Samedi 25 mai 2024

Communiqué

Le Ministre burundais de l’Énergie appelle à la collaboration pour augmenter la production énergétique lors des Journées sur l’accès aux énergies renouvelables au Burundi (BREAD 2023)

06/10/2023 Commentaires fermés sur Le Ministre burundais de l’Énergie appelle à la collaboration pour augmenter la production énergétique lors des Journées sur l’accès aux énergies renouvelables au Burundi (BREAD 2023)
Le Ministre burundais de l’Énergie appelle à la collaboration pour augmenter la production énergétique lors des Journées sur l’accès aux énergies renouvelables au Burundi (BREAD 2023)

Dans son discours d’ouverture, S.E. Ibrahim Uwizeye, ministre de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines, a appelé à une collaboration accrue pour répondre aux besoins énergétiques et à la vision du Burundi.
Bujumbura, 5 octobre 2023 – La deuxième édition des Journées d’accès aux énergies renouvelables au Burundi (BREAD), du 3 au 5 octobre 2023, à Bujumbura, a marqué une étape importante dans la réalisation de l’Objectif de Développement Durable 7 (ODD-7) et de l’accès universel à l’électricité au Burundi.

Organisé par GOGLA, l’association mondiale de l’industrie de l’énergie solaire hors réseau, l’Alliance pour l’Electrification Rurale (ARE), l’Union Européenne, la Banque Mondiale et l’Association Burundaise des Energies Renouvelables (BUREA), avec le soutien de GET.investBurundi , financé par l’Union Européenne et faisant partie du programme européen GET.invest, l’événement a réuni les acteurs plus brillants du secteur des énergies renouvelables. L’événement a été placé sous le haut patronage du Gouvernement du Burundi, du Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines (MINHEM) et de la Direction Générale de l’Energie.

BREAD 2023 a été officiellement ouvert par S.E. Ibrahim Uwizeye, Ministre de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines de la République du Burundi, un événement qui a accueilli plus de 200 acteurs clés internationaux et locaux, experts de l’industrie, investisseurs, partenaires financiers et représentants du gouvernement burundais pour des discussions percutantes sur les solutions d’énergies renouvelables pour un meilleur accès à l’énergie et une meilleure résilience climatique.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre Ibrahim Uwizeyea appelé à une collaboration accrue dans le but d’augmenter la production énergétique du pays, tout en soulignant que « le Burundi a besoin d’une offre énergétique importante pour exploiter nos ressources minières, permettre le fonctionnement des industries de transformation des produits agricoles et exploiter pleinement les services qu’offrent les technologies de l’information. Alors, nous invitons notre Département en charge de l’Energie de travailler d’arrache-pieds en collaboration avec les partenaires au développement et le secteur privé afin d’augmenter la production énergétique et de connecter les ménages de tout le pays pour satisfaire la vision du pays»

A travers la « Vision Burundi 2040-2060 », le Burundi aspire être un pays émergent en 2040 et un pays développé en 2060.

L’événement de trois jours comprenait des tables rondes, des sessions interactives, une exposition et des opportunités de réseautage. Au premier jour, 10 sociétés locales commerciales et industrielles (C&I) soutenues par GET.invest et qui recherchaient des installateurs (l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction ; et les prestataires de services énergétiques) ont eu l’occasion de rencontrer des entreprises intéressées pour discuter ensemble des projets photovoltaïques.
« L’accès à l’énergie est une précondition pour tout développement inclusif et durable et c’est une grande satisfaction de constater que les plus hautes autorités du Burundi accordent une importance particulière à ce secteur, car la volonté politique de progresser rapidement est essentielle pour l’atteinte des objectifs ambitieux de la Vision 2040-2060. La réforme du cadre législatif est une étape importante et nous sommes heureux qu’une nouvelle loi sectorielle, finalisée après une large consultation de toutes les parties prenantes, soit désormais disponible et permette de faciliter l’intervention de tous les acteurs du secteur : administrations, secteur privé, partenaires au développement et société civile. Le rôle du secteur privé est primordial et tous les efforts doivent être déployés pour créer un environnement favorable aux investissements privés durables dans le secteur de l’énergie. L’Union européenne s’engage fortement pour appuyer les autorités dans le développement du secteur pour atteindre l’accès universel et équitable à l’énergie, » a déclaré Madame ElisabettaPietrobon, Ambassadrice de l’Union Européenne au Burundi.

Patrick Tonui, responsable des politiques et de la stratégie régionale chez GOGLA, a déclaré : « GOGLA est très fière d’avoir joué un rôle central dans l’organisation de BREAD 2023. Cet événement a été un puissant catalyseur pour apporter des solutions énergétiques durables et accessibles au Burundi, s’alignant parfaitement avec notre mission de piloter l’industrie mondiale de l’énergie solaire hors réseau. L’adhésion sans réserve du gouvernement burundais à ce partenariat a reconnu les solutions énergétiques distribuées comme une étape essentielle pour répondre à ses besoins énergétiques et améliorer la vie de ses citoyens. BREAD 2023 a mis en valeur l’incroyable potentiel des énergies renouvelables au Burundi et a créé des partenariats et des engagements précieux en faveur de l’accès universel à l’énergie. Nous pensons que cet événement ouvrira les portes à d’innombrables opportunités pour nos membres et parties prenantes. »

David Lecoque, CEO de l’AREconfirme:« Après cette deuxième édition du BREAD réussie, nous sommes convaincus que le Burundi, avec ses objectifs ambitieux en matière d’énergie renouvelable, incitera encore de nombreuses entreprises à se développer localement et à prendre part au déploiement massif de solutions d’énergie renouvelables ainsi qu’à améliorer l’accès à l’énergie dans les zones rurales. À cet égard, l’ARE est ravie de voir que ses membres sont mobilisés pour contribuer aux efforts du pays pour fournir un accès universel à l’énergie. »

Alexandra Niez, Coordinatrice Pays de GET.invest Burundi, a déclaré : « Pour GET.invest, les Journées sur l’Accès à l’Energie Renouvelable au Burundiarrivent au terme de deux années de travail dévoué. Pendant cette période, GET.invest Burundi a soutenu les entreprises locales et les développeurs de projets à travers ses services, qui resteront disponibles même après la fermeture de la fenêtre pays. Nous sommes heureux d’avoir travaillé avec la délégation de l’Union Européenne au Burundi et nous sommes reconnaissants de leur soutien pour nous aider à libérer le potentiel du secteur privé du pays. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 876 users online