Politique

Annulation de quinze mandats d’arrêt internationaux

A moins de 72 heures de l’arrivée à Bujumbura du Secrétaire général des Nations unies, cette décision du procureur général de la République est rendue publique.

Une lettre du procureur général de la République, Valentin Bagorikunda, adressée au Commissaire général de la police judiciaire à Bujumbura, signale que quinze mandats d’arrêt internationaux ont été annulés avec comme motivation que « les raisons à la base de l’émission de ces mandats ne subsistent plus ».

Parmi les personnalités concernées, Léonard Nyangoma, président du Cnared, l’ancien 2ème vice-président de la République Gervais Rufyikiri, l’ancien président de l’Assemblée nationale Pie Ntavyohanyuma, l’un des porte-parole du Cnared, Pancrace Cimpaye, et le directeur des publications du Groupe de Presse Iwacu, Antoine Kaburahe. Les autres sont des anciens députés et des militants associatifs en exil qui étaient accusés d’avoir collaborer avec les putschistes du 13 mai 2015.

Une « diversion »

« Leur annulation aujourd’hui n’est que de la poudre aux yeux destinée à convaincre le Secrétaire général des Nations unies et les cinq chefs d’Etats attendus à Bujumbura qu’il est animé de bonne foi », lit-on dans un communiqué de presse du Cnared-Giriteka, sorti dans la soirée de ce vendredi. Cette action, poursuit-il, cherche également à détourner l’attention de l’UE, qui est sur le point de prendre des sanctions contre Bujumbura. « Il s’agit également d’une démarche visant à diviser cette plate-forme et à refuser toute perspective d’organiser des négociations à l’étranger ». Le Cnared fait remarquer que cette liste a été confectionnée dans la précipitation car le regretté Oscar Ndayiziga, décédé le 16 février 2016, y figure.

Le Cnared estime que le meilleur gage serait l’extinction de toutes les poursuites arbitraires engagées par le pouvoir contre des personnalités politiques, de la société civile et des médias opposés au 3ème mandat.

Et de conclure : « L’objet du combat du Cnared-Giriteka n’est pas l’annulation de mandats fantaisistes, mais le retour, sans condition, à l’esprit et à la lettre de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi ainsi que celui d’un Etat de droit ».

Forum des lecteurs d'Iwacu

34 réactions
  1. Bakari

    @Stan Siyomana
    “…alors que certains pays pauvres de l’Afrique Noire ne depensent que $13 par habitant et par an.”
    Ce n’est pas un scoop!
    Par ailleurs, savez-vous conjuguer le verbe “Techniquer”? Ou qui l’a inventé? Ca pourrait aider dans la compréhension des chiffres et des statistiques que vous envoyez-là!

  2. Bakari

    @ NDABIRABE
    “Il a été préparé par UBU et le Rwanda de Kayibanda.”
    Erreur grossière! En 1972, UBU n’existait pas encore! Révisez bien d’abord votre cours (de mensonges)!

  3. Stan Siyomana

    @Muhima Mweru: “une vision de l’avenir”
    1. Le pouvoir du CNDD-FDD avait lui aussi adopte la Complete Vision Burundi 2025 mais il n’ose meme plus en parler/iyo visiyo yamaze umwanya urume rumara.
    A la page 46, l’evolution du produit interieur brut (PIB) par habitant etait: environ 100 dollars americains ($) en 2005, environ $180 en 2010, environ $275 en 2015, environ $425 en 2020 et environ $725 en 2025.
    (Voir “Complete Vision Burundi 2025”, http://www.presidence.bi).
    2. Je viens de lire (sur http://www.jeuneafrique.com?) que le Gabon depense en moyenne environ $430 par an pour soigner chacun de ses citoyens, alors que certains pays pauvres de l’Afrique Noire ne depensent que $13 par habitant et par an.

  4. CESAR

    Les routes dans les villes et les environs et les buildings à Kigali sans locataires au demeurant.Sont de produits d’exhibition touristique destinés aux étrangers. Les étrangers font une confusion mentale entre les portefeuilles des oligarques et ceux de l’Etat ou du Peuple. Les premiers connaissent une croissance continue de plus de25% par an, les seconds une décroissance de plus de 500 % depuis plusieurs années comme en témoigne la paupérisation qui frappe des millions de paysans rwandais.Le Rwanda a été cédé à la mafia internationale ou multinationales anglo-saxonnes. Nkurunziza a réfusé de leur céder son pays.D’où sa tête mise à prix par les maîtres du monde.

