Jeudi 25 avril 2024

Politique

Le président du Sahwanya-Frodebu lourdement mis en cause

08/12/2020 Commentaires fermés sur Le président du Sahwanya-Frodebu lourdement mis en cause
Le président du Sahwanya-Frodebu lourdement mis en cause
Pierre-Claver Nahimana : « Les organes, les leaders et les sages du parti se penchent sur la question »

9 membres du comité exécutif national du parti du héros de la démocratie reprochent son président d’abus de pouvoir et de faute lourde. Il n’a pas pour le moment voulu réagir sur ces accusations, mais il fait savoir que cette question est sous analyse par les leaders du parti.

Ces membres du comité exécutif déclarent constater la défaillance de leur président. « Le président Pierre-Claver Nahimana a tout essayé pour empêcher la candidature d’un membre du parti à la magistrature suprême, en l’occurrence l’honorable Léonce Ngendakumana», peut-on lire dans un acte de mise en accusation daté du 4 décembre 2020.

Pourtant, regrette ces membres du comité exécutif signataires, le prétendant remplissait toutes les conditions requises par les règles du parti et de la République. Pour eux, « ce comportement est foncièrement anti démocratique et sape des principes de l’existence même du parti pour la démocratie au Burundi ».

M. Nahimana est aussi accusé d’avoir contacté les responsables du parti dans certaines fédérations qui avaient obtenu des représentants aux conseils communaux leur intimant l’ordre de voter pour les candidats du parti au pouvoir lors des élections des sénateurs et des administrateurs communaux.

Ce n’est pas tout, selon l’acte de mise en accusation, il a approché les nouvelles autorités du pays pour obtenir quelques places au gouvernement. « Cela n’est que normal », commente les membres du comité exécutif du parti. Néanmoins, ces derniers déplorent le fait qu’ils n’ont pas été consultés pour le choix des personnes à présenter. Pour eux, « C’est un signé très éloquent de manque de confiance en ses proches collaborateurs».
L’absence quasi-totale d’actions de sa part pour réconforter les ’’Inziraguhemuka’’ (militants de ce parti) tombés dans la torpeur suite à la défaite subie par le parti aux élections est aussi parmi les accusations.

Contacté, Pierre Claver Nahimana, président du parti Sahwanya Frodebu, n’a pas voulu réagir sur toutes ces accusations. Et de confier : “Les organes, les leaders et les sages du parti se penchent sur cette question, je m’exprimerai au niveau des médias après ce travail ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 721 users online