Mardi 13 avril 2021

International

Le mandat de la Commission Diène prorogé d’une année

07/10/2020 Commentaires fermés sur Le mandat de la Commission Diène prorogé d’une année

Le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a prolongé, ce mardi 6 octobre, le mandat de la Commission d’enquête sur le Burundi.

L’objectif de cette prorogation de mandat est de permettre à la Commission de poursuivre ses investigations, y compris en ce qui concerne les fondements économiques de l’État.

La résolution a été votée par 24 voix pour, 17 abstentions et 6 contre

Le Conseil des droits de l’Homme a fermement condamné toutes les violations des droits de l’Homme commises au Burundi, y compris dans le contexte du récent processus électoral, ainsi que l’impunité généralisée pour les violations des droits de l’Homme.

Toutefois, il constate que deux poursuites judiciaires récentes ont abouti à la déclaration de culpabilité des Imbonerakure, de l’administration locale et de la police.

Le Conseil demande au gouvernement burundais d’appliquer les recommandations formulées par la Commission d’enquête sur le Burundi et « à progresser sur la voie des premiers signes de changement positif qui sont apparus depuis la constitution du nouveau gouvernement».

Les défenseurs des droits humains se réjouissent de cette prolongation et exhortent Gitega à reprendre la coopération avec l’Office des Nations unies aux droits de l’Homme.

Signalons qu’aucun Etat africain membre du Conseil n’a voté en faveur de cette résolution. Le Cameroun, la Somalie et le Togo ont joint leurs voix à celles du Pakistan, des Philippines, et du Venezuela pour s’opposer au texte.

L’Angola, le Burkina Faso, l’Érythrée, la Libye, la Mauritanie, la Namibie, le Nigéria, la République Démocratique du Congo, le Sénégal et le Soudan se sont abstenus.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 235 users online