  5. Stan Siyomana

    @Maria Ntakirutimana: “Nkurunziza reste le plus populaire et le plus aime…”
    Les choses pourraient changer s’il y avait une campagne electorale et des elections libres ou les anciens dignitaires de son parti CNDD-FDD (= aujourd’hui frondeurs et forces de fuir le pays et de vivre en exil) faisaient campagne contre lui dans leurs provinces natales. Peut-etre que les membres du CNDD-FDD se ralieraient autour/suivraient la consigne de Hussein Rajabu a Muyinga par exemple, ou la consigne de Moise Bucumi a Ruyigi ou la consigne d’autres natifs de Gitega, Cibitoke, Karuzi… .
    Et ici je ne parle pas necessairement de “nouveau regionalisme?”, car meme avant je m’imagine que le CNDD-FDD demandait a ces hauts cadres (et a l’administration a la base?) de mobiliser les electeurs dans leurs provinces d’origine.
    Et ca se fait partout au monde, si bien qu’un candidat presidentiel est suppose avoir sa base au moins dans sa province d’origine.

  6. Muhima Mweru

    Mr César, tu peux dire n’importe quoi sur le Rwanda et sur son chef Kagame, mais il y a une vérité qui blesse. La seule chose que le Burundi pouvait venter de mieux que le Rwanda, c’était la presse, une presse libre, mais aujourd’hui Nkurunziza et ses Imbonerakure ont tout anéantis !!! Une justice indépendante n’ existe pas au Burundi. J’ai toujours dit que le Rwanda n’est pas un paradis, ni un pays des anges il a ses lacunes. Toutefois le régime de Kigali diffère totalement de celui de Bujumbura sur les domaines suivantes: La gestion transparente de la chose publique, la corruption, la planification au développement (une vision de l’avenir), l’encadrement de la population( femmes, jeunes). Aujoudhui le Burundi est le pays le plus pauvre au Monde pas le Rwanda!!, Oui le Rwanda est toujours pauvre mais pas comme le Burundi, le Burundi est le pays le plus corrompu en Afrique de l’Est( East Africa Community), mais le Rwanda est le moins corrompu. Selon le rapport de (transparency International) 2015 publié le 21 Janvier 2016, le Rwanda est le quatrième(4) pays d’Afrique le moins corrompu et le Quarante- quatrième(44) au Monde avec 54%. Le savez vous ? Le Burundi est le Cent Cinquantième au Monde avec 21%. Pour les gents qui voyagent entre le Rwanda et le Burundi la différence des infrastructure est claire. oui le Rwanda a encore du chemins a faire et le Burundi ?

  7. NDABIRABE

    R1/ Le génocide de 1972 a été perpétré contre la population tutsi. Il a été préparé par UBU et le Rwanda de Kayibanda. Tous les Tutsi de la plaine de L’IMBO ont été décimé.
    R2/ Le pouvoir CNDD FDD avec les FDLRs veulent commettre un autre génocide. Il faut les en empêcher.

    R3/ Tout les hommes naissent libres et égaux. Les Twas, les Tutsis comme les Hutus ont aussi le droit de diriger le Burundi. La législation doit permettre qu’il y ait alternance au sommet de l’Etat entre les 3 ethnies du Burundi.
    Pour être crédible, il faut dire la vérité. Vous citez des noms par fantaisie car Pierre Buyoya était étudiant en Belgique en 1972.

  8. Ntazizana

    Cesar, tu es Un main. Ce pays dont tu parles n’est pas le Burundi que je Connais.
    Un systeme qui ne respecte aucune loi sauf si elle lui sert! Cela est d’Un autre âge.

  9. Jereve

    Une décision à féliciter quelles qu’en soient les motivations : elle entre dans la logique de réparer plutôt que de casser. Soyons honnêtes ou optimistes pour ne pas faire ou penser le contraire.

