Samedi 29 janvier 2022

Politique

Le Burundi et la Chine main dans la main contre les ’’sanctions injustes’’

04/12/2021 6
Le Burundi et la Chine main dans la main contre les ’’sanctions injustes’’
L’ambassadrice chinoise et le conseiller économique à l’ambassade de Chine au Burundi en pleine conférence de presse

« Les deux partis ont toujours œuvré ensemble pour s’opposer à l’hégémonie, l’unilatéralisme, l’ingérence étrangère, le terrorisme, la menace politique et les sanctions injustes », a déclaré l’ambassadeur de la Chine au Burundi Mme, Zhao Jiang Ping ce vendredi 3 décembre 2021.

C’était à l’occasion d’une conférence qu’elle a animée sur la 8ème conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine tenue du 29 au 30 novembre à Dakar au Sénégal.

Sur le plan diplomatique, justement, elle a fait savoir que la partie burundaise a donné des soutiens indéfectibles à la partie chinoise dans sa défense de la souveraineté, de l’intégralité territoriale, et de ses intérêts vitaux.

Tandis que selon elle, la partie chinoise a soutenu fermement la partie burundaise dans ses efforts de défendre sa souveraineté, sa sécurité et sa dignité nationale. Mme Jiang Ping a soutenu que le Burundi est un membre important de la grande famille de ce forum.

Lors de cette conférence ministérielle, a-t-elle confié, il y a eu des entretiens entre le conseiller d’Etat, le ministre des Affaires étrangères de la Chine et les ministre Burundais des Affaires étrangères et de la Coopération au Développement, Albert Shingiro. « Ils ont mené des échanges approfondis sur la coopération d’amitié entre le deux pays ».

La diplomate chinoise considère que le Burundi est entré dans une nouvelle phase de développement qui est très dynamique. Le président burundais ayant appelé la population à faire du Burundi un pays émergeant en 2040, elle promet que la Chine est disposée à apporter des assistances en faveur du Burundi pour bien mettre en œuvre son plan de développement.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. MEERT

    Et bientôt le chinois obligatoire pour tous les burundais. Dans 10/15 ans deviendra la langue officielle du Burundi!? Attention peuple burundais, ne vous laissez pas embobiner par les fumées vous voilant la vraie réalité politique de la Chine d’investir au Burundi.
    En dehors de la présence de deux personnalités chinoises ainsi que les drapeaux des deux pays. Aucun représentant burundais sur la photo aux de cette diplomatie chinoise. Belle perspective!! Ce n’est le début Chino-Burundi_

  2. THIERRY MEERT

    Et bientôt le chinois obligatoire pour tous les burundais. Dans 10/15 ans deviendra la langue officielle du Burundi!? Attention peuple burundais, ne vous laissez pas embobiner par les fumées vous voilant la vraie réalité politique de la Chine d’investir au Burundi.

  3. Jean

    A part embobiner les dirigeants et populations africains ,avec des beaux discours sur la souveraineté et l’indépendance économique de nos pays africains.

    Qu’est ce que la Chine apporte concrètement au Burundi, à part ces discours inutiles ?Quelle est sa contribution pour contrebalancer,voir annuler les conséquences de ces soit-disant sanctions injustes?

  4. Mbariza

    .. »elle promet que la Chine est disposée à apporter des assistances en faveur du Burundi pour bien mettre en œuvre son plan de développement.. » : quelles seront les contreparties ?

    • Bavuga

      Niyumvira ko ubushinwa buzoca kuri Exim Bank kugira igurane amahera uBurundi hanyuma iyo banki izoce isaba ingwati ya Aéroport Ndadaye kurya yabigize kuri aéroport d’Entebbe i Buganda no mu bindi bihugu vyo muri Afrika. Abaganda aéroport yabo bagira bayisezere ishikire abashinwa!!!

  5. Mbabarira

    … » Le président burundais ayant appelé la population à faire du Burundi un pays émergeant en 2020.. » : corriger l’erreur.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Recrutement. Une épine dans le pied des entreprises publiques

Les défis soulevés par les directeurs généraux de la Régie nationale des postes (RNP) et de l’Office national des télécommunications (ONATEL) lors de la visite de la ministre en charge de la Communication sont énormes. D’aucuns se demandent si ces (…)

Online Users

Total 4 220 users online