Jeudi 17 juin 2021

Économie

Le commerce continue malgré…

07/05/2021 Commentaires fermés sur Le commerce continue malgré…
Le commerce continue malgré…
Les vendeurs de légumes et de friperie sont devant la poste

Le business tout autour de l’ancien marché central continue malgré l’interdiction du ministère de l’Intérieur.

De la friperie dans des stands en dur, des légumes étalés sur des sacs en plastique et des sacs à main; sont les principaux produits vendus dans cet espace.

Avec un mouvement de gens qui vont ou partent d’un parking des bus desservant la ville de Bujumbura à l’autre, c’est un emplacement stratégique pour les petits commerçants exerçant dans cet espace.

«C’est souvent le soir que nous étalons nos marchandises. Quand les policiers nous chassent c’est sans pitié. C’est le sauve-qui-peut », confie M.N, une vendeuse de légumes au centre-ville.

Selon un autre vendeur de friperie, des fois, l’endroit est vide. Cela dépend de l’humeur des policiers. « Ils font des rafles et emprisonnent tous ceux que sent font attrapés ».

Cependant ces vendeurs ambulants affirment qu’ils paient des taxes, c’est ce qui est bizarre, les percepteurs et les agents de la mairie perçoivent 500 BIF par personne, et c’est pour trois jours par semaine », indique un de ces commerçants.

Les commerçants demandent que la mairie de Bujumbura à faire de l’ordre à cet espace. « Si nous payons la taxe, c’est officiel. Que la police nous laisse tranquille », fulmine un commerçant.

Nous avons contacté la mairie en vain pour plus d’éclaircissements sur ces cas. La mairie avait annoncé qu’avec le mois d’avril, l’espace octroyé à aux vendeurs de friperie sera fermé.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« 1972 », à chacun sa vérité ?

Depuis le 28 avril, cinq grandes conférences de témoignages et de réflexion sur les « événements de 1972 » sont prévues par le Sénat du Burundi. Elles vont se clôturer le 25 juin courant. Le but est de se souvenir (…)

Online Users

Total 1 201 users online