Lundi 22 juillet 2024

Politique

Le en même temps de Gitega

09/02/2024 12
Le en même temps de Gitega
Nouvelle charge présidentielle contre Kigali

« Il est écœurant de savoir que le commandant de ce groupe (Red-Tabara) collabore activement avec le commandement de l’armée rwandaise dans la planification des attaques terroristes. […] Amorcer vos efforts diplomatiques pour plaider pour l’extradition de ce groupe terroriste, et condamner tout ce qui trouble la quiétude de la région, voire même la prise de sanctions contre les auteurs de ces agressions terroristes et leurs sponsors. De notre part, nous restons engagés à pourvoir un environnement propice pour la cohésion de nos deux peuples en attente de l’extradition du cerveau de ce groupe terroriste afin d’écarter ce danger qui nous divise. Nous osons espérer que le Rwanda ne continuera pas à sacrifier les relations de bon voisinage au profit du cerveau d’un groupe terroriste sans aucun avenir politique », dixit le président Ndayishimiye, dans son discours, lors de la cérémonie d’échange de vœux avec le corps diplomatique et consulaire accrédité au Burundi, vendredi 2 février, à Ntare House.

L’empire de l’émotionnel transpire encore dans cette escalade verbale avec l’utilisation de l’adjectif «écœurant» trahissant une hostilité de Gitega à l’encontre de l’homme fort de Kigali allant crescendo depuis qu’il a d’abord été qualifié de « mauvais voisin, puis de « menteur ». Et le registre émotionnel affleure aussi avec cette incohérence : soutenir que Gitega reste engagé « à pourvoir un environnement propice pour la cohésion de nos deux peuples… » et préconiser des sanctions contre « les sponsors des auteurs de ces agressions terroristes ».

Le président burundais franchit un nouveau palier dans son appel à la communauté internationale à prendre des sanctions contre « les auteurs de ces actes terroristes et leurs sponsors ». Sur le terrain diplomatique, ce narratif anti-Kigali est le pendant de l’engagement des FDNB, dans la province du Nord-Kivu, aux côtés des FARDC contre le M23 soutenu par le pouvoir rwandais selon l’ONU.

Celui que le chef de l’Etat qualifie de « cerveau d’un groupe terroriste » a été désigné par le secrétaire général du parti Cndd-Fdd comme le leader de la tentative de coup d’Etat avortée contre feu président Nkurunziza.

Dans le déploiement de sa stratégie de diversion, Gitega transforme Godefroid Niyombare – symbolisant l’esprit de révolte de 2015 – en une menace pour la paix opérante, collant au plus près de l’actualité avec l’attaque de Gatumba revendiquée par Red-Tabara pour lui imputer le leadership de ce groupe rebelle. Or, la première attaque de Red-Tabara, dissidence du Fronabu Tabara créée en 2011, a été menée, en décembre 2014, dans la province Cibitoke.

Qui plus est, une telle association avec « un groupe terroriste » vise aussi à l’exclure du périmètre de la fréquentabilité si d’aventure l’idée de pourparlers de paix passait de velléité d’une partie prenante à la volonté générale des protagonistes.

Du reste, forger l’image d’un ennemi stratégique sur la durée permettra à Gitega de se défausser sur Kigali en cas de ralentissement, entrave, voire frein dans la réalisation de la vision Burundi 2040-2060. L’idée de « force négative » pourrait ainsi sortir du champ sécuritaire pour investir celui du développement.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Abdou Zidane

    Les grands parleurs sont comme les vases vides qui résonnent plus que les pleins,surtout quand tu menaces ton voisin,les paroles qui ne finit pas…..

  2. Langax2

    Bonne analyse,en effect créer un alibi au peuple Burundais sur le retard de l’essor de l’économie du Burundi en créant cette monstre qu’est le voisin du nord,permettrant de justifier le bilan négatif du pouvoir CNDD à la fin du septenant actuel.Mais le peuple est déjà mature pour tomber dans ce piège.Qui vivra verra!

    • C,est une approche de campagne electorale qui a fait ses preuves en Rdc. Fatshi qui n,avait aucun bilan a presenter au peuple congolais a utilise les insultes contre le President Kagame et un discours beliqueux genre  » la moindre escarmouche- LISEZ MES LEVRES!! » pour montrer a son peuple qu,il sait bomber la poitrine, comme argument de reelection. Et il a ete elu( dans le chaos). Possible que le Pdt du Burundi va aussi miser sur ce cheval qui gagne car apparement le bilan ailleurs n,est pas brilliant!

