Samedi 18 septembre 2021

Environnement

Musaga : l’avenue Gasekebuye menacée de coupure par effondrement

01/08/2021 Commentaires fermés sur Musaga : l’avenue Gasekebuye menacée de coupure par effondrement
Musaga : l’avenue Gasekebuye menacée de coupure par effondrement
Un ravin à l’entrée de l’avenue Gasekebuye

Une avenue qui part de la route nationale numéro 7 (RN7) vers Gasekebuye en état déplorable. Les riverains demandent sa remise en état.

Cet axe continue de s’effondrer et des maisons se trouvant sur cette avenue sont menacées. Si rien n’est fait dans les plus brefs délais, elle risque de devenir impraticable d’ici peu de temps.

A l’entrée de cette avenue, une grande crevasse s’est creusée et il ne reste qu’un passage pour les petites voitures, qui, elles aussi peinent à passer. Les usagers se demandent pourquoi les autorités ne pensent pas réhabiliter cette avenue qui visiblement ne demande pas beaucoup de moyens.

Des maisons risquent de s’écrouler et les habitants de cette localité font savoir qu’ils dorment la peur au ventre surtout pendant la saison pluvieuse car l’eau inonde leurs maisons à cause de ce ravin.

« Cette avenue a commencé à s’effondrer en 2017, c’était une petite crevasse mais au fur du temps elle s’est agrandie », fait savoir F.M., un habitant de cette localité.

Il demande aux autorités locales d’agir le plus rapidement possible si un tel cas se présente car en attendant, le ravin s’agrandit et cela va demander des moyens colossaux quand viendra le moment de la réhabilitation.

Pour J. N., un autre habitant de environs, la mairie ou tout autre organe de l’Etat en charge des routes devraient réhabiliter cette avenue afin d’éviter des dégâts qui peuvent se produire avec l’effondrement des maisons environnantes. 

Cet état est le résultat des eaux de ruissellement et cette avenue risque de se couper en deux si les travaux de réhabilitation ne sont pas envisagés le plus tôt possible. Iwacu a essayé de contacter le chef de zone Musaga mais en vain.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 216 users online