Jeudi 18 juillet 2024

Archives

Le marché de Gitega incendié

Tôt ce vendredi, une partie du marché alimentaire communément appelé Mukabasazi a été endommagée par un incendie. Les commerçants sont inconsolables.

Une partie du marché incendié
Une partie du marché incendié

Plusieurs kiosques ne sont désormais qu’un amas de charbons. Dans la nuit du 7 août 2015, un gigantesque incendie a ravagé le marché, se propageant avec violence dans une série de kiosques en bois situés en bas du marché moderne.

« Le Service anti incendie a été alerté à 0 h 45 et, à l’arrivée des pompiers, les flammes atteignaient déjà une hauteur de 30 mètres par endroits », racontent les riverains. Avec l’effort des pompiers de Muyinga et Ruyigi qui était venus en rescousse, le feu a été maîtrisé le matin. Le sinistre n’a fait aucun blessé mais avec plus de dégâts matériels. La police a estimé que l’incendie avait couvé pendant des heures avant d’être découvert. D’après certains commerçants, la cause serait un brasero qui était dans un kiosque servant de restaurant et pour d’autres ce serait un incendie criminel.

« L’incendie s’est déclaré à l’intérieur du kiosque en planches d’un restaurant chez l’un des commerçants avant de se propager dans les autres kiosques », explique le coordinateur provincial de la police de la protection civile OPP1 Daniel Nankwahafi, qui était sur place ce vendredi matin.

« Les dommages sont évalués à plusieurs millions »

Ce sinistre va contraindre les commerçants de cette partie à la fermeture pendant plusieurs jours. François est l’un des commerçants qui a tout perdu. Il indique qu’il ne sait pas comment il va vivre avec sa famille dans la mesure où c’était son seul gagne-pain.

« Mon kiosque était à l’intérieur du marché. Toutes les marchandises ont pris feu. » Et un autre de se plaindre :« Tout mon argent se trouvait dedans. Je vais faire comment ?», s’interroge un sinistré en pleurs.

Par ailleurs, cette situation va entraîner une réorganisation du marché, où les stands sont à bon prix.
« Nous discutons aussi avec l’administration gestionnaire du marché pour réorganiser la construction des kiosques en tôles prochainement», souligne le coordinateur provincial.

Il faut noter que nous n’avons pas pu joindre l’administrateur de la commune Gitega, gestionnaire du marché, pour avoir plus des informations sur la manière dont la commune va aider les sinistrés qui viennent de tout perdre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. UWERA

    IVYO VYOSE NTACO BIMAZE… BIGENDA BISUBIZA UBURUNDI HASI. NONE ABASIGAYE NI MUKOMERE !

  2. Nta kibazo bo baratoye Nkuru azobashumbusha!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 3 076 users online