Mercredi 06 décembre 2023

Politique

« L’avenir du Burundi sera défini dans ces deux prochaines semaines »

21/02/2016 11
Thomas Perriello : « Tout opposant n’est pas nécessairement un criminel. »
Thomas Perriello : « Tout opposant n’est pas nécessairement un criminel. »

Dans une conférence de presse, animée ce dimanche 21 février, l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des grands lacs, Thomas Perriello, a affirmé que les deux prochaines semaines représentent « un carrefour bien défini pour le gouvernement burundais ». Pendant cette période, souligne-t-il, le gouvernement recevra des délégations de très haut niveau de l’Onu et de l’UA. « Le Gouvernement des États-Unis demande instamment au gouvernement burundais de ne pas rater cette occasion pour aller de l’avant.»

Selon l’ambassadeur Thomas Perriello, le gouvernement des États-Unis tient compte de de la réouverture de deux stations de radio privées. Cependant, précise-t-il, le gouvernement des Etats-Unis demande que cette autorisation de réouverture soit accordée à toutes les stations de radio privées au Burundi. Il faut également que soient établies les conditions favorables pour le retour des journalistes indépendants sans plus tarder. Pour lui, une telle action confirmerait que le gouvernement s’est engagé à promouvoir la liberté des médias, telle que garantie par la Constitution du Burundi et l’Accord d’Arusha.

« Il est maintenant temps de prendre des mesures concrètes, pour restaurer à la fois l’esprit et la lettre de l’Accord d’Arusha», a-t-il insisté.

L’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des grands lacs vient d’effectuer une visite au Burundi du 19 au 21 février. Il a rencontré le président de la République, des membres du gouvernement ainsi que quelques représentants de la société civile. Objectif : poursuivre les discussions sur le dialogue inclusif, un espace démocratique ouvert et la sécurité au Burundi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

11 réactions
  1. meilleur burundi

    Mes chers amis, la volonté de Dieu va bientot tomber! suis persuadé qu’il ne reste pas bcp de temps pour retrouver notre uooof de soulagement. prions ensemble pour notre pays afin de devenir le pays de paix et de miel comme le disait nos enceintres. Ouiii, on va vers ce pays longtemps attendu, on ne l’a jamais vu, mais on le verra tr&s bientot! Priez sincerement pour le voir! c’est très bientot! Heureux à celui qui le verra!

  2. HAHA

    « Tout opposant n’est pas nécessairement un criminel » autrement dit: quelques opposants sont des criminels.

  3. Sindumuja-Ntamwana

    1°) A la communauté internationale il ment que le peuple le soutient. Or ceux qui l’envoient défiler contre le Burundi sont le mélange milice imbonerakure+ fdlr génocidaire. Seuls quelques militaires criminels indésirables ds les missions de maintien de la paix de l’ONU le soutien encore!

    2°) Il ment que la Tanzanie le soutient. Or depuis que Magufuli a pris le pouvoir, personne de son gouvernement n’est jamais venu au Burundi. Ils ont préféré plutot le Rwanda.
    Et le foreigner minister of Tanzanie Dr Augustine Mahiga declared recently: » The allegations that Rwanda is arming refugees to revolt against President Pierre Nkurunziza is an “invention.”

    • Fofo

      None ko atawumushigikiye none ko yabaniye munzira zose! Insurrection=0; coup d’état=0, attaques nocturnes sauvages=0, affrontement militaires=0, embuscades=0, diabolization sur les médias locaux et occidentaux=0. Kidnapping=0; rebellions sans base arrières =0 (ils sont tjrs traqués et attrapés par les FARDC);
      Ubuho vyanse gose none musigaye mutera amagren,ades mu bamama bidandariza ivyamwa! Ubonye umuntu aretse uwo bariko baragwana agasimbira ku bana, akaba aribo akubita, sha abayamaze kwemera ko yatsinzwe! Namwe nimwemere ko vyabananiye hama muze tubane nakare ntazibana zidakubitanye amahembe!

      • Stan Siyomana

        @Fofo
        Une simple situation de « ntazibana zidakubitanye amahembe » ne causerait pas la mort de centaines de gens et l’exil de centaines de milliers de compatriotes, et la consideration d’envoyer la MAPROBU (= force etrangere de protection de la population civile burundaise).

  4. Gilles Nininahazwe

    Mesdames/Messieurs de l’opposition, saisissez la balle on bond; demandez à Ban-Kimoon de vous aider à chercher vos soeurs/freres, vos fils et filles arrêtés par la police présidentielle, par Darius, Uwamahoro Désiré. Demandez-lui de visiter Mutakura, Cibitoke, Nyakabiga, Kanyosha, Musaga Ngagara…(pour se rendre compte de ce qui se dit, parler avec la population). Si cette visite est juste pour parler avec les Nyamitwe, Nkurunziza etc…. elle n’aura servi à rien. Ca sera pour lui dire encore une fois que la paix règne dans ce pays à 100%, que vos enfants , vos frères et soeurs sont enlevés et tués par les gens de l’opposition!!
    Qu’il lui soit aussi permis de visiter les fosses communes non de Dieu malgré les dires de Nyabenda. Il faut que l’enquête indépendante, neutre soit autorisée et que les responsabilités soient établies et les auteurs du crime inamnistiables soient punis conformément à la loi nationale et internationale.
    Les mêmes propositions sont valables pour la délégation de l’UA.

    Je vous en remercie.

    • barutwanayo

      Monsieur Gilles, tu te ments fort!! Le Burundi est pour les Burundais mais pas un groupe des sentimentalistes ou de ceux qui veulent pratiquer le genoncide au Burundi, il est trop tard pour ca!! Revenez à la raison priez plutôt pour le Burundi !! Si on se converse, on vivra bien et à l’inverse ce sera la mort!!

  5. RUGAMBA RUTAGANZWA

    L’étau se resserre inlassablement contre Président Fondateur du 3è mandat discutable et source de tous les dangers comme l’avait si bien dit un certain General qui depuis a fui la République des tambours sacrés..!

  6. Kindros

    Tous les Burundais exilés finiront par rentrer , les choses vont évoluer ; et même ceux accusés à tort ou à raison de «  »pucthistes » seront libres dans quelques jours

  7. Matanguriro

    Seule Dieu qui definit l’avenir du pays si ce n’etait ainsi le Burundi notre cher patri serait enterre par les soient disant defenseurs de la democratie et de la liberte d’expression.Les projets humains sont loin differents des projets Divins.Que soit loue le nom de l’Eternel qui a tendu sa main protectrice.

  8. « Des représentants de la société civile. » Excellent!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Dieu n’a pas de prix »

Ils sont appelés ou s’autoproclament « Pasteur », « Berger’’, ’’Guide’’, ’’Prophète’’, ’’Commandeur’’, ’’Bishop’’, ’’Apôtre’’, … Ce sont des hommes et des femmes à la tête des Églises chrétiennes censées représenter la lumière du monde, le sel de la terre. C’est du moins (…)

Online Users

Total 3 346 users online