  3. Claypton

    Que le Burundi execute Les 600 mandats d arrêts internationaux transmis à la Justice Burundaise par la Justice Rwandaise pour participation au génocide contre Les Tutsi en 1994 après on verra concernant Les « putshistes » hanyuma les frontières ni mwugare , abazobasubirira bazosaba kuzugurura abanyagihugu batuganirwe

  4. Bite

    C’est bizarre pour Neva..il cherche comment justifier les dollars de la RDC. Même Tchisekedi a allégé son langage. Je me demande comment Neva et le Directeur de la documentation justifieront le massacre des militaires et imbonerakure qui ont refusés d’aller en RDC: leur sang crie au vangeance

  5. Jereve

    Je ne vois pas comment Kigali pourrait livrer les red-tabara et les putschistes (Niyombare en file), alors qu’il se fait insulter tous les jours par Gitega. Peut-on insulter quelqu’un et en même temps lui demander des gestes de bonne volonté? A mon avis le conflit va perdurer au moins jusqu’aux élections de 2025. A ce moment-là on nous expliquera qu’ils n’ont pas pu avancer car il n’y a pas moyen d’avancer quand on a un voisin qui vous met les bâtons dans les roues. A ce moment là aussi on nous demandera de leur accorder des voix non pas sur base de ce qu’ils ont réalisé ou pas réalisé, mais sur base de ce qu’ils vont réaliser en 2040-2060. En quelque sorte c’est dire: ne regardez pas ce que nous faisons, il y a des obstacles; mais pensez aux miracles que nous allons réaliser dans le futur.

  6. Kabemba

    Pathétique.
    Le Rd Tabara attaque à partir de la Rd Congo. Mais Ndayishimiye ne mentionne jamais le Congo.
    Il n’y a aucune doléance à adresser à Kinshassa.
    Il est vrai la FDNB se bat avec l’APR au Masisi.
    Niyombare n’y est pour rien.
    Sire Ndayishimiye, ne prennez pas les citoyens Burundais pour des enfants.

    • T

      Ton commentaire sonne comme celui d’un membre pur et dur de cette organisation, donc ne compte pas ici. Par ailleurs l’auteur de cet article aussi cache mal son penchant; donc peu d’objectivité dans son propos. Et dire qu’on nous bassine tout le temps que le journalisme rime avec l’objectivité. …

    • Abdou Zidane

      je réponds à kabemba,fdnb ne se bat pas avec Rwanda défense force,RDF à combattu les ex-far et les milices confondu et les à expulsées du pays ils sont dans les forêts dense du congo,ils sont tjrs là…il y a une ligne rouge ça veut dire le sens interdit que tu dois respecter

    • Il y a un paradoxe dans la crise entre les deux pays. A l,arrivee du Prdt Neva,une amorce de dialogue etait lancee et tout semblait aller en bonne voie, jusqu’a son voyage a Kinshasa. Que se sont ils convenus, Fatshi et Neva lors de cette visite? on parle d,un accord de cooperation militaire, les FNDB se dechaussant de leur unforme Eac pour embrasser celle des FARDC. Et depuis lors le Pdt Neva a adopte un duscours belliqueux a l,egard du Rwanda et en particulier contre le President Kagame, EXACTEMENT dans les memes termes que Fatshi, on dirait meme en imitation. Et pour amplifier l,affaire, il y eut l,attaque attribuee au Red Tabara, a partir de la RDCongo. Et hop on dirait qu,il y avait une coincidence!! Qui l,aurait cree?? That’s the question. les faits sont que Vugizo, le lieu de l,attaque nest pas frontalier avec le Rwanda mais pourquoi alors c,est lui qu,on attaque et les frontieres fermees au lieu de les fermer avec la Rdc, pays d,origine de l,attaque et qui heberge les attaquants( le ministre Lutundula l,a lui meme reconnu). Les sorties diu Gnrl Neva relevent d,autres motivations soit ideologiques( anti Tutsi (?), soit financieres ( on dit que Kinshasa finance Gitega,notamment en payant son contingent qui se bat au Nord Kivu). Les specialistes en sciences politiques ou en geo strategie devraient nous eclairer. Je comprends pas, franchement les raisons de la crise actuelle et des sorties repetees du Pdt Neva ces derniers jours.

      • W

        « Les sorties diu Gnrl Neva relevent d,autres motivations soit ideologiques( anti …. »

        il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! Les commentaires que tu publies ici depuis longtemps sont dignes d’un irréductible (intagondwa) . Et tu oses encore le reprocher aux autres, alors que toi et ton maître à penser êtes des irrécupérables dans ce domaine. Neva a plein de défauts, mais pour celui d’être ethniste, il y a encore plus fort que lui, surtout autour de toi-même.

        • @W, cher ami je suis loin d,etre  » Intagondwa » comme tu le dis. Je suis pour un pays uni,des citoyens egaux en devoirs et droits,une region des grands lacs ou la paix,l harmonie et le developpement regnent,ou l,ideologie genocidaire et toute autre forme d,exclusion sont bannies a jamais. Priere me nontrer dans mes ecrits un quelconque signe dIrreductibilite!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 295 users online