Politique

« Les discours vindicatifs transforment une vérité en une fatalité »

05/02/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur « Les discours vindicatifs transforment une vérité en une fatalité »
« Les discours vindicatifs  transforment  une vérité en une fatalité »

Les discours vindicatifs ont des effets déstabilisateurs sur la société. Ils sapent les efforts de réconciliation. Merius Rusumo, juriste et expert en justice transitionnelle, préconise la sensibilisation des gens et des sanctions contre les auteurs.

Que peut-on entendre par  discours  vindicatifs ?

Ce sont des discours  tenus par des gens animés d’un esprit de vengeance. Ils ont une influence transformative négative par une substance de haine, une incitation à une action collective négative. C’est une influence délibérée à commettre la violence. Il vise notamment à soulever une  frange de la population  contre une autre. Cette dernière est accusée d’être responsable des événements malheureux du passé. Ce genre de discours   transforme une vérité en une fatalité.

Quelles peuvent être les conséquences sur la société ?

Ce sont des discours destructeurs de la société, qui amènent un groupe social à emboîter le pas à des individus qui ont commis des violations des droits de l’Homme. Les gens sont sur le qui-vive et montent des stratégies pour traiter les autres comme qu’ils ont été traités. Cela s’est manifesté dans plusieurs pays à l’instar du Burundi. Nous avons vécu des crises cycliques. Ceux qui s’étaient réconciliés se rentrent dedans. Ce sont des actes qui conduisent à des violences de masse.

L’Afrique du Sud en est un exemple éloquent. Si des messages vindicatifs avaient été véhiculés à la fin de l’Apartheid, les Noirs s’en seraient pris aux Blancs. Si vous ne maitrisez pas votre langage, il y a risque de commettre des crimes internationaux.

N’y-a-t-il pas des spécificités chez les adultes et les jeunes ?

Bien sûr, il y en a. Ces discours vindicatifs ont souvent plus d’impact négatif chez les jeunes que chez les adultes. Ils sont souvent plus manipulables car ils sont encore ambitieux. Les adultes ont  un haut niveau de discernement. Ils doutent de tout.

Que faut-il faire pour prévenir le chaos ?

Les professionnels des médias doivent accorder une importance capitale à la sensibilisation sur ces discours vindicatifs. Il faut inventorier les discours qui ont été tenus dans le pays et à travers le monde, mais aussi mettre en lumière les conséquences qu’ils ont engendrées.

Plus particulièrement, les jeunes doivent s’abstenir de prêter oreille aux  auteurs des messages vindicatifs afin d’éviter les violences de masse.  Ils en sont les premières victimes.

Des auteurs de ces discours destructeurs doivent être punis sévèrement pour décourager ce comportement.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Non à la brutalité de certains policiers

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non à la brutalité de certains policiers

On dirait une série noire. Dimanche 14 juin, à Musenyi en commune Mpanda, un policier en état d’ivresse a criblé de balles Rénovat Nduwayo, propriétaire d’un bistrot. Samedi 20 juin, Méthode Nzeyimana, élève finaliste au lycée communal de Gahama dans (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 600 users online