Politique

Le procureur général de la République : des accusations tous azimuts

17/09/2015 La Rédaction 26
Valentin Bagorikunda ©Iwacu
Valentin Bagorikunda ©Iwacu

Dans une conférence publique tenue ce jeudi 17 septembre 2015, le procureur général de la République pointe du doigt et accuse les putschistes du 13 mai, des membres des partis d’opposition, de la société civile et certains journalistes d’être à l’origine de l’insécurité qui règne dans le pays.

M. Bagorikunda affirme que ce « mouvement insurrectionnel » était un prélude au coup d’Etat du 13 mai : « Les organisateurs civils du mouvement insurrectionnel étaient constamment en contact avec les responsables des putschistes militaires et policiers ».

Il a ajouté que les assassinats ciblés de ces derniers jours et les jets de grenades sont organisés par ces putschistes, certains membres des partis politiques d’opposition, de la société civile et des journalistes qui ont fui le pays et qui continuent à orchestrer le renversement des institutions.

Il affirme que le ministère public a des preuves. Bien plus, via Interpol, des mandats d’arrêts internationaux ont été émis contre ceux qui se sont réfugiés à l’étranger.

Le procureur général de la République a par la suite souligné que l’attentat raté contre le chef d’Etat-major général de l’armée, le général-major Prime Niyongabo a été commis par un commando de dix militaires en fonction.

Forum des lecteurs d'Iwacu

26 réactions
  1. Jambo

    Le mandat maudit met à nu toutes les facettes des hommes au pouvoir,et se consume doucement mais surement.

  2. mutima

    Les gens oublient qu’ils récoltent ou révolteront ce qu’ils ont semé. Tan pi pour vous. Aya marushwa mutera abarundi kubw’inda mbi zanyu mwibaza ko mutazovyishura imbere y’ Imana? Erega naho bobaha is yose ntimwohaga muzophana umunoho. Ni mwihanure mwige gusangira. Ndavuga simvura. Kandi ruriye abandi rutakwibagiye.

  3. kindros

    Uyo mu Procureur nomuhanura ahubwo yicunge cane ntibamugirire akantu kumutse kuko birakomeye, aho kuguma yemeza ibintu qui ne teinnent pas la route!

  4. Mutama

    @ Lead et Consorts:
    Le ton par lequel tu insistes sur ” l’insécurité règne dans le pays et (b) que l’armée burundaise est divisée au point où des commando à l’interne tentent d’assassiner leur chef EMG” montre deja que tu fais partie de ceux qui destabilisent le Burundi. C’est seulement au Burundi que de soi disant opposants celebrent la mort, l’insecurite… Vous etes maudits.

  5. Kaaze

    Mr le Procureur de la Republique. Un commando de dix militaires en fonction essaient d’assassiner leur Chef et vous accusez tous azimuts des persconalites en exil? A supposer que ceci est vrai, qui controle alors les institutions de la Republique? Ne vous rendez-vous pas compte que vous avez perdu toute legitimite aupres de ceux que vous etes censes gouverner et que vous devriez en tirer les consequences qui s’imposent?

  6. Miandatdetrop

    Tekereza sha Valentino tekereza. Toi meme tu sais ko ata mategeko urusha abandi barundi. T’es devenu Procureur Général par la chance du hasard. Continue tes insunuations à la gamin, ariko sache que vyakunaniye kabisa.

  7. Miandatdetrop

    Merci Yves. Bazobandanya bihenda bamere nka ya nyondwe yumiye ku nka yapfuye. Igihugu si icana nico gituma kizira kukiyubirako.
    Ne jamais construire une Nation sur du sable. Il faut partager avec tout le monde sans hypocrisie

  8. Jereve

    Monsieur le procureur Bagorikunda donne des vraies preuves (enfin, pas toutes), mais il désigne des faux coupables. Il sait très bien que le vrai coupable est le 3ème mandat. C’est l’élément déclencheur qui a mis le feu aux poudres. Ce n’est même pas nécessaire d’avoir fait le droit pour comprendre cette simple vérité. Cela M. Bagorikunda le sait très bien; mais il ne peut pas le dire, car lui aussi est victime du 3ème mandat.

  9. Yves

    Interpol n’a même pas donné suite aux demandes du gouvernement burundais, c’est dire à quel point ils sont déconsidérés à l’étranger… Patience, l’ONU prépare une résolution qui fera mal au gouvernement. Nkurunziza seul contre tous. Personne ne peut se cacher éternellement derrière le mensonge et la violence… ce sera bientôt l’heure de rendre des comptes.

  10. Inyankamugayo

    « Depuis le 26 août 2015, le Conseil national pour le respect de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la réconciliation au Burundi et de la restauration de l’Etat de droit (Cnared) est le seul représentant légitime du Burundi. Il me semble qu’Interpol ne va pas coopérer avec une junte qui n’a aucune légitimité et qui dirige le pays en dehors de tout cadre légal», lance Jérémie Minani, porte-parole du Cnared

    Qu’est ce que vous attendez pour comprendre que ce sont les putschistes et quelques membres de l’opposition qui déstabilisent le pays?! Pour eux, le gouvernement Nkurunziza est déjà dissout depuis le 13 Mai 2015, le gouvernement actuel est à combattre à tout prix.

    Le gnl Leonard a confirmer le lancement des grenades par leurs sbires.

    C’est Dieu qui doit trancher sinon le petit et le gros poisson sont tous en danger!

