Mardi 16 juillet 2024

Économie

Les devises introuvables sur le marché parallèle

31/03/2023 14
Les devises introuvables sur le marché parallèle
Une des maisons de change à Bujumbura

Dans différents bureaux de change visités, les devises ne sont pas disponibles. Les cambistes ambulants disent que le dollar se change à plus de 4000 BIF contre cette monnaie forte et pour les ventes, les changes se font en clandestinité.

Ces derniers jours, trouver des devises chez les cambistes est presque impossible. Le constat est qu’ils ne font que collecter les devises mais ils ne les revendent pas.

Les petits exportateurs sont dans une situation déplorable. Ils disent qu’ils passent des coups de fil à leurs amis cambistes et font le tour des bureaux de change mais la réponse est toujours la même : « Il n’y a pas de devises ! »

« Je cherche 4500 USD depuis ce lundi en vain. Dans des bureaux de change, ils me disent qu’ils n’ont pas de devises », se plaint un commerçant qui veut s’approvisionner à l’étranger.

Iwacu a d’abord visité « Issa face à face bureau de change ». Les clients viennent au compte-goutte. Dans ce bureau de change, le USD est à 3978 BIF et acheté à 3900 BIF. « Les clients nous ignorent car les prix sont très bas », glisse une employée. Et c’est pareil pour le bureau de change d’à côté.

Aux alentours de l’immeuble communément appelé « Chez Ndamama », en plein centre-ville, les cambistes ambulants donnent une autre version : le dollar est vendu à 4100 BIF et acheté à 4150 BIF. « En grande partie, nous achetons des devises. Nous n’avons pas de dollars américains ou d’euros à vendre », se justifient-ils.

« Des gens viennent avec des sacs remplis d’argent en BIF pour changer en devises. Les bureaux de change le font clandestinement », révèle un cambiste ambulant rencontré dans ce secteur.

Selon certains cambistes, c’est la panique du côté des grands magnats depuis la menace d’un probable « changement de billets » annoncée par le président de la République du Burundi. Ils convertissent tous leurs montants en BIF en devises.

Iwacu a contacté le chargé de la communication dans la Banque de la République du Burundi en vain.

Forum des lecteurs d'Iwacu

14 réactions
  1. Tamara

    @Stan, please stop comparing Burundi to countries where the markets are efficient. « Buy the rumour, sell the news » is only useful in countries where the information is released to the public at the same time. Here is an example: We know that, currently the bond markets are pricing in 100bps interest cuts by end of 2023. The yields on the front end of treasuries come down(2 years Tbills), companies can refinance their debts at lower rates (corporate bond markets), etc…. Future Free Cash Flows are recalculated, equities values go up. Markets efficiency. Let’s suppose the rates are cut by 100bps, the trade matures, traders, investors, try to take profits, supply & demand laws kick in, the prices come down. This is only possible in a opened societies where information is available at the same time.

    This is not what happening in Burundi. Although I don’t have the information, I can speculate, as I have always pointed this out on these very same pages of Iwacu, that anyone with FBU, will do everything they can to convert their hard earned FBU in USD, Euro, basically any other Fiat currency but Burundian FBU, because for the moment the current corrupt government has not idea what they are doing. Burundi is on it’s way to, if not there already, « Project Zimbabwe ». Hyperinflation!

    Burundi is governed by chaos, they make things up as they go. Everything by rumours! Just couple weeks ego, a bank was robbed by some insiders as nothing was broken(doors, safe, etc…), today we read that Burundian Central bank (BRB) is now allowing some organization to open banks account in USD or Euro. Do you remember when USD or Euro accounts were prohibited? USD & Euro accounts were converted in FBU, using non markets rate. This constituted an effective confiscation, violating private property rights. Let me ask you something: Suppose you were running such organization, would you open an account in Burundi?

    So please try to help those trying to navigate life in Burundi. Don’t confuse them with some tactics that are not applicable in Burundi. Otherwise, you’re adding to the confusion. Soon Burundian FBU will not worth the paper it is written on!

    • Stan Siyomana

      @Tamara
      Merci de votre commentaire.
      1. Vous ecrivez:« Don’t confuse them with some tactics that are not applicable in Burundi. Otherwise, you’re adding to the confusion…
      Burundi is governed by chaos, they make things up as they go. Everything by rumours!.. »
      2. Mon commentaire
      Au fonds votre explication ne contredit pas du tout la tactique d’Acheter la rumeur, vendre la nouvelle.
      Ce qu’a dit le president est la rumeur (venue du plus haut sommet de l’Etat burundais) sur ce qui pourrait se passer dans l’avenir. Les gens (dont le Smart money/ argent intelligent) peuvent prendre ca au serieux ou pas (and act on it accordingly).
      Si jamais la Banque centrale finit par prendre une decision y relative, c’est ca la nouvelle.
      Meme dans des systemes financiers (opaques comme le Burundi et la Chine, la Russie,…) la tactique d’Acheter la rumeur, vendre la nouvelle peut etre appliquee partout.

