Lundi 27 juin 2022

Société

Le calvaire des aveugles et malvoyants en milieu scolaire

05/10/2019 Commentaires fermés sur Le calvaire des aveugles et malvoyants en milieu scolaire
Le calvaire des aveugles et malvoyants en milieu scolaire
Daniel Ntiranyibagira, premier étudiant aveugle

Daniel Ntiranyibagira est le tout premier étudiant malvoyant au Burundi. A l’occasion de la Journée nationale des malvoyants et des aveugles célébrée chaque 4 octobre, il explique que sa scolarité est un vrai parcours du combattant.

Quand cet étudiant, pas comme les autres, à l’Université Espoir d’Afrique au Département du service social et développement communautaire parle de son cursus scolaire, c’est avec des larmes dans la voix. Il a perdu sa vision à l’âge de 5 ans suite à une blessure. Une banale morsure d’un chien au niveau du bras mal soignée.

Originaire de Matongo dans la province de Kayanza, le jeune Daniel Ntirampeba aura la chance de fréquenter l’école fondamentale Kanura de Gihanga. Mis à part la stigmatisation et le manque d’enseignants, il évoque surtout le manque de papier braille. «C’est le défi majeur que rencontrent les élèves malvoyants et aveugles en milieu scolaire».

A côté de ce problème, ce jeune étudiant parle d’un problème de prise de notes. «Souvent données sur clé USB, il n’est pas aisé de les convertir en braille. Cela me prend un temps fou pour avoir ces notes dans les lecteurs d’écran, qui sont des logiciels qui nous aident à lire».

Cet étudiant évoque un autre problème lié à la recherche : «Il n’y a pratiquement pas de livres à papier braille encore moins de machines ayant des lecteurs d’écran dans les bibliothèques universitaires».

Daniel Ntirampeba avoue que les écoles souvent construites loin de leurs résidences et à majorité construites en étages, ne leur facilitent pas non plus la tâche quand il s’agit de se déplacer ou de se mouvoir dans les corridors.

«Ce n’est pas tout, il y a la discrimination subie souvent de la part de nos camarades et de nos instituteurs».

Cet étudiant malvoyant appelle les bienfaiteurs à leur venir en aide. Il demande au gouvernement d’octroyer le papier braille aux élèves et étudiants malvoyants. «Leur prix est exorbitant et cela dépasse notre niveau de vie».

Signalons que le Centre Urumuri des aveugles et des malvoyants de Gitega, confronté à plusieurs défis dans l’encadrement des élèves souffrant de ce handicap, célèbrera cette journée le 15 octobre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 404 users online