Mardi 23 avril 2024

Archives

Le parc de la Ruvubu en feu

24/08/2011 Commentaires fermés sur Le parc de la Ruvubu en feu

Près de 450 hectares du parc de la Ruvubu ont été détruits par des feux de brousse dès le début de cette saison sèche. La recherche du pâturage et le braconnage sont à l’origine de cette tragédie.

Colline Mashenyo, zone Gasave, commune Buhinyuza. La réserve naturelle de la Ruvubu brûlait ce mardi 16 août dans l’après-midi. Les auteurs de ce forfait ne sont pas encore identifiés. « Ce sont des éleveurs de vaches en quête du pâturage, mais aussi des braconniers qui allument le feu, laissant la réserve naturelle toute nue », indique Sabiti Feruzi, responsable du parc. Selon lui, plus de 400 hectares ont été ravagés par ces feux de brousse sur les collines Mashenyo, Nanzara, Gasenyi, Nyabibuye, et Nyamwijima dans la zone Gasave.

Les braconniers installent des obstacles constitués de câbles métalliques pour capturer buffles, babouins et autres espèces animales. En fuyant le feu, les animaux ravagent les champs cherchant de quoi se nourrir et ils sont abattus. Selon M. Sabiti, les auteurs de ces incendies, une fois appréhendés, se voient infligés une amende allant jusqu’à 200.000Fr bu ; mais ce la ne semble pas les dissuader.

Les touristes diminuent

« La dégradation de la biodiversité a fait que le nombre de touristes a sensiblement diminué ; alors qu’ils étaient attirés par cette réserve naturelle », poursuit Sabiti Feruzi. On faisait entrer jadis des millions de francs ; mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. Car les espèces de la faune et de la flore sont régulièrement ravagées par les feux de brousse.

Cet agent de l’Institut National pour l’Environnement et la Conservation de la Nnature (INECN) demande le concours de l’administration de la commune de Buhinyuza pour éduquer la population. Car le changement des mentalités permettrait de sauvegarder le patrimoine environnemental.
Pour l’administrateur de la Commune Buhinyuza, la réserve naturelle de la Ruvubu est un domaine réservé qui devrait être bien protégé.

Fleurette Dukundane signale toutefois qu’elle ne cesse de sensibiliser les chefs de collines sur les méfaits des feux de brousse, en espérant qu’ils touchent à leur tour la population qu’ils représentent. Mais pour cette autorité, il revient à l’INECN de prendre en main la question du parc de la Ruvubu.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 5 176 users online