    • Stan Siyomana

      @Tamara
      1. Vous ecrivez:« We know that, currently the bond markets are pricing in 100bps interest cuts by end of 2023. The yields on the front end of treasuries come down(2 years Tbills)… »
      2. Mon commentaire
      L’on peut suivre progressivement ce qui va se passer d’ici la fin de 2023 en suivant l’impact de chaque Fed rate decision et de la publication du compte-rendu/the minutes de la reunion.
      Par exemple le 22 mars quand la US Federal Reserve Bank a augmente son taux directeur de 0,25% (de 4,75 a 5%), the yield of US 2-year bond declined from 4.244% (22/03/2023 at 9 AM EST) to 3.5611% (24/03/2023 at 6 AM EST).
      https://www.investing.com/rates-bonds/u.s.-2-year-bond-yield
      La prochaine decision de la Fed sera le 3 mai 2023.

      • Tamara

        @Stan, my point here is that, in normal opened societies, the rule of law applies. The words coming out of central bankers can be taken to the bank. At the moment, it is data driven. We progressively get trusted data from trusted sources. Hence, bets/trades/investments can be made.

        I can’t believe we’re comparing Burundi to G6 countries but, I suppose one needs to learn from somewhere. Let me ask you something. What is the the inflation rate in Burundi? What is the commercial balance rate? What is USD/FBU exchange rate? Do you know? Because I don’t have any idea. It goes from some 2077 to 4100 FBU. You can drive a truck between that spread! What this tells me is that Burundi is driven by only rumours! Let me give you a trade: I can go to BRB, borrow FBU say at 17% interest rate, go dump it on the markets, buy USD on the black markets. Then wait, say a year, pay whatever interest rate I’m charged(Carry trade cost), then after a year or less, FBU/USD will be say 5000FBU. You saw that one fx trader said that they are buying USD @4100FBU. Now just imagine, you’re running a business or an ONG in Burundi, your payroll is done in FBU. The government buys your USD @ 2077FBU(Government rate), then the very same guy/girl who bought your USD, sells back (your) USD@ 4000FB on the black market. This is called unfair competitive advantage.

        Fiat money is built on TRUST. Who run BRB? Is the BRB running on any macro economical rules? Fundamental rules?

        All in all @Stan, I’m trying to point out that we need to be careful and assist or help those that are living in Burundi because, at times, they seem to be really in dark. Confusing them with rules or things that do not apply in Burundi is to add to the tragedy.

        • Stan Siyomana

          @Tamara
          Believe it or not, la Banque de la Republique du Burundi publie des informations sur son site web http://www.brb.bi
          Par exemple dans Indicateurs de conjoncture -Decembre 2022:
          « La hausse de l’inflation alimentaire a principalement porté sur les prix des sousrubriques « Pains et céréales » (50,2 contre 17,2%), « Poissons et fruits de mer »
          (+37,6 contre -7,9%), « Légumes » (44,9 contre 2,4%), « Fruit » (22,7 contre -0,9%),
          « Huiles et graisse », « Viande » (+21,2 contre 14,2%)…
          Le déficit de la balance commerciale à fin décembre s’est aggravé, s’établissant à 2.049,6 contre 1.709,0 Mds de BIF par rapport à la même période de 2021. Cette détérioration du déficit est expliquée par une hausse plus importante des importations (+420.300,4 MBIF) par rapport à celle des exportations (+79.742,9 MBIF). Toutefois, à fin décembre 2022, le taux de couverture des importations par les exportations s’est presque stabilisé (16,5 contre 16,0%)… »
          https://brb.bi/sites/default/files/Indicateur%20%2012%202022%20Final.pdf
          Il y a aussi le site de l’Institut des statistiques http://www.isteebu.bi, http://www.tradingeconomics.com, oec.world….

          • Tamara

            I give up @Stan. All I can tell you is that the markets are telling me that all that info has not useful value. Burundi is becoming, if not already, Haiti!

