Société

Les troubles bipolaires et la psychose, causes majeures de la maladie mentale

11/10/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Les troubles bipolaires et la psychose, causes majeures de la maladie mentale
Les troubles bipolaires et la psychose, causes majeures de la maladie mentale
Le Centre neuro psychiatrique de Kamenge ou ‘’chez le Gentil’’

La dépression, les troubles bipolaires, la psychose, sont les causes majeures des troubles mentaux souvent traités au Centre neuro psychiatrique de Kamenge.

Le CNPK compte 152 malades, dont 56 femmes. Lors de la célébration de la journée mondiale de la santé mentale, Iwacu s’est rendu dans ce centre, connu aussi sous le nom de ‘’chez le Gentil’’, ce jeudi 10 octobre.

Il est 10 h, à l’entrée du pavillon des femmes, les cris et les chansons se font entendre. Certaines sont calmes, d’autres agressives et agitées. Les gardes s’adossent sur la porte pour les empêcher à sortir.

Y.N, 18 ans présente une maladie mentale due au rejet. Internée pour la 2ème fois, elle témoigne qu’elle venait de passer 9 mois sans prendre de médicaments. ’’Ma mère a refusé de me donner 2.000 BIF pour faire inscrire les médicaments sur l’ordonnance médicale’’. Son souhait c’est de vivre loin de sa mère qu’elle accuse d’être la source de ses troubles.

F.H, 30 ans, souffre de troubles bipolaires causée par une consommation excessive de chanvre. D’après lui, être interné c’est comme perdre le droit de possession. Ce jeune citadin compare ce centre à ‘’une prison de médicaments’’
«Le centre pour le moment se porte bien», déclare Frère Anselme Harimenshi, Directeur AI du CNPK. Il dit que les troubles mentaux qu’ils traitent souvent sont causés par les mauvaises conditions de vie et la consommation excessive de la drogue.

Les grands défis que rencontre le centre, d’après le directeur : l’insuffisance des moyens techniques et financiers, le manque du personnel passionné. La majorité des indigents sont pris en charge gratuitement. Mais l’Etat rembourse très tardivement.

Aristote Ndagijimana, chargé du département social au CNPK, ajoute comme défi important le rejet de leurs familles et la société. Et de préciser : ‘’la maladie mentale est une maladie chronique. Les malades condamnés à prendre les médicaments, régulièrement, se découragent et décident d’interrompre le traitement’’.

Egide Ndayikeza, pharmacien au CNPK, indique que les médicaments sont très coûteux. Il demande au ministère de la Santé que ces médicaments soient couverts par la mutuelle.

La journée mondiale de la santé mentale a été célébrée ce jeudi 10 octobre au CNPK. Le ministère de la Santé a l’occasion de cette journée a octroyé à chaque malade un don de 12Kg de riz, 3Kg de haricot, 1Kg de sucre et 3 savons de toilette:

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Appel à la retenue

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Appel à la retenue

L’accalmie observée chez les jeunes affiliés aux partis politiques ces derniers jours a été qualifiée de « cessez-le feu », de « suspension des hostilités. » Une situation tendue caractérisée par des provocations, des intimidations, des arrestations arbitraires, des passages à tabac, des biens (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 344 users online