Lundi 27 juin 2022

Archives

Les grands moments de la guerre somalienne

05/06/2013 Commentaires fermés sur Les grands moments de la guerre somalienne

1991 : Le Président Muhammad Siyad Barre est renversé. Il est contraint de fuir. La guerre civile éclate et conduit à la fragmentation du pays. Plusieurs régions s’autoproclament indépendantes (Puntland, Somaliland). – 1992 : Les États-Unis envoient des troupes marines, les casques bleus. Les combats entre clans continuent. – 1995 : Départ du contingent américain accusé de comportements indignes envers la population. Le pays reste sans représentants officiels. – 1997 : Signature d’un accord de gouvernement patronné par l’Ethiopie et le Kenya. Mais il échoue à régler le problème de désarmement et de la reconstruction de l’Etat. – 2003 : Proclamation d’une Charte prévoyant un Etat Fédéral et une mise sur pied d’institutions fédérales de transition visant à la reconstruction de l’Etat somalien. – 2004-2005 : Le gouvernement fédéral est présidé par Abdullahi Yusuf Ahmed – 2006 : Reprise des dissensions à l’interne de l’Union des tribunaux islamiques, de la guerre déclarée au gouvernement transitionnel par les Islamistes radicaux, des conflits inter-claniques ou entre seigneurs de guerre – Octobre 2006 : Les tribunaux islamiques déclarent la «guerre sainte » contre le gouvernement somalien et l’Éthiopie, accusés d’ingérence militaire. – Janvier 2007 : Le Burundi et l’Ouganda envoient les premières troupes en Somalie dans le cadre de la Mission de retour et de Maintien de la paix sous l’égide de l’Union Africaine (Amisom). Le 1er avion transportant ces troupes a été touché par une roquette et le déploiement s’est arrêté. – 2007 : Al-Shabab, principal groupe radical qui lutte contre les institutions de transition, introduit la tactique des attentats-suicides. – Novembre 2007 : Une nouvelle irruption de violence fait 91 morts à Mogadiscio – Novembre 2008 : Adoption d’une nouvelle résolution, le renforcement de l’embargo sur les armes par le Conseil de Sécurité des Nations Unies – Décembre 2008 : Démission d’Abdullahi Yusuf Ahmed, Président du gouvernement – Janvier 2009 : Élection de Sharif Ahmed par le parlement réuni à Djibouti, à la tête du gouvernement. – Février 2009 : Fusion de divers groupes islamistes au sein du Hizbul Islam et déclaration de la guerre au gouvernement de Sharif Ahmed. Depuis, la guerre civile ne s’est jamais arrêtée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 335 users online