’œuvre s’activent. Ils sont aussi en train de réhabiliter l’Avenue Sanzu, qui était devenue impraticable. Elle relie Mutanga Sud au quartier Mugoboka.

Des travaux qui avancent normalement selon Rachaï-Roï Nkurikiye, chef adjoint et chargé de technique sur ce chantier : « Nous avons une période de trois mois. Nous avons commencé les travaux vers le milieu du mois de septembre 2020 ». Vu l’état d’avancement, il est confiant que le délai sera respecté. « Et ce, malgré les glissements de terrain en cas des pluies. »

Satisfaction des habitants

Côté des bénéficiaires, c’est la joie. « C’est vraiment salutaire. Nous étions traumatisés. On pensait au déménagement. Mais, aujourd’hui, nous sommes maintenant satisfaits de la situation. Et nous nous sentons plus tranquillisés », confie Mme Anne-Marie Bimenyimana, propriétaire d’une maison tout près du chantier. Selon elle, même l’avenue Sanzu est actuellement praticable. « Ce qui me réjouit beaucoup. Car, il y a quelque temps, j’étais obligée de laisser ma voiture ailleurs. L’avenue était presque coupée en deux. Seuls les piétons pouvaient passer. »

Donatien Ramadhan, un autre usager de l’Avenue Sanzu ne cache pas sa satisfaction :« Je coordonne pas mal des chantiers de construction de la localité. Les matériaux qu’on portait sur la tête seront désormais transportés par un camion. Ce qui facilitera la tâche. »

A Mutanga sud, les travaux de stabilisation des rives de la Ntahangwa sont en train d’être réalisés par la société EIS-EKA, sous le patronage du PNUD via le Ministère de l’Environnement, Agriculture et Elevage. Ils s’étendront aussi sur d’autres zones critiques de la même rivière.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 443 users online