Vendredi 15 octobre 2021

Environnement

Le pont de Kamesa ne tient qu’à un fil

25/08/2021 2
Le pont de Kamesa ne tient qu’à un fil
Le pont de Kamesa sur la RN7 s’est effondré il y a plus d’un an.

Le pont reliant les quartiers de Musaga et Kamesa sur la route nationale RN7 menant vers le sud et le centre du pays menace de s’effondrer. La route entre ces deux localités devient quasi impraticable. La population tire la sonnette d’alarme.

A l’endroit où se trouvait le pont s’observe un sentier au-dessus d’un ravin. La circulation continue, malgré les risques d’accident. Les piétons, les vélos et les motos peinent à passer par cette voie.

« Nous avons peur car le pont continue de s’effondrer. Si rien n’est fait, la route deviendra impraticable. Comme on n’a pas d’autre choix, on prend le risque de passer par ce sentier», raconte un habitant de Kamesa. Et d’ajouter que ceux qui ont des voitures doivent les laisser à Musaga pour rentrer à pied.

Il demande au gouvernement de réhabiliter le pont pour faciliter la circulation de la population et des biens.
« Des accidents se sont déjà produits ici. Comme la population continue de passer par le pont détruit, des accident mortels peuvent survenir», s’inquiète un autre habitant exerçant ses activités près du pont en passe de s’effondrer. Lui aussi appelle le gouvernement à réhabiliter ce pont avant que le pire se produise.

Depuis la destruction du pont de Kamesa, les grands véhicules doivent emprunter une autre voie de déviation. « Cette dernière est étroite. Parfois, il est difficile pour deux véhicules de se croiser et d’avancer facilement », s’indigne un usager de ladite route.
Il estime que cette déviation n’est pas une solution durable : « Si le pont n’est pas réhabilité, la circulation restera coupée sur la RN7.»

Le ministère des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements sociaux rassure que le gouvernement a prévu des fonds de réhabilitation du pont de Kamesa dans son budget 2021-2022. « Les travaux débuteront en septembre », a dit la porte-parole dudit ministère.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Bundes

    Leta mvyeyi nkozi irakibona ntakibazo

  2. Balame

    Things fall all parts

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 1 035 users online