  10. John

    Tu s raison cher Joste. Quand tu as un probleme interne et que tu veux en atribuer des causes a quelqu’un d’autre, cela s’appelle de la Diversion. Cela est une caracteristique du faible, que ce soit au niveau individuel ou d’un Etat. On voyait une telle situation au Rwanda au cours des decennies passees: Chaquefois qu’il y avait une divergence entre la classe dominante des hutu ou que l’economie du pays etait en mal et que la population commencait a se plaindre , le pouvoir lancait des messages de propagande et organisait des pogroms contre les Tutsi et ainsi detournait l’attention des citoyens des vrais problemes pour l’orienter vers “Un Enemi commun: le Tutsi”. Ainsi agissent les pouvoirs en etat de deliquescence.

  11. Kimaranyi

    La décision que vient de sortir notre fameux procureur général d’annuler quelques mandats d’arrêt frise le ridicule. C’est une décision plutôt politique que judiciaire et il va chanter à qui veut l’écouter que la justice est indépendante. Je pense que notre procureur fait la honte à ses professeurs car je suis sur sans risque de me tromper que ses professeurs ne lui ont jamais appris qu’on peut s’amuser avec les mandats d’arrêt internationaux. Peut-être que je me trompe car n’étant pas juriste mais je me dis qu’avant de sortir un mandat d’arrêt international il faut avoir des preuves irréfutables de culpabilité sinon ce serait mettre en danger la vie des gens. Et CÉSAR de raconter des bobards que la justice burundaise est indépendante alors qu’elle prend des décisions politiques. Gare à ceux qui vont tomber dans le piège de Valentin plutôt de Nkurunziza qui le gère car comme il avait lancé des mandats sans base légale que ce qui l’empêcherait de réactiver les mandats après le départ des délégations ? Ikibwirwa n’icumva

  12. Dabanda

    Maria,

    Nkurinziza n’est pas populaire. Peut etre entre sa gang des imbonerakure et quelques membres corrompue du cndd comme les commissaire buyonyi et toi memme.

  13. joste mirongibiri

    Merci Nice.
    Au lieu de nous occuper de nos véritables problèmes, nous cherchons des diversions nocives, nous ne faisons que cracher de la bile, du venin si tu veux. Quelle animosité contre le Rwanda! Est-ce le nœud du problème burundais? Même si le Rwanda aurait joué un rôle si minime soit-il dans la situation actuelle que vit le Burundi, les Barundi lui auraient ouvert la faille par laquelle s’infiltrer. Sinon bari kubura aho bamenera umugani wabo (parlant de la colonisation et de ses effets). Hama umuti w’ibibazo vy’u Burundi ntuzova mu kwagiriza amahanga. Dukwiye kwiva i magwi tugakubitiza agatima mpembero, tukaraba, atakwivyiringira, inkomoko y’ikibazo dufise vy’ukuri. Niho tuzotora inyishu nyayo, ahandiho tuzoba turiko turasigana inkore k’umaso, dutora imiti itamara na kabiri.

  14. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Nous espérons que les charniers seront bientôt ouverts pour qu’on sache qui y a été enterré en hâte après probablement exécution extrajudiciaire. Nous espérons que les cachots clandestins où les enfants du Burundi sont torturés avant d’être sauvagement assassinés seront aussi démasqués. Chers Messieurs et dames au pouvoir du CNDD-FDD au Burundi, ce dernier a touché le fond. Il ne lui reste plus qu’à exploser ou alors remonter à la surface. Tout dépend de vous, de vos responsabilités politiques respectives sinon, vous en serez redevables devant les Burundais et les juridictions tant nationales qu’internationales. Ce qui se passe ne ce moment dans ce pays dépasse tout entendement. Comment peut-on tomber si bas avec notamment un ‘’Professeur d’histoire’’ de la haine en la personne de Mr NDABIRABE? Devons-nous adresser les problèmes liés aux différentes péripéties dramatiques que notre pays a connues depuis plus de 50 ans come Mr NDABIRABE sait bien nous les servir ou alors nous devons régler le problème qui a commencé en avril 2015, a fait massacrer des centaines de Burundais et en a exilé des milliers ? En écoutant Mr NDABIRABE qui parle évidemment au nom de Mr NYABENDA et des Hautes autorités politiques nationales évidemment, je crois faire un cauchemar. Comment peut-on communiquer de la sorte, avec tant de haines, tant de contradictions et tant de véhémences en évoquant des épisodes graves de notre histoire qui ne sont responsables en rien du drame que notre pays, notre jeunesse vit depuis Avril 2015 ? Le monde voit, écoute et un jour chacun sera mis devant ses responsabilités, qu’il devrait assumer devant les juridictions nationales, si possible, ou alors internationales, j’espère…A bon entendeur, salut.. !