      • Stan Siyomana

        Tres tot ce 5 avril 2023, l’on peut lire:
        « The benchmark two-year Treasury note yield, which is closely correlated to Fed expectations, has fallen another 27 basis points so far this week after plummeting in response to last month’s bank collapses. Any downside surprises from the numbers are only likely to push it down further…. »
        https://www.investing.com/news/economy/adp-eurozone-pmis-jj-settlement-pitch–whats-moving-markets-3049334

  2. Eric

    Que ces grands magnats fassent comme ça pour déjouer le projet de son excellence.Apres cela il suffira une petite note de la brb ordonnant aux bureaux de change de respecter le taux officiel de la brb,vous pouvez vous mêmes imaginer la suite

  3. Stan Siyomana

    1. vous ecrivez:« c’est la panique du côté des grands magnats depuis la menace d’un probable « changement de billets » annoncée par le président de la République du Burundi. Ils convertissent tous leurs montants en BIF en devises… »
    2. Mon commentaire
    La tactique de Smart money/Argent intelligent est d’ACHETER LA RUMEUR , VENDRE LA NOUVELLE.
    « “Buy the rumor, sell the news”
    Pourquoi acheter la rumeur ? Pourquoi vendre la nouvelle ?…
    Il peut paraître hasardeux d’acheter une action ou une devise sur le fondement de la seule rumeur. La stratégie consistant à « acheter la rumeur et vendre la nouvelle » est pourtant une stratégie couramment utilisée par les investisseurs. Dans le cadre de cette tactique, un trader achète l’instrument financier concerné lorsqu’il entend parler d’un événement futur susceptible de donner de la valeur à cet actif. Puis, il revend cet actif lorsque l’événement pressenti se produit… »
    https://www.lynxbroker.fr/bourse/trading/strategies-investissement/acheter-la-rumeur-vendre-la-nouvelle/

    • Stan Siyomana

      La fin de cet article peut choquer beaucoup de burundais qui reclament toujours la baisse des taux d’interet (et les politiciens qui promettent un franc burundais fort).
      « Les décisions de politique monétaire des banques centrales. Lorsqu’une banque centrale s’apprête à relever son taux directeur, cela peut avoir un effet positif sur la valeur de la monnaie concernée. Cela peut également avoir un effet positif sur le cours des valeurs bancaires. Les banques profitent en effet d’une hausse des taux d’intérêt car une telle hausse leur permet de faire davantage de profits dans le cadre de leur activité de prêt… »
      https://www.lynxbroker.fr/bourse/trading/strategies-investissement/acheter-la-rumeur-vendre-la-nouvelle/

      • Stan Siyomana

        « NEW YORK (Reuters) -U.S. banking heavyweights reaped windfalls from higher interest payments in the first quarter, brushing off a crisis prompted by the collapse of two regional lenders and setting aside billions of dollars in case loans turn sour as the economic outlook dims.
        First-quarter 2023 earnings from JPMorgan Chase & Co (NYSE:JPM), Citigroup Inc (NYSE:C) and Wells Fargo (NYSE:WFC) & Co beat Wall Street expectations on Friday as consumer and corporate spending held up in the face of rate rises, although all three saw signs of a slowdown and made provisions accordingly… »
        https://www.investing.com/news/economy/us-bank-giants-ride-rate-rises-keep-storm-clouds-at-bay-3055923

  4. Voltaire Kaziri

    Des gens qui ont des sacs de Fbu?
    Qui sont ces gens?
    Comment ont ils gagné ces Fbu?

    • Tamara

      @Voltaire, wait when one will need a wheel barrell full of money to buy a beer. This did happen in Zimbabwe and Venezuela.

      I’m thinking some people, well connected at BRB, can get FBU Printed and try to go out to scoop up all the USD & Euro they can find. I’m surprised no one complained that someone came with freshly printed uncut FBU bills on a roll as they were trying to make sure they don’t lose on 4100/1 FBU/USD. The fear was that next week it will be FBU 5000 to 1USD. By the way when I left Burundi back in 1997, I remember this as I bought USD at 110FBU, right at « Station Royal » on the streets. At the time, there were only 20,50, 100, 500, 1000 and 5000 FBU bills. I see you know have 10,000FBU, soon you will get 100,000. Just like the old Franc Zaire.

  5. Mafero

    J’aime « Des gens viennent avec des sacs remplis d’argent en BIF pour changer en devises. » Qu’est-ce -qu’ils sont ignorants? N’ont-ils pas entendu et fait leur le sacre message comme quoi le BIF vaut mieux que ces USA $, Euros,.. twicaye ku gahiye et j’en passe!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 124 users online