  11. Gertrude

    Si vraiment c’est un commando en fonction qui ose faire ces actes finalement, c’est une grande épine qui s’est développée!!! Mais le commandant suprême est un!!!!
    Turahanzwe

  12. kibwa

    Ce procureur sait lui-même qu’il est dans la tourmente dont il n’est pas sûr de sortir vivant. Ils ont grillé la loi alors qu’elle peut protéger tout le monde. Maintenant ils se rentrent dedans et vivent dans la clandestinité ne sachant pas le suivant à tomber et par qui, jusqu’en 2020!!!!
    On a voulu manifesté, dans la paix contre le vol et le pietinement des lois. Personne parmi les manifestants n’a voulu tuer Nshimirimana et Bikomagu. Les tueurs étaient plutôt du côté de ceux qui les “gazaient” et on vient nous raconter des mensonges pour faire signe de vie dans une république presque inexistante….
    C’est triste……..
    Kibwa

  13. hat

    Non ,seule la cour constitutionnelle est responsable de ce chao. Et chaque fois que nous aurons des juges sans vision on le paiera très cher.

  14. Un procureur yama mu marementanya “montages” c’est ridicule. Les gens sont tués quotidiennement mais aucune réaction. Le moment viendra où tu répon dra de tes actes. Mbe ivya Prime ko utavyihutisha! Nturaheza kugira montage? Wewe imana iramukunda yararokotse, arazi la VERITE. Utekane!!!!

  15. Furaha Ursule

    vous continuez à tuer des innocents pour montrer à la communauté internationale qu’un climat d’insécurité règne au Burundi
    je viens de le comprendre par ton post quand tu dis qu’ au moins le procureur général et le premier vice président reconnaissent l’insécurité
    Honte à vous

  16. kindros

    Akari inyuma karahinda, abantu baracameswa , mwari muzi ko vyoroshe kwiba imandat ? Mbabajwe na Madame Benigne RUR. mwakwegeye akarambaraye! Wait and see!

  17. Kwek

    Homme de droit, depuis pres de deux ans, il devient de plus en plus difficile de croire aux propos de cet homme pourtant respecte!!!

  18. Mvugusi

    None terorrismes ntizisa ? Banza murwanye iyo terorrisme mwatanguje aha mu gihugu, abo bari kure ntibateye ubwoba. Ehe abanyagihugu bahereye mu marigoles rigotes. Abandi ntawumenya irengero ryabo. Nta munsi wijana. Abo bari hanze bazosanga mwaramze abantu. Kandi nibo bariko baravugirwa ngo bareke kwicwa nk’inyamaswa atacamira. Ivya 2020 vyovyo, nawe ntuzi iyo uzoba ugeze.

  19. karerwa

    nimuduhe amahoro basha ingorane iduhanze si ingwano.

  20. Lead

    1. C’est la deuxième autorité, après le 1er VP Gaston Sindimwo, à reconnaître publiquement et à moins d’une semaine: (a) que l’insécurité règne dans le pays et (b) que l’armée burundaise est divisée au point où des commando à l’interne tentent d’assassiner leur chef EMG
    2. Ces propos d’un officiel burundais de son rang viennent corroborer et renforcer les conclusions de la dernière visite de Pablo de Greiff qui, dans son rapport de ce 15 septembre devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève, alertait la communauté internationale sur “ l‘imminence d’une crise qui peut déboucher sur un conflit régional majeur”.
    3. De toute évidence, le Burundi s’achemine à un rythme accéléré vers le 4eme scénario de Filip Reyntjens.

  21. Kamana

    Le mandat de trop est bel et bien l’origine des malheurs des burundais. L’article 302 de notre constitution m’a ouvert les yeux. Je cite: “A titre exceptionnel ………………

  22. Habonimana

    Ahubwo we uri mico mibi? We urashobora kwifatira mugahanga umuntu? We uca werekana qui tu es, on vous a menti. Mwahaye imbonerakure ibigwanisho, none vyabananiye kubibaka. Reka babamese.

  23. MARIA NTAKIRUTIMANA

    Abantu nkabo boza kwitoza baciye hehe? Burya ntimubona ko ivyabo biriko biramenyekana?

  24. kimeneke

    Uyumugabo arabesha abatera uruhagarara nimbonerakure hamwe ninterahmwe zavuye Kiliba Ondes
    Prime nawe yagira ameswe Kubera yanse gusambura amakambi yigisoda. Muburundi uwukora neza niwe bica

  25. Hama ngo bashaka ibiganiro kandi wumva ari abicanyi. Nibafatwe vyihutirwa kugira turabe ko terrorisme yohagarara. USA ivugako igwanya Terrorisme nibadufashe gufata izo nkozi z’ikibi.

    Umusi baje kwitoza muri 2020, tuzobibutsa aya ma grenades bariko batera abene gihugu hama tuzoheze tubashimire kubikorwa bigayitse bariko barakora.

  26. ntazizana

    Mr, personne ne croit à vos mensonges; sauf ton camp biensûr!
    Laisse une équipe indépendante international faire des enquêtes!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Appel à la retenue

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Appel à la retenue

L’accalmie observée chez les jeunes affiliés aux partis politiques ces derniers jours a été qualifiée de « cessez-le feu », de « suspension des hostilités. » Une situation tendue caractérisée par des provocations, des intimidations, des arrestations arbitraires, des passages à tabac, des biens (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 272 users online