  15. MARIA NTAKIRUTIMANA

    Quand on analyse certains propos des commentateurs, on dirait qu’il est ecrit quelque part que le Burundi doit competitionner avec le Rwanda. S’il y en a qui veulent aller vivre aux Rwanda, qu’ils s’en aillent. Pour nous autres, le Burundi, qu’il soit pauvre ou pas, c’est notre mere-patrie. Juste en lisant vos commentaires, on comprend tout de suite que les grenades sont lancees sur n’importe qui et n’impoirte ou parce qu’on ne veut rien savoir du Burundi. Agati gateretswe n’Imana ntigahenurwa n’umuyaga. Detrompez-vous, le CNARED que vous vantez ne represente pas la majorite des burundais. Nkurunziza reste le plus populaire et le plus aime dans le pays que Nyangoma et sa gang.

  16. Ndolimana

    PROPOSITION DE TROIS ELEMENTS ESSENTIELS POUR SORTIR LE BURUNDI DE SES CRISES REPETITIVES ENTRE TWA, TUTSI ET HUTU

    MUTI KUKI?

    Ntawuvura ingwara atamenya izina.
    Twebwe abahurikiye muri Collectif 1972 Inc. turemeza ko Agapfuye katabazwa ivu gusa. Ko kuvugira umuvyeyi canke uwawe yagandaguwe atari ukuzura akaboze n’aho hoba haheze imyaka ijana. Kandi ko kubera ko kubesha atari umwuga, tuvuga ko imiryango yabuze ababo mu mvo z’ihonyabwoko ari myinshi mugabo ko ivya ama « genocide » bivugwa ubu nk’uko Abarundi boba ataho bari bwavyumve.

    Mu burundi huzuye ibipfuriro (Fosses communes) bimaze imyaka n’imyaka mugabo ntibivugwe ngo abakiri bato bamenyereho utunenge tubi tw’ababakurira n’amahwa babashiriye munzira y’ubuzima.Ni mba i « genocide’ zitaraba » zishobora kuvugwa izabaye ata n’umwe azica n’ikanda, Uburundi ntaho buriko burashika mu vyerekeye kuziritira ibihungabanya amahoro. Abapfuye mu ndyane zabaye ubwambere benshi birengagiza ni bo bagomba kutubera isomo.

    On ne peut soigner une maladie dont on ne connait pas le nom.
    Les membres du Collectif croient que la Vérité et la Justice constituent les seules bases capables d’assurer une Paix durable au Burundi et une Véritable Réconciliation entre Hutu, Tutsi et Twa et Ganwa au Burundi. Parler au nom de son père ou son mari assassine injustement n’est pas « kuzura akaboze » (déterrer des choses qui ont pourri) quand bien meme cela aurait lieu un siècle. Agapfuye ntikabazwa ivu gusa. ( Les mortsne relevent pas que du passe). Ukubesha si Umwaga ( Mentir n’est pas une profession comme les autres). Au Collectif nous admettons que plusieurs familles du Burundi ont subi un génocide en 1972, et que sans vérité ce genicde déjà consomme, jamis les jeunes générations n’apprendront que certains de leurs ainés ont commis des crimes et que le Burundi d’aujourd’hui a été gouverne sur fond de ce mensonge ignoble. dont certans ne font que subir des conséquence. Ainsi, ils fonts les 3 recommandations suivantes :
     RECOMMANDATION 1 : Déclaration de reconnaissance du génocide Hutu de 1972 par le Parlement burundais (un génocide non-contestable)
     RECOMMANDATION 2 : Mettre fin à l’impunité garantie de certains responsables dudit génocide de 1972, (Simbananiye – Bagaza – Buyoya)
     RECOMMENDATION 3 : Faire respecter une démocratie basée sur le seul respect de l’article 1 de la – Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : qui dit que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. (1Homme = 1Voix. 1 Hutu=1Tutsi= 1Twa=1 Ganwa)

  17. C’est ce qu’on appelle “du coq à l’âne”. Cessons cette obsession de nous occuper des problèmes rwandais quand les nôtres nous échappent complètement. Avez-vous lu le titre et le contenu de l’article? Voyez-vous du Rwanda dedans? C’est vraiment pathétique!

