Vendredi 07 octobre 2022

Archives

Les étudiants perplexes face à des constructions au campus

05/08/2022 3
Les étudiants perplexes face à des constructions au campus
Fondation des blocs qui abriteront les auditoires

Alors que l’Université du Burundi connait un manque criant des auditoires, les étudiants dénoncent la construction de petites salles au campus Kamenge.

Certains étudiants suivent les cours dans les auditoires. Suite au manque des auditoires, d’autres circulent avec des syllabus dans leur main et mémorisent des notes, ils se préparent pour l’examen. A côté de l’ancien restaurant universitaire, un chantier. Des maçons sont à l’œuvre pour faire face à l’insuffisance des salles de cours.

La construction de la fondation des blocs qui abriteront les auditoires fait couler beaucoup de salive. « Je ne comprends pas pourquoi l’université continue à construire des auditoires à la manière des écoles fondamentales du Burundi » indique un étudiant de baccalauréat 1 en psychologie
« La construction de deux blocs de trois salles pour le premier et deux salles pour le second n’apporte pas la solution au problème des auditoires »
Pour les étudiants, la fondation montre clairement la petite dimension des futures salles. Elles ne seront pas capables de contenir un grand nombre d’étudiants qui font recours aux auditoires de l’Ecole normale supérieure.

Les étudiants déplorent des solutions à court terme : « L’université sera toujours obligée de dépenser d’autres moyens dans la construction des auditoires ».

Ces étudiants dénoncent aussi le gaspillage de la surface constructible. « Si l’université continue à construire en ce style, il y aura le manque d’espace pour d’autres projets de constructions ».

Un homme rencontré au campus Kamenge estime que l’Etat devrait débrousser des fonds pour bâtir des édifices en étage. « Des blocs construits en style individuel groupé ne sont pas durables comme des blocs en étage ». Pour lui, « l’Etat responsable et laborieux » (slogan du gouvernement burundais) octroie à l’université une petite somme d’argent allouée aux constructions.
Les étudiants appellent l’Etat et l’université à construire de grands auditoires.

La grandeur d’une université se remarque par la formation de qualité mais aussi par la beauté de ses infrastructures.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. maragarita

    Etat responsable et laborieux. Vous avez bien dit que c est un slogan.
    L université est a l image du pays. Il n y a pas longtemps, des zaairois, rwandais, camerounais venaient étudier au Burundi. A cette epoque, nous n étions pas dernier en tout

  2. Joseph Ndayegamiye

    Voilà un Gouvernement Mvyeyi, Nkozi et Nsenzi qui n’a rien à envier à la Belgique, sauf la neige!!!!!

  3. Mafero

    En Afrique, on peut confier un Ministere de la Culture a quelqu’un sans culture, une oeuvre d’architecture a un macon, et c’est normal!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 032 users online