  18. Stan Siyomana

    @milimetre
    L’ecrivain-academicien francais Erik Orsenna (= proche du feu president francais Francois Mitterand, charge de l’economie internationale au ministere de la Cooperation, conseiller culturel a la presidence francaise, l’Elysee,en 2006 il avait deja voyage dans plus de 35 pays d’Afrique) a bien dit:
    “La democratie, c’est bien; LE DEVELOPPEMENT, C’EST MIEUX!”
    (Voir Hamid Barrada et Pascal Aira: “Erik Orsenna: “La democratie, c’est bien; le developpement, c’est mieux!”, http://www.jeuneafrique.com, 24 octobre 2006).

  19. citoyen

    C’ETAIT PLUTOT DIOGENE

  20. Stan Siyomana

    @Mami Jojo
    1. Le Burundi a lui aussi ses centaines de milliers de refugies qui pourraient constituer sa bombe a retardement.
    Si l’economie du Rwanda est forte elle pourrait supporter le choc du retour de ses refugies, alors que la faible economie burundaise ne pourrait pas le faire avec ses propres refugies.
    2. Mais comme Stef vous le demande, essayez quand meme de comparer l’apport (de la plantation d’avocatiers et de la construction de quelques (petits?) stades) au produit interieur brut (PIB) du Burundi a l’apport (de la construction du Central Business District de Kigali, la creation d’une compagnie aerienne regionale comme Rwandair, la construction d’infrastructures qui produisent des centaines de megawatts d’electricite (= a partir du gas naturel du lac Kivu et barrage sur Nyabarongo)) au PIB du Rwanda.

  21. milimetre

    CE NE SONT PAS LES BEAUX BUILDINGS,BONNES ROUTES RDAIS QUI FONT LA LOIS, DEMOCRATIE, LIBERTE D’ EXPRESSION, DICTATURE, ETNICITE, Think smart guys!!

  22. mandela

    Urwanda ruzomatera Ibisazi. Ils sont en avance en tout: Ville propre, premiere economie qui marche en Afrique, les gens smarts..et vous vous envoyer des gens sans souliers et non laves courrir dans les rues le long de la journee. La bas on travaille 24/24 vous a 18.00 tout est fermee…….Pole kweli. Et il vous repond par le silence!!! Tu sais quand meme ce que ca signifie!!!

  23. Nzovu

    Mami Jojo, combien de burundais vivent actuellement en exil? N’est-ce pas une bombe à retardement? Ne comparons pas l’incoparable, nimwemere ko Urwanda rwadusize. Quand à Kagame et Nkuru, ce sont deux personnes différentes qui gouvernent deux pays différents. Nul peut nier qu’il y a des sérieux problèmes de justice dans notre pays et donc, espérons qu’un jour cela changera et que tous les Burundais bénéficieront d’une justice équitable.

  24. Murundi

    Levee des mandats, reddition des rebelles, 2 radios autorisees a emettre encore, fustiger le Rwanda pour le chaos qu’a seme le 3eme mandat illegal. Ha ha ha, It is said “fool me once, shame on you, fool me twice shame on me “. Those who think they can fool Ban- Ki Moon and Macky Sall or UE are so pathetic.

  25. Jamahaar

    Ce non-evenement demontre que la dictature du 3eme mandat est entrain de se degonfler au grand jour sous poids des pressions tout-azimit qui commencent a produire leurs effets sur les dirigeants auto-proclames du Burundi.

  26. Mami Jojo

    Mon cher ami, aussi longtemps qu’il y aura des millions de Rwandais qui vivent en exil, le Rwanda auquel tu fais des ,éloges n’est qu’une bombe à retardement. Imana ni yo cabona!!

  27. nziguheba leonidas

    Quand ARISTOTE a pris la route, une lampe torche à la main, à 12h quand le soleil est au Zénith, on l’a pris comme un con car il disait qu’il cherchait un homme. Je me demande ce que vous direz si demain vous me voyais sur la route avec une lampe torche à la main dans les rues de Bujumbura et sous un soleil accablant en disant que je cherche un homme (de justice).

  28. kan76

    @ monsieur cesar, la comparaison n’est pas raison. Il ya un adage en swahili qui dit “uki iga mtembeleo wa nyoka lazma uchubuke tumbo. Ban ki moon n’est pas de venir au burundi et peut etre un petit crochet en R.D.C pour la simple raison que les deux pays voisins du Rwanda sont ingouvernables. Le rwanda et son president n’ont plus rien a prouve a la face du monde leur capacite en matiere de bonne gouvernance et d’un bon leadership. Quant a la justice dont tu parles j ai honte a ta place . Kagame fait tjrs maigrir ses jaloux….lol.

  29. Stef

    Cesar, allez voir ce qu’à fait Kagame au Rwanda et comparez avec les avocatiers planté par Pita et vous verez qui des 2 est un grand homme. Peut on etre fier d’avoir amené son pays à la dernière place au niveau mondial?

  30. Bella

    ubujuju burama! mbega izi mandats zari zemew nande? ni hehe bari bababujije kurengana?

  31. Magonga

    Mandats d’arret internationaux reellement annules? 15 seulement? Et les autres? Et ceux qui ont ete deja juges sur le meme “crime”…..Quelle justice! Pour les uns, leurs “crime” est a pardonner.

  32. CESAR

    Ces décisions négatives des juges burundais c’est la preuve irréfutable que le Burundi est un Etat démocratique et que la justice est indépendante. Ce qui n’est pas au Rwanda de Kagame, à qui des milliers de Burundais sont venus demander aide et protection pour faire le travail contre Nkurunziza. Au Rwanda, Kagame est à la fois loi et justice. Les juges ne sont pas au service de la Justice pour tous les Rwandais mais sont au service de leur maître à savoir Kagame, qui dispose du droit absolu de remercier comme bon lui semble les juges, ce que l’on appelle communément ici les parlementaires etc.
    Si le Ban Ki-moon était conséquent avec lui-même, il serait judicieux pour lui d’aller au Rwanda et sommer face à face Kagame à respecter la charte de l’ONU et nullement au Burundi.Va-t-il demander au président burundais d’accepter ce qu’un autre dirigeant d’un pays au mionde ne peut accpeter ou accepter l’iacceptable? C’est-à-dire de reconnaitre aux assassins des policiers et d’enfants burundais le droit de tuer en toute impunité. Le Burundi est un Etat souverain et le président dispose d’un pouvoir souverain et non impérial comme au Rwanda. Le respect de la loi par tout citoyen est une garantie irréfutable de l’essor de la démocratie naissante au Burundi, de l’équilbre social et du bon fonctionnement durable des institutions dans ce pays. Ban est censé le savoir.Que vient-il faire au Burundi? A-t-il lu le rappport des experts qu’il a envoyé pour enquêter sur les faits allégués par l’Etat Burundais contre le Rwanda? Où vient-il faire du tourisme au Burundi? La valeur et les qualités d’un chef d’Etat sont constatées lors de prises de décisions dans des circonstances comme celles que connait actuellement le Burundi.La grandeur d’un Etat n’est pas fonction de sa superficie et/ ou du nombre de ses habitants mais de la capacité de ses dirigeants de relever les défis lancés au pays par les individus comme Kagame et les maîtres du monde par le jeu de chantage.Un Peuple dépourvu de sens de respect et d’honneur même un chien ne peut le respecter.Un Peuple dépourvu de sens de dignité et d’honneur même un chien ne peut le respecter. La Vie est faite ainsi depuis des siècles et ce sera toujours ainsi et ce, en tout état de cause.

  33. haha

    Iwacu Il faut voir la date de signature de cette décision.

  34. On aura tout vu